Voeux d'un solitaire: pour servir de suite aux Études de la nature

Cover
De L'Imprimerie de Monsieur, Chez P. F. Didot le jeune...Méquignon l'aîné, 1789 - 248 Seiten
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 29 - royaume de France est si excellente, qu'elle n'a « jamais exclu et n'exclura jamais les citoyens nés « dans le plus bas étage, des dignités les plus rele«vées.
Seite 232 - ... liquidambars, les cyprès , les ébéniers, les amélanchiers, les tulipiers de Virginie, les cèdres du Liban, les peupliers d'Italie et de Hollande, les platanes d'Asie, et d'Amérique, etc. Chaque végétal y serait dans le sol et l'exposition qui lui seraient le plus convenables. On y ferait contraster le bouleau à feuillage mobile et gai, avec le sapin pyramidal et sombre ; le catalpa aux larges feuilles en cœur, qui dresse au ciel ses branches roides comme celles d'un candélabre, avec...
Seite 211 - Russes ont des carêmes et des jours d'abstinence multipliés, dont leurs soldats mêmes ne s'exemptent pas; et cependant ils résistent à toutes sortes de fatigues. Les nègres, qui supportent dans nos colonies tant de travaux, ne vivent que de manioc, de patates et de maïs. Les Brames des Indes, qui vivent fréquemment au delà d'un siècle, ne mangent que des végétaux.
Seite 145 - ... commettent par leurs actions. La liberté de publier ses pensées , ou la liberté de la presse , doit donc être réglée sur la liberté même d'agir ; et comme celle-ci ne doit éprouver aucune contrainte lorsqu'il s'agit du bonheur public , le bonheur public doit être la règle de la liberté de la presse. La liberté religieuse , ou la liberté de...
Seite 212 - C'est de la secte pythagorique que sont sortis Epaminondas, si célèbre par ses vertus; Archytas, par son génie pour les mécaniques; Milon de Crotone, par sa force; et Pythagore luimême, le plus bel homme de son temps, et sans contredit le plus éclairé, puisqu'il fut le père de la philosophie chez les Grecs. Comme le régime végétal comporte avec lui plusieurs vertus, et qu'il n'en exclut aucune, il sera bon d'y élever les enfants, puisqu'il influe si heureusement sur la beauté du corps...
Seite 216 - POUR LES NATIONS. La même politique qui lie , pour leur bonheur , toutes les familles d'une nation les unes avec les autres , doit lier entre elles toutes les nations , qui sont des familles du genre humain. Tous les hommes se communiquent, même sans s'en douter, leurs maux et leurs biens, d'un bout de la terre à l'autre. La plupart de nos guerres , de nos épidémies, de nos préjugés , de nos erreurs , nous sont venus du dehors. Il en est de même de nos arts, de nos sciences et de nos lois....
Seite 172 - ... prohibition n'en suit pas la transgression pas à pas. La cupidité ainsi que les autres passions est comme un chariot qui descend une montagne; si vous ne l'enrayez dès le départ, vous ne l'arrêterez pas dans le milieu de sa course. Cet impôt de censure me...
Seite 174 - ... éducation ambitieuse, on n'agite chez nous aucune question que dans le dessein de briller, il est arrivé que celle-ci, fort simple de sa nature, comme tant d'autres, est devenue fort problématique, parce que plus le bel esprit débat de la vérité, plus il l'embrouille; Il est certain qu'il n'ya point de famille un peu à son aise, qui n'ait sa provision d'argent assurée, au moins pour vivre un...
Seite 187 - ... laborieuses du peuple. Si l'ancienne loi épiscopale , qui ordonnait en Europe aux testateurs de stipuler dans leurs testaments, sous peine de nullité, des donations en faveur de l'Église, avec privation de la sépulture ecclésiastique contre les gens qui mouraient sans faire de testament, n'avait pas été abrogée, ainsi que la permission aux gens de main-morte d'acquérir des biens-fonds, il est certain que toutes nos terres seraient depuis long-temps au pouvoir du clergé, comme toutes...
Seite 245 - Non , ce ne sont ni les climats ni les langues qui divisent les hommes : ce sont les corps et les patries. Partout j'ai trouvé les corps intolérants et les cours trompeuses ; mais partout j'ai trouvé l'homme bon et le malheureux sensible. Oh ! que la France se couvrirait de gloire , si elle ouvrait dans son sein une retraite aux infortunés de toutes les nations ! Heureux si je pouvais consacrer à ce saint établissement les faibles...

Bibliografische Informationen