Revue de Bretagne, de Vendée & d'Anjou, Band 2;Band 5

Cover
Émile Grimaud
J. Forest, aîné, 1864
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 25 - Mais ceci n'est rien encore : cette haine nationale s'emporte parfois à des cris bien autrement farouches. Savez-vous ce qu'elle demande à l'ennemi? Ce n'est point homme pour homme, coup pour coup. Non, elle est bien autrement exigeante. Ce qu'elle veut lui prendre ou lui rendre — écoutez, — c'est « Cœur pour œil ! tête pour bras, et mort pour blessure! et père > pour mère, et mère pour fille ! — Étalon pour cavale et mule pour » âne! chef de guerre pour soldat et homme pour enfant!...
Seite 158 - On y sait comme vont lune , étoile polaire, Vénus, Saturne, et Mars, dont je n'ai point affaire; Et dans ce vain savoir , qu'on va chercher si loin , On ne sait comme va mon pot , dont j'ai besoin.
Seite 169 - L'on voit certains animaux farouches, des mâles et des femelles, répandus par la campagne, noirs, livides et tout brûlés du soleil, attachés à la terre qu'ils fouillent et qu'ils remuent avec une opiniâtreté invincible ; ils ont comme une voix articulée, et quand ils se lèvent sur leurs pieds, ils montrent une face humaine, et en effet ils sont des hommes. Ils se retirent la nuit dans des tanières, où ils vivent de pain noir, d'eau et de racines ; ils épargnent aux autres hommes la peine...
Seite 229 - La vérité est le fondement et la raison de la perfection et de la beauté. Une chose, de quelque nature qu'elle soit, ne saurait être belle et parfaite, si elle n'est véritablement tout ce qu'elle doit être, et si elle n'a tout ce qu'elle doit avoir.
Seite 5 - Frère, se disaient-ils, reconnais-tu la lame? Est-ce bien là l'éclair, l'eau, la trempe et le fil? Et l'acier qu'a fondu le même jet de flamme Fibre à fibre se rejoint-il ? * Et nous, nous vous disons : « 0 fils des mêmes plages, Nous sommes un tronçon de ce glaive vainqueur! Regardez-nous aux yeux, aux cheveux, aux visages : Nous reconnaissez-vous à la trempe du cœur?...
Seite 5 - Lorsqu'ils se rencontraient sur la vague ou la grève , En souvenir vivant d'un antique départ , . Nos pères se montraient les deux moitiés d'un glaive Dont chacun d'eux gardait la symbolique part; Frère! se disaient-ils, reconnais-tu la lame?
Seite 151 - C'était plaisir de voir sous l'eau limpide et bleue Mille petits poissons faisant frémir leur queue, Se mordre, se poursuivre, ou, par bandes nageant, Ouvrir et refermer leurs nageoires d'argent ; Puis les saumons bruyants ; et, sous son...
Seite 233 - IL semble que la fortune, toute changeante et capricieuse qu'elle est, renonce à ses changements et à ses caprices pour agir de concert avec la nature, et que l'une et l'autre concourent de temps en temps à faire des hommes extraordinaires et singuliers, pour servir de modèles à la postérité2.
Seite 474 - Dictionnaire celte-breton, que les anciens Celtes ne cultivaient point les muses, et que leur langue n'était, à en juger par le breton d'aujourd'hui, qu'un jargon grossier, incapable de se prêter à la mesure, à la douceur et à l'harmonie des vers. Divers critiques anglais de notre siècle sont allés plus loin encore ; M. de la Villemarqué en citait un qui signalait, chez les nations celtiques, une inaptitude complète pour la civilisation; un autre qui appelait les...
Seite 169 - On voit, dit-il, certains animaux farouches, des mâles et des femelles, répandus dans la campagne, noirs, livides, nus, et tout brûlés du soleil, attachés à la terre qu'ils fouillent et remuent avec une opiniâtreté invincible. Ils ont comme une voix articulée, et, quand ils se lèvent sur leurs pieds, ils montrent une face humaine, et en effet ils sont des hommes...

Bibliografische Informationen