Histoire de l'Église de France pendant la Révolution, Band 3

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 542 - La Commune de Paris se hâte d'informer ses frères de tous les départements, qu'une partie des conspirateurs féroces détenus dans les prisons a été mise à mort par le...
Seite 531 - Hier... fut un jour sur les événements duquel- il « faut peut-être laisser un voile; je sais que le peuple, « terrible dans sa vengeance, y porte encore une sorte « de justice : il ne prend pas pour victime tout ce qui « se présente à sa fureur, il la dirige sur ceux qu'il « croit avoir été trop longtemps épargnés par le glaive « de la loi, et que le péril des circonstances lui per« suade devoir être immolés sans délai.
Seite 44 - ... d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi , et de maintenir de tout son pouvoir la constitution décrétée par l'Assemblée nationale et acceptée par le roi.
Seite 235 - C'est donc ainsi que le bonheur d'un peuple libre dépendra du caprice d'un roi? Mais ce roi doit-il avoir d'autre volonté que celle de la loi ? Le peuple le veut ainsi, et sa tête vaut bien celle des despotes couronnés. Cette tête est l'arbre généalogique de la nation ; et devant ce chêne robuste, le faible roseau doit plier.
Seite 214 - ... qu'il est encore possible d'éviter. Je sais qu'on peut imaginer tout opérer et tout contenir par des mesures extrêmes ; mais quand on aurait déployé la force pour contraindre l'Assemblée, quand on aurait répandu l'effroi dans Paris, la division et la stupeur dans...
Seite 542 - ... L'eût-on pensé ! Dès lors de nouveaux complots non moins atroces se sont tramés dans le silence; ils éclataient au moment même où l'Assemblée nationale, oubliant qu'elle venait de déclarer que la commune de Paris avait sauvé la patrie, s'empressait de la destituer pour prix de son brûlant civisme. A cette nouvelle, les clameurs publiques élevées de toutes parts ont fait sentir à l'Assemblée nationale la nécessité urgente de s'unir au peuple et de rendre à la commune, par le...
Seite 348 - Messieurs, dit alors le roi, je suis venu ici pour éviter un grand crime, et je pense que je ne saurais être plus en sûreté qu'au milieu de vous.
Seite 402 - Tous les ecclésiastiques qui, étant assujettis au serment prescrit par la loi du 26 décembre 1790 et celle du 17 avril 1791, ne l'ont pas prêté, ou qui, après l'avoir prêté, l'ont rétracté, et ont persisté dans leur rétractation, seront tenus de sortir, sous huit jours, des limites du district et du département de leur résidence , et dans quinzaine , hors du royaume.
Seite 458 - J'instruis les sourds et muets de naissance, et, «comme le nombre de ces infortunés est plus grand chez les « pauvres que chez les riches, je suis plus à vous qu'aux riches.
Seite 296 - Citoyens , la patrie est en danger > » Que ceux qui vont obtenir l'honneur de marcher les premiers pour défendre ce qu'ils ont de plus cher se souviennent toujours qu'ils sont Français et libres; » Que leurs concitoyens maintiennent dans leurs foyers la sûreté des personnes et des propriétés; » Que les magistrats du peuple veillent attentivement ; » Que tous, dans un courage calme, attribut de la véritable force, attendent pour agir le signal de la loi, et la patrie sera sauvée! L' ASSFMBLKE...

Bibliografische Informationen