Annales, Bände 26-30

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 281 - Rapport fait à l'Académie des inscriptions et belles-lettres, au nom de la commission des antiquités de la France; par M. Lenormant. Lu dans la séance publique annuelle du 16 août 1850. Imp. de F. Didot, à Paris. 1850. In-4° de 4 f.
Seite 39 - Nous sommes si éloignés de connaître tous les agents de la nature et leurs divers modes d'action , qu'il serait peu philosophique de nier l'existence de phénomènes uniquement parce qu'ils sont inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances.
Seite 175 - Le flambeau de toutes choses. P. Qu'est-ce que le jour? A. Une provocation au travail. P. Qu'est-ce que le soleil? A. La splendeur de l'univers, la beauté du firmament, la grâce de la nature, la gloire du jour, le distributeur des heures.
Seite 202 - Le procès-verbal de la dernière séance est lu et adopté. M. le Président donne lecture d'une lettre de M. le...
Seite 252 - Ici , sur un pivot vers le nord entraîné , L'aimant cherche à mes yeux son point déterminé : Là de l'antique Hermès le minéral fluide S'élève au gré de l'air plus sec ou plus humide ; Ici par la liqueur un tube coloré De la température indique le degré : Là , du haut de tes toits incliné vers la terre , Un long lil électrique écarte le tonnerre.
Seite 169 - Confondant à nos yeux et montagne et vallon, D'un monde entier ne forme qu'une plaine, Et rassemble en un point un immense horizon. Ah! si ce noble instinct par qui du grand Homère, Par qui des Scipions l'esprit fut enfanté, N'était qu'une vaine chimère, Qu'un vain roman par l'orgueil inventé ; Aux limites de sa carrière, D'où vient que l'homme épouvanté, A l'aspect du néant se rejette en arrière ? Pourquoi dans l'instabilité De cette demeure inconstante, Nourrit-il cette longue attente...
Seite 175 - La mère de tout ce qui croît, la nourrice de tout ce qui existe, le grenier de la vie, le gouffre qui dévore tout.
Seite 175 - P. Maître , je crains d'aller sur mer. A. Qu'est-ce qui te conduit sur mer? P. La curiosité. A. Si tu as peur, je te suivrai partout où tu iras. P. Si je savais ce que c'est qu'un vaisseau , je t'en préparerais un , afin que tu vinsses avec moi. A. Un vaisseau est une maison errante, une auberge partout, un voyageur qui ne laisse pas de traces. P. Qu'est-ce que l'herbe ? A. Le vêtement de la terre. P. Qu'est-ce que les légumes?
Seite 246 - ... des semailles. D'un autre côté, on réduit la chaux en poudre, en la faisant fuser par l'addition d'une petite quantité d'eau. Le meilleur moyen consiste à placer quelques pierres de chaux dans un panier ou manne, et à plonger le tout dans de l'eau pure seulement pendant quelques secondes. On...
Seite 252 - ... cucurbite , à l'aide du fourneau , De légères vapeurs mouille son chapiteau : Le règne végétal , analysé par elle , Offre à l'œil curieux tous les sucs qu'il recèle ; Et plus haut je vois l'ombre, errante sur un mur, Faire marcher le temps d'un pas égal et sûr. C'est là que les saisons, les mois et les années, S'écoulent sous tes yeux en heures fortunées. Eh ! quelle heure du jour pourrais-tu regretter?

Bibliografische Informationen