Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

SECONDE ÉPITRE

DE

SAINT JE A N.

S. Jean exhorte Électe et ses que nous avons reçu dut.

enfants à demeurer fermes 5. Et je vous prie ma dans la charité et dans la nant, madame, que nous ar: foi, à éviter les hérétiques,

une charité mutuelle les et à n'avoir point de com

pour les autres; et ce qui merce avec eux.

vous écris n'est pas un a:

mandement nouveau; mais 1. Le prêtre, à la dame même que nous avons r Électe et à ses enfants, que dès le commencement. j'aime dans la vérité, et qui 6. Or la charité consise ne sont pas aimés de moi seul, marcher selon les commar mais que tous ceux qui con-ments de Dieu. Tel est le noissent la vérité aiment com- mandement que vous ay me moi,

reçu d'abord, afin que vi 2. pour l'amour de cette l'observiez. même vérité qui demeure en 7. Car plusieurs imposteur nous, et qui sera en nous se sont élevés dans le monde. éternellement.

qui ne confessent point quel 3. Que Dieu le Père et Jésus- Jésus-Christ est venu dans un Christ Fils du Père vous don-chair véritable. Celui qui ne i nent la grâce, la miséricorde confesse point est un séducteur et la paix dans la vérité et et un antechrist. dans la charité.

1 8. Prenez garde à vous, afi 4. J'ai eu bien de la joie de que vous ne perdiez pas le voir quelques-uns de vos en-bonnes cuvres que vous avez fants qui marchent dans la vé- faites, mais que vous receviez rité, selon le commandement une pleine récompense.

9. Quiconque ne demeure 11. Car celui qui le salue point dans la doctrine de Jésus-participe à ses mauvaises acChrist, mais s'en éloigne, ne tions. possède point Dieu; et qui- 12. Quoique j'eusse pluconque demeure dans sa doc-sieurs choses à vous écrire, je trine possède le Père et le n'ai pas voulu le faire par Fils.

écrit, espérant vous aller voir, 10. Si quelqu'un vient vers et vous en entretenir de vive vous, et ne fait pas profession voix, afin que votre joie soit de cette doctrine, ne le rece- pleine et parfaite. vez pas dans votre maison, et 13. Les enfants de votre ne le saluez point.

soeur Électe vous saluent.

[blocks in formation]

Allection de S. Jean pour Gaius, faites une bonne peuvre d'a

dont il loue la piété. Vices voir un soin charitable pour de Diotrèphe. Témoignages

| les frères, et particulièrement de la vertu de Démétrius. pour les étrangers, S. Jean espère aller voir 6. qui ont rendu témoignage Gaius.

à votre charité, en présence

| de l'église; et vous ferez bieli 1. Le prêtre, à mon cher de les faire conduire et assisGaius, que j'aime dans la vé- ter dans leurs voyages d'une rité.

manière digne de Dieu. 2. Mon bien-aimé, je prie 7. Car c'est pour son nom Dieu que tout soit chez vous qu'ils se sont retirés d'avec les en aussi bon état pour ce qui gentils , sans rien emporter regarde vos affaires et votre avec eux. santé, que je sais qu'il y est 8. Nous sommes donc oblipour ce qui regarde votre âme. gés de traiter favorablement

3. Car je me suis fort réjoui, ces sortes de personnes, pour lorsque les frères, qui sont ve- travailler avec eux à l'avancenus, ont rendu témoignage à ment de la vérité. votre piété sincère, et à la vie 9. J'aurois écrit à l'église: que vous menez selon la vé- mais Diotrèphe, qui aime à s rité.

tenir le premier rang, ne veut 4. Je n'ai point de plus point nous recevoir. grande joie que d'apprendre 10. C'est pourquoi, si que mes enfants marchent viens jamais chez vous, je lui dans la vérité.

ferai bien connoître quel est 5. Mon bien - aimé, vous le mal qu'il commet, en se

mant contre nous des médi-métrius, et la vérité même le
sances malignes; et, ne se con- lui rend. Nous le lui rendons
tentant point de cela , non-aussi nous - mêmes , et vous
seulement il ne reçoit point savez que notre témoignage
les frères, mais il empêche est véritable.
même ceux qui voudroient les 13. J'avois plusieurs choses
recevoir, et les chasse de l'é- à vous écrire, mais je ne veux -
glise.

point vous écrire avec une
11. Mon bien-aimé, n'imi-plume et de l'encre,
tez point ce qui est mauvais, 14. parceque j'espère vous
mais ce qui est bon. Celui qui voir bientôt; alors nous nous

fait bien est de Dieu ; mais entretiendrons de vive voix. nne re- celui qui fait mal ne connoît 15. La paix soit avec vous. charita point Dieu.

Nos amis d'ici vous saluent. article 12. Tout le monde rend un Saluez nos amis, de ma part, ters. témoignage avantageux à Dé- chacun en particulier. Eduteo

[merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][ocr errors]
[ocr errors]

ÉPITRE CATHOLIQUE

DE

SAINT JUD E.

Combattre pour la foi et pour 4. Car il s'est glissé parmi!

la tradition. Exemples de la vous certaines gens, dont il justice de Dieu. Faux doc

Dieu. Faur doc- avoit été prédit, il y a longteurs caractérisés. Contesta

temps, qu'ils s'attireroient a tion touchant le corps de jugement; gens qui changen? Moïse. Prophétie d'Enoch. Ja grâce de notre Dieu en une Foi, prière, confiance, amour acence de dissolution, et qui de Dieu, haine de la chair. renoncent Jésus-Christ notre

unique Maître et notre Sei1. Jude, serviteur de JésusChrist et frère de Jacques, à 5. Or je veux vous faire ceux que Dieu le Père a sanc- souvenir de ce que vous aurez tifiés, et que Jésus - Christ a appris autrefois : qu'après que conservés en les appelant le Seigneur eut sauvé le peu

2. Que la miséricorde, la ple, en le tirant de l'Égypte, paix et la charité s'augmen- il fit périr ensuite ceux qui tent en vous de plus en plus. furent incrédules;

3. Mes bien-aimés, ayant 6. qu'il retient liés de chaitoujours souhaité avec grande nes éternelles dans de proardeur de vous écrire, tou- fondes ténèbres , et réserve, chant le salut qui nous est pour le jugement du grand commun, je m'y trouve main-jour, les anges qui n'ont pas tenant obligé par nécessité, conservé leur première dignipour vous exhorter à com- té, mais qui ont quitté leur battre pour la foi qui a été propre demeure; une fois laissée par tradition 7. et que de même Sodome aux saints.

let Gomorrhe, et les villes voi

« ZurückWeiter »