Histoire de la Révolution française, Band 1

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 96 - Dites-lui que les hordes étrangères dont nous sommes investis ont reçu hier la visite des princes, des princesses, des favoris, des favorites, et leurs...
Seite 346 - Je défendrai donc, je maintiendrai la liberté constitutionnelle , dont le vœu général , d'accord avec le mien , a consacré les principes.
Seite 343 - Le temps réformera ce qui pourra rester de défectueux dans la collection des lois qui auront été l'ouvrage de cette Assemblée ; mais toute -entreprise qui tendrait à ébranler les principes de la constitution même , tout concert qui aurait pour but de les renverser ou d'en affaiblir l'heureuse influence, ne serviraient qu'à introduire au milieu de nous les maux effrayans de la discorde...
Seite 96 - ... de la France, et que leurs vœux brutaux invoquaient la destruction de l'assemblée nationale. Dites-lui que, dans son palais même, les courtisans ont mêlé leurs danses au son de cette musique barbare, et que telle fut l'avant-scène de la Saint-Barthélemy! " Dites-lui que ce Henri dont l'univers bénit la mémoire, celui de ses aïeux qu'il voulait prendre pour modèle, faisait passer des vivres dans Paris révolté, qu'il assiégeait en personne ; et que ses conseillers féroces font rebrousser...
Seite 96 - Favorites ; et leurs caresses et leurs exhortations et leurs présents' ; dites-lui que toute la nuit ces satellites étrangers, gorgés d'or et de vin, ont prédit, dans leurs chants impies, l'asservissement de la France, et que leurs vœux brutaux invoquaient la destruction de l'Assemblée nationale ; dites-lui que dans son palais même, les courtisans ont mêlé leurs danses au son de cette musique barbare, et que telle fut l'avant-scène de la Saint-Barthélemy.
Seite 96 - France, et que leurs vœux brutaux invoquaient «la destruction de l'assemblée nationale; dites«lui que, dans son palais même, les courtisans «ont mêlé leurs danses au son de cette musique «barbare, et que telle fut l'avant-scène de...
Seite 348 - Joignez-vous à moi pour les arrêter, et empêchons de tous nos efforts que des violences criminelles ne viennent souiller ces jours où le bonheur de la nation se prépare. Vous qui pouvez influer par tant de moyens sur la confiance publique , éclairez sur ses véritables intérêts le peuple qu'on égare, ce bon peuple qui m'est si cher, et dont on m'assure que je suis aimé quand on veut me consoler de mes peines.
Seite 349 - ... l'histoire de cet empire ! Elle le sera , je l'espère , si mes vœux ardens , si mes instantes exhortations peuvent être un signal de paix et de rapprochement entre vous. Que ceux qui s'éloigneraient encore d'un esprit de concorde devenu si nécessaire , me fassent le sacrifice de tous les souvenirs qui les affligent ; je les paierai par ma reconnaissance et mon affection.
Seite 337 - Les évêques et les nobles, croyant fermement que le nouvel ordre de choses ne subsisterait pas, hâtaient avec une sorte d'impatience dans l'espoir d'en avancer la chute et la ruine de la monarchie , et leur propre ruine. A cette conduite insensée , ils joignaient une insouciance insultante , et pour l'Assemblée , et pour le peuple qui assistait aux séances. Ils n'écoutaient point, riaient, parlaient haut, confirmant ainsi le peuple dans l'opinion peu favorable qu'il avait conçue d'eux ; et...
Seite 360 - Moi, roi des Français, je jure d'employer le pouvoir que m'a délègue l'acte constitutionnel de l'Etat, à maintenir la Constitution décrétée par l'Assemblée nationale et acceptée par moi. La reineprend le dauphin dans ses bras, le présente au peuple , et dit : Voilà mon fils : il se réunit, ainsi que moi, dans ces mêmes sentiments.

Bibliografische Informationen