Théâtre et oeuvres diverses

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 234 - Les pièces de son armure Et sa blonde chevelure, Prend un trait, un trait vainqueur, Qu'il me lance au fond du cœur : « Voilà, dit-il, pour ta peine.
Seite 234 - Voilà, dit-il, pour ta peine. Souviens-toi bien de Clymène, Et de l'Amour, c'est mon nom. — Ah! je vous connais, lui dis-je, Ingrat et cruel garçon; Faut-il que qui vous oblige Soit traité de la façon ! » Amour fit une gambade, Et le petit scélérat Me dit : « Pauvre camarade, Mon arc est en bon état, Mais ton cœur est bien malade.
Seite 43 - ... ma querelle, ami , j-'espérois mieux de toi. Quoi ! tout , jusqu'à Patrocle , est-il donc contre moi ? N'étoit-ce pas assez , Briséis , de vos charmes ? Ah ! cessez dans mon cœur de vous chercher des armes : Qu'exigez-vous d'Achille , et que prétendez-vous ? Est-ce à vous de vouloir apaiser mon courroux ? Eh ! pour qui de vingt rois ai-je cherché la haine ? Loin de ces bords enfin quel intérêt m'entraîne? Faut-il donc que les Grecs vous deviennent plus chers, Quand je veux vous venger...
Seite 106 - Le temps l'éclaire : oui, mais la mort plus prompte Ferme mes yeux dans ce siècle pervers, En attendant que les siens soient ouverts. Chez nos neveux on me rendra justice; Mais, moi vivant, il faut que je jouisse. Quand dans la...
Seite 19 - De quelle main, grands dieux! fout-il le recevoir? Une main de mon sang encor toute fumante, Sous qui j'ai vu tomber ma famille expirante ! Oui, ta clémence, Achille, irrite mes douleurs ; Quels dons peuvent jamais réparer tes fureurs? Mais parmi les captifc qu'on promit de me rendre , O ciel ! par quel bonheur que je ne puis comprendre....
Seite 233 - D'avoir eu le moindre effroi ; Que seroit-ce si chez moi J'avois reçu Polyphême ? L'enfant, d'un air enjoué, Ayant un peu secoué Les pièces de son armure ," Et sa blonde chevelure , Prend un trait, un trait vainqueur, Qu'il me lance au fond du cœur.
Seite 66 - Jamais Mars dans les cœurs ne mit plus de furie. Mes yeux ont vu combattre , et l'Europe' et l'Asie. Neptune arme pour Troie, et Junon pour Argos, Tout ce que la nature a produit de héros. La fuite à la terreur ne permet plus d'asile ; Tout Troyen est Hector, et tout Grec est Ac!:ille.
Seite 44 - Ah ! de vous adorer qui pourroit se défendre ? Par quel charme nouveau je me sens attirer ! C'est peu de vous chérir , il faut vous admirer. Atride, mon courroux s'accroît par cette estime; Ce n'est que d'aujourd'hui que je sens tout ton crime; ,Ta politique en vain crut triompher de moi ; Tu me livres ici des armes'coinre loi.
Seite 66 - Un tnit part de nos rangs : son atteinte émoussée Par le casque d'Achille est au loin repoussée ; Les airs sont aussitôt couverts de mille dards ; Les Grecs sur les Troyens fondent de tontes ports.
Seite 329 - Esclave des terreurs que le brave surmonte, Un vil trépas l'attend dans le lit de la honte ; Mais celui qui, rempli d'une héroïque ardeur, Combat pour...

Bibliografische Informationen