L'Empire chinois, Band 2

Cover
Gaume Freres et J. Duprey, 1854
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 224 - brahmane et un homme d'une autre caste, la diffé« rence qui existe entre la pierre et l'or, entre les « ténèbres et la lumière. Le brahmane, en effet, « n'est sorti ni de l'éther ni du vent. Il n'a pas fendu « la terre pour paraître au jour comme le feu qui « s'échappe du bois de l'Arani.
Seite 209 - Avant le chaos qui a précédé la naissance du » ciel et de la terre, un seul être existait, immense » et silencieux, immuable et toujours agissant. C'est
Seite 110 - ... complaisants pour les désirs de nos académiciens , « dévoués aux intérêts de nos négociants, doux, « traitables et soumis , à ce prix on leur accordera « qu'ils ont fait quelques pas vers la sociabilité, et on « leur permettra de prendre rang , mais à une grande « distance , après le peuple privilégié , la race par « excellence , à laquelle il a été donné de posséder, « de dominer, de connaître et d'instruire ' . » On trouvera peut-être un peu sévères ces appréciations...
Seite 213 - ... l'Occident il a visitées. Nous savons par un témoignage digne de foi qu'il est venu dans la Bactriane ; mais il n'est pas impossible qu'il ait poussé ses pas jusque dans la Judée ou même dans la Grèce. Un Chinois à Athènes offre une idée qui répugne à nos opinions, ou, pour mieux dire, à nos préjugés sur les rapports des nations anciennes. Je crois , toutefois , qu'on doit s'habituer à ces singularités, non qu'on puisse démontrer que notre philosophe chinois ait effectivement...
Seite 62 - FOrient, attriste le bon sens et effraie l'imagination. .L'idolâtrie des Sabéens, l'adoration du feu et des élémens, l'islamisme , le polythéisme des Brahmanes, celui des Bouddhistes et des sectateurs du Grand-Lama , le culte du ciel et des ancêtres , celui des esprits et des démons , et tant de sectes secondaires ou peu connues, enchérissant l'une sur l'autre en fait de dogmes insensés ou de pratiques bizarres , ne donnent-elles pas l'idée d'une assez grande variété sur un point assez...
Seite 104 - L'empereur de la Chine est le fils du ciel , et , quand on approche de son trône , on frappe neuf fois la terre du front ; mais il ne peut choisir un sous-préfet que sur une liste de candidats dressée par les lettrés ; et s'il négligeait, le jour d'une éclipse , de jeûner et de reconnaître publiquement les fautes de son ministère, cent mille pamphlets autorisés par la loi viendraient lui tracer ses devoirs et le rappeler à l'observation des usages antiques. On ne s'aviserait pas, en Occident,...
Seite 228 - Le commentateur impérial raille assez malicieusement cet usage. — Supposez, dit-il, que vous ayez violé les lois en quelque point, et que vous soyez conduit dans la salle du jugement pour y être puni ; si vous vous mettez à crier, à tue-tête, plusieurs milliers de fois : « Votre Excellence! Votre Excellence! » croyez-vous que, pour cela, le magistrat vous épargnera? — Ailleurs, la similitude ne tend à rien moins qu'à détruire toute idée d'un culte ou d'un hommage quelconque à rendre...
Seite 440 - ... des tonneaux qu'ils traînent sur des brouettes, est tout simplement une sorte de liquide épais, jaunâtre , assez semblable à de la vase. Il est impossible d'y distinguer, à l'œil nu , le moindre animalcule. Pour quelques sapèques on achète plein une écuelle de celte eau bourbeuse, qui suffit pour ensemencer, selon l'expression du pays, un étang assez considérable.
Seite 211 - Platon, il refuse aux méchants la faculté de rentrer « dans le sein de l'âme universelle. Avec Pythagore, il « donne aux premiers principes des choses les noms des « nombres, et sa cosmogonie est, en quelque sorte, « algébrique. Il rattache la chaîne des êtres à celui qu'il « appelle un, puis à deux, puis à trois, qui, dit-il, ont fait

Bibliografische Informationen