Gallikōn syngrapheis hellenikoi. [romanized form]: III. ptie. Les philosophes, les poètes, les écrivains de genres divers

Cover
Edme Cougny, Henri Lebègue
Renouard, H. Loones, successeur, 1892
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Inhalt

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Beliebte Passagen

Seite 51 - TaÚTYjv <ja!;í<ppayov nécessaire qu'il meure, et cela, personne ne l'ignore. Quel homme doué de bon sens, et qui n'est pas un vrai sauvage, un Scythe, voudrait soumettre son enfant à une pareille épreuve, où l'insuccès est la mort, et cela, sans qu'il puisse retirer de cette épreuve un grand avantage? Discours II. Ch. 7 Le corps parfait est comme le canon de Polyclète; et, dans notre pays, grâce à son heureux climat, il s'en voit beaucoup de ce genre. Ce n'est pas comme chez les Celtes,...
Seite 105 - Tu trouveras sur ton chemin l'intrépide armée des Ligyes, et, je le sais, si brave que tu sois, tu verras là, des combattants sans reproche; c'est le destin que les traits te feront défaut en cet endroit ; quant à prendre des pierres sur le sol, impossible, car tout le terrain est mou.
Seite xxi - Die Inschriften von Pergamon. Unter Mitwirkung von Ernst Fabricius und Carl Schuchhardt herausgegeben von Max Fränkel.
Seite 138 - Agrippa fratri pientissimo ob memoriam eius faciendum curavit et sub ascia dedicavit. fier de ses équipages et de ses esclaves, avec eux il conduisit pour la ville1 La figure ci-jointe2, ah! cette [figure] de Cydôn3, ô hommes, — qui pour vous est un objet d'horreur, c'est une maison des Galates4 qui l'a faite.
Seite 85 - ... spectacle je restai debout longtemps, regardant étonné, embarrassé et mécontent. Un Gaulois qui se tenait près de moi, homme au courant de notre littérature, comme on pouvait le voir par l'exactitude des termes grecs dont il se servait, et connaissant bien, à ce qu'il me semble, les coutumes nationales, me dit : « Je vais vous donner le mot de l'énigme; car cette représentation vous jette, à ce que je vois, dans un trouble profond. Nous identifions, nous Celtes, l'éloquence, non comme...
Seite 177 - Diefenbach, vous avez appelé mon attention, je les traduis et je les cite < : « 11 rendit souvent aussi des réponses à des barbares ..... si quelqu'un d'entre eux l'interrogeait dans son idiome national, soit en langue syrienne soit en langue celtique, Alexandre ne rencontrait pas aisément dans le pays des compatriotes de ceux qui lui avaient remis ces demandes : il s'écoulait alors un assez long temps entre la remise des tablettes et la réponse de l'oracle. Il lui fallait tout cet intervalle...
Seite 83 - ... d'Hercule : il porte suspendue la peau de lion et il tient dans sa main droite la massue ; le carquois est fixé à ses épaules, la main gauche présente un arc tendu : ce sont tous les détails d'Hercule. Je croyais que c'était par haine des dieux helléniques qu'on avait pensé à un pareil outrage aux formes du dieu, qu'on voulait se venger, par la représentation figurée de son invasion dans ce pays, de ses rapines, alors qu'en quête des troupeaux de Géryon il visitait en vainqueur la...

Bibliografische Informationen