Théâtre des auteurs du second ordre: ou, Recueil des tragédies et comédies restées au Théatre français; pour faire suite aux éditions stéréotypes de Corneille, Racine, Molière, Regnard, Crébillon et Voltaire: avec des notices sur chaque auteur, la liste de leurs pièces, et la date des premières représentations ... [Tragédies], Bände 3-4

Cover
Mame, frères, 1810
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 168 - Iront s'élancer, Et de leurs longs replis te ceindre et te presser? Le seul trépas est-il ta dernière ressource ? Lui seul de tant d'horreurs peut-il combler la source? Tu m'aimes ! et tu veux qu'en cet horrible état , Qu'écrasé sous le poids de mon noir attentat, Fuyant le coup fatal que ma fureur implore , Je recherche le jour que je souille et j'abhorre; Proscrit , désespéré , sans asile , sans dieux , Misérable partout, et partout odieux.
Seite 162 - L'éloigne de ces lieux, et commande à sa crainte; Qu'elle force son zèle à différer la mort De ces infortunés, dignes d'un meilleur sort; Flatte l'illusion qui les lui peint coupables ; Prête-leur des forfaits dont ils sont incapables. Dis que Diane, avant de les sacrifier, Vient de nous ordonner de les purifier...
Seite 218 - Tremble, ingrat, je mourrai, mais ma haine vivra. Tu vas fonder le trône où le Destin t'appelle; Et moi je te déclare une guerre immortelle. Mon peuple héritera de ma haine pour toi : Le tien doit hériter de ton horreur pour moi. Que ces peuples rivaux, sur la terre et sur l'onde, De leurs divisions épouvantent le monde ! Que pour mieux se détruire ils franchissent les mers; Qu'ils ne puissent ensemble habiter l'univers; Qu'une égale fureur sans cesse les dévore, Qu'après s'être assouvie...
Seite 255 - D'espoir que dans sa mort, de paix que sur sa cendre. Mais vous, qui menacez, cruel, tremblez pour vous. Vous brûlez de verser le sang de mon époux: Voyez votre danger en ordonnant qu'il meure. » Vous me. l'avez donné , je le perds , je îe pleure ; Tout malheureux qu'il est, sans espoir, sans appui, , Peut-être votre sort dépend encor de lui.
Seite 201 - Mais bientôt , ses transports succédant au silence , Je n'ai pu de mes feux vaincre la violence : Je n'en saurois rougir ; et tout autre que moi D'un si cher ascendant auroit subi la loi. Lorsqu'une amante en pleurs descend à la prière ", C'est alors qu'elle exerce une puissance entière ; Et l'amour qnf gémit est plus impérieux Que la gloire , le sort, le devoir et les dieux.
Seite 244 - ... nature? Je crois voir chaque époux plaintif, pâle et sanglant/ S'offrir les nuits en songe à leur esprit tremblant; Je les vois se lever, fuir ces objets funèbres; Mais les spectres les suivre à travers les ténèbres, Les suivre avec le fer que.leurs.bras forcenés Ont plongé dans le flanc de tant d'infortunés.
Seite 161 - C'est tout ce que j'espère , ou que j'ose prétendre. Un jour mes successeurs pourront plus entreprendre; C'en est assez pour moi. Mais je ne règne pas Pour donner lâchement un maître à mes États.
Seite 212 - Juge de ma terreur dans ces moments affreux... J'invoque de Junon le secours tutélaire , Et sors avec effroi de ce noir sanctuaire... Mais ce spectacle horrible accompagne mes pas , Et je traîne après moi l'enfer et le trépas. ÉLISE. Le ciel sur vos amours jette un regard sévère , Et les cris de Sichée ont armé sa colère. Je frémis du récit que je viens d'écouter ! Sur vous l'orage gronde; il le faut écarter... Du temple d'Hespérus consultons la prêtresse ; Les dieux daignent souvent...
Seite 151 - Quand tout un peuple accourt et vient m'envelopper : Je m'arme avec fureur , je crois le dissiper -, Mais le nombre m'accable , et je deviens la proie De ces monstres remplis de terreur et de joie : Ils me traînent en foule , et d'un commun transport, Devant leur Chef tremblant qui m'envoyé à la mort.... Mais quels profonds sanglots !... OR E s T E.

Bibliografische Informationen