OEuvres complètes de Edgar Quinet ...: Les Jesuites. L'ultramontanisme; ou, L'église romaine et la société moderne. Introduction à la philosophie de l'histoire de l'humanite. Essai sur les oeuvres de Herder

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 367 - Mais que sais-je ce qui va suivre ! Quelle aveugle précipitation! Qui le presse? Comment ne craintil pas de défaillir avant l'arrivée ? Ah ! si dans l'antique Épopée nous suivons de mers en mers les destinées errantes d'Ulysse jusqu'à son île chérie, qui nous dira quand finiront les aventures de cet étrange voyageur , et quand il verra de loin fumer les toits de son Ithaque? » Ainsi, nous touchons aux premières limites de l'histoire.
Seite 366 - L'histoire, dans son commencement comme dans sa fin, est le spectacle de la liberté, la protestation du genre humain contre le nionde qui l'enchaîne, le triomphe de l'infini sur le fini, l'affranchissement de l'esprit, le règne de l'âme.
Seite 367 - C'est un voyageur pressé , plein d'ennui , loin de ses foyers : parti de l'Inde avant le jour , à peine s'est-il reposé dans l'enceinte de Babylone , qu'il brise Babylone ; et , restant sans abri , il s'enfuit chez les Perses, chez les Mèdes, dans la terre d'Egypte. Un siècle , une heure et il brise Palmyre, Ecbatane...
Seite 366 - Nord, et qui n'est ni le frémissement des feuilles, ni le cri de l'aigle, ni le mugissement «les bêtes sauvages? Ainsi, captif dans les bornes du monde, l'infini s'agite pour en sortir; et l'humanité qui l'a recueilli, saisie comme d'un vertige, s'en va, en présence de l'univers muet, cheminant de ruines en ruines, sans trouver où s'arrêter.
Seite 367 - Dans tel réduit solitaire je connais tel ruisseau, dont le doux murmure. le cours sinueux et les vivantes harmonies surpassent en antiquité les souvenirs de Nestor et les annales de Babylone. Aujourd'hui, comme aux jours de Pline et de Columelle, la jacinthe se plaît dans les Gaules, la pervenche en...
Seite 256 - Église pécheresse. Il ébranle, avec un rire terrible ', les portes de l'Église qui, posées par saint Pierre, se sont ouvertes pour les Borgia. C'est le rire de l'Esprit universel qui prend en dédain toutes les formes particulières, comme autant de difformités; c'est l'idéal qui se joue du réel.
Seite 367 - Au«jourd'hui, comme aux jours de Pline et de Columelle, la «jacinthe se plaît dans les Gaules , la pervenche en Illyrie «la marguerite sur les ruines de Numance , et pendant «qu'autour d'elles les villes ont changé de maîtres et de «nom, que plusieurs sont rentrées dans le néant, que les «civilisations se sont choquées et brisées, leurs paisibles «générations ont traversé les âges, et se sont succédé «l'une à l'autre jusqu'à nous , fraîches et riantes comme «aux jours des...
Seite 380 - Sur ce fondement, il reste ici à indiquer dans un champ immense quelques rapports entre l'histoire du genre humain et la philosophie morale : comment les souvenirs de l'espèce se reflètent-ils dans l'individu? comment se coordonnent-ils avec ses impressions propres? quelle loi imposent-ils à son activité personnelle? en un mot, quelles vérités sont contenues pour lui dans les harmonies du spectacle de la durée? Grandes questions, qu'il faudrait de longs livres pour résoudre. Ici tous les...
Seite 227 - J'allais dire qu'elle pourrait convenir dans les gouvernements despotiques, où tout ce qui inspire la crainte entre plus dans les ressorts du gouvernement; j'allais dire que les esclaves, chez les Grecs et les Romains... Mais j'entends la voix de la nature qui crie contre moi (1).
Seite 29 - ... il se dépouille du moyen âge en rejetant volontiers l'ascétisme et la macération. En Espagne, il ne rêvait d'abord que la possession du SaintSépulcre; arrivé en Italie, il devient plus pratique : il ne s'arrête pas à convoiter un tombeau; ce qu'il veut encore, c'est le vivant, pour en faire un cadavre. Mais à force de se mêler, de se confondre avec la société temporelle, il devient incapable de s'en séparer, c'est-àdire de lui rien apprendre de particulier. Le monde l'a conquis,...

Bibliografische Informationen