Abbildungen der Seite
PDF

THÉOLOGIQUE,

OU

SÉRIE DE DICTIONNAIRES SUR TOUTES LES PARTIES DE LA SCIENCE RELIGIEUSE,

OFFRANT EN FRANÇAIS, ET PAR ORDRE ALPHABÉTIQUE,
LA PLUS CLAIRE, LA PLUS FACILE, LA PLUS COMMODE, LA PLUS VARIÉE

ET LA PLUS COMPLETE DES THÉOLOGIES.

CES DICTIONNAIRES SONT CEUX

D'ÉCRITURE SAINTE, DE PHILOLOGIE SACRÉE, — DE LITURGIE, — DE DROIT CANON,
DES HÉRÉSIES, DES SCHISMES, DES LIVRES JANSÉNISTES, DES PROPOSITIONS ET DES LIVRES CONDAMNÉS,

. - DES CONCILES, — DES CÉRÉMONIES ET DES RITES, -
DE CAS DE CONSCIENCE, — DES ORDRES RELIGIEUX (110MMES ET FENMES), - DES DIVERSES RELIGIONS,

DE GÉOGRAPHJE SACRÉE ET ECCLÉSIASTIQUE, -- DE THÉOLOGIE DOGMATIQUE, CANONIQUE,
LITURGIQUE ET POLÉMIQUE, — DE THÉOLOGIE MORALE ET MYSTIQUE,

DE JURISPRUDENCE CIVILE-ECCLÉSIASTIQUE,
— DES PASSIONS, DES VERTUS ET DES VICES, — D'HAGIOGRAPHIE, — DES PÈLERINAGES RELIGIEUX, -

D'ASTRONOMIE, DE PHYSIQUE ET DE MÉTÉOROLOGIE RELIGIEUSES, —
DICONOGRAPINE CHRÉTIENNE, - DE CHIMIE ET DE MINÉRALOGIE RELIGIEUSES, - DE DIPLOMATIQUE CHRÉTIENNE

DES SCIENCES OCCULTES, – DE GÉOLOGIE ET DE CHRONOLOGIE CHRÉTIENNES.

PUBLIÉE

PAR M. L'ABBÉ MIGNE,
EDITEUR DE LA BIBLIOTHEQUE UNIVERSELLE DU CLERGÉ,

OU

DES COURS COMPLETS SUR CHAQUE BRANCHE DE LA SCIENCE ECCLÉSIASTIQUE.

18 :0 FR. LI. VOL. POUR LE SOUSCRIPTEUR A LA COLLECTION ENTIÈRE, 7 FR., ET MÊME 8 FR. POUR LE

SOUSCRIPTEUR A TEL OU TEL DICTIONNAIRE PARTICULIER.

[merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][merged small]

S'IMPRIME ET SE VEND CHEZ J.-P. MIGNE, ÉDITEUR,
AUX ATELIERS CATHOLIQUES, RUE D'AMBOISE, AU PETIT-MONTROUGE,

BARRIÈRE D'ENFER DE PARIS.

1859

97. d. 244

DICTIONNAIRE HISTORIQUE,

ARCHÉOLOGIQUE, PHILOLOGIQUE, CHRONOLOGIQUE-

GÉOGRAPHIQUE ET LITTÉRAL

DE LA BIBLE.

PAR LE RÉVÉREND PÈRE DOM AUGUSTIN ÇALMET,

RELIGIEUX BÉNÉDICTIN, ABBÉ DE SENones.

QUATRIÈME ÉDITION,

REVUE, CORRIGÉE, COMPLÉTÉE ET ACTUALISÉE

PAR M. L'ABBÉ A. F. JAMES,

WEMBRE DE LA SOCIÉTÉ ROYALE ASIATIQUE DE PARIS ET DE PLUSIEURS AUTRES SOCIÉTÉS SAVANTES;

PUBLIÉ

PAR M. L'ABBÉ MIGNE,
EDITEUR DE LA BIBLIOTHÈQUE UNIVERSELLE DU CLERGÉ,

ou

DES COURS COMPLETS SUR CHAQUE BRANCHE DE LA SCIENCE ECCLÉSIASTIQUE.

1 VOLUMES IN-40, - PRIX : 28 FRANCS.

TOME DEUXIÈME.

S'IMPRIME ET SE VEND CAEZ J.-P. MIGNE, ÉDITEUR,
AUX ATELIERS CATHOLIQUES, RUE D'AMBOISE, AU PETIT-MONTROUGE,

BARRIÈRE D'ENFER DE PARIS.

1839

[ocr errors][merged small][merged small][merged small]

'DABARITTE. Voyez DABERATH, qui suit. Dabir serait encore la même ville que Dibon.

DABERATH, ou DABERETH, ou DABARITI. Voy. ce mot.) Josué (a) parle de Dabereth ville de la tribu DABIR, ville de delà le Jourdain, dans la de Zabulon, ou du moins dans les confins de tribu de Gad. (Josué XIII, 26.) - Barbié du cette tribu. Ailleurs il margue clairement Bocage la place près du confluent de la riQu'elle est de la tribu d'Issachar (6). Cette vière de Jaser et du Jourdain; el Cahen, sur ville fut cédée par la tribu d'Issachar aux Jos. XV, 7, près du fleuve Jaboc.) Léviles pour leur demeure (c). Josèphe (d) en DABIR, roi d'Eglon, dont il est parlé dans parle en plus d'un endroit , sous le nom de Josué, X, 3. Dabarilla ou Darabitta, située dans le Grand (Ce roi lul un des cinq rois Amorrhéens Champ, à l'extrémité de la Galilée, et de la qui se liguèrent contre Josué, et furent déSamarie. C'est peut-être la même que Dabira, faits, mis à mort et pendus (versels 3-27; que saint Jérôme met vers le mont Thabor, XII, 1-12).) dans le canton de Diocésarée. Maundrel parle DABRI, père de Salumnith, de la tribu de de Débora au pied du mont Thabor.

Dan. Salumiih blait nière de cet Israélite qui *DABESCHẾTH. Voyez DebaseTA.

fut lapidé dans le désert , pour avoir blásDABIR, autrement CARIATH-SEPHER, la Ville phéiné le nom du Seigneur (Levit. XXIV, 11, des lellres; ou CARIATH-ARBÉ, ville de la tribu 12, 13). de Juda, asscz près d'Hébron. Ses premiers DADAN, second fils de Rhegma marqué habitants élaient des géants de la race d'E- Genèse X, 7. Les Septante lisent en cet ennac. Josué la pril, et lit mourir le roi qui y droit Dadan, comme la Vulgate et l'Hébreu; commandait (e). Dabir échut en partage à mais dans la Genèse X, 4, au lieu dc DodaCaleb; et Othoniel ayant le premier monté à nim, ils lisent Rhodanim, et dans Ezéch., l'assaut, el entré dans celle ville, Caleb lui XXVII, 15, au lieu de Dedan, ils lisent les donna sa Gille Axa en mariage (O). Dabir fut fils des Rhodiens. Josèphe, dans la Genèse X, une ville des Léviles. (Josue XXI, 15, et I. 4, n'a pas lu Dodaniin, et n'en fait mulle Par. VI, 58.)

mention (9). Et dans le même chapitre, au (Ici dom Calmet dit, comme Simon , que lieu de Dadan, il a lu Juda, et dit que ce Juda Dabir est la même ville que Carialh-Arbé, est père de certains Juifs de l'Ethiopic occisiluée près d'11 éb:*on: tandis qu'ailleurs, il deniale; mais la vraie leçon de la Genèse X. dit que la ville d'Arbée, qui est la même quo 7, est Dadan. Je ne sais si Dedan et DedaCariath-Arbé, était la même qu'Hebron; d'où nim dont il est souvent parlé dans Isaïe (h), il suit que Dabir el Hébron sont encore la Jérémie (ö), et Ezéchiel (1), est le même que même ville. Voy. ARBÉE. Il se trompe : Dabir Dodanim, dont il est parlé dans la Genèse, est dimerente de Carialh-Arbé ou Hébron; X, 4, entre les descendanls de Japhet; ou si mais, selon l'auteur sacré, elle est la même c'est le même que Dadan marqué dans le que Cariath-Sepher (Jos. XV, 15) el que même chapitre verset 7, entre les descenCariath-Senna (Ibid. verset 49). C'est donc dants de Cham (1); ou si ce n'est pas plutôt encore à tort que dom Calmel distingue ces un descendant de Dadan fils de Jecsan, el deux derniers noms qui appartiennent à la petit-fils d’Abraham par Cethura. (Voy. Damême ville. Celle erreur est une de celles, Dan, fils de Jecsan, ei Depan.) Il faut remarsans doule, qui ni'ont échappé dans le pre- quer que dans le lexle hébreu qui n'est mier volume; car je ne me falte pas de les point ponctué, les noms de Dodan, Dadan et avoir toules reconnues. Suivaol dom Calmet, Dedan, s'écriveol de même. Arias Montanus (a) Josue xix, 12.

(j) Ezech. xxv, 13 ; XXVII, 15, 20; XXXVIII, 15. (bl Josve XXI, 28.

(1) Le Dadap dont parle ici dom Calmel était le second (c) 1 Pur. vi, 72.

tils de Regma, qui élail le quatrième fils de Chus, qui était id) Joseph. de Bello, I. II, C. XXVI. Gr. Hy el de vita sua, le fils aine de Cham; Gen. x, 6, 7. Barbié du Bocage dit 0. 1023.

que « Dadan, un des fils (petit-oís) de Chus, pourrait bien (e) Josue x, 38, 39 ; x1, 21, xu, 13.

eure le Dan ou le Vadan d'Ezéchiel, et dont la descen(1) Josue xv, 15, 16, 17.

dance aurait occupé l'extrémité sud-ouest de l'Arabie. » ) Joseph. Awiq. 1. 1, c. .

Le passage d'Ezéchiel, que Barbié du Bocage a en vue, (h) (sai.' 1X1, 13, in seinilis Dedanim

est : XIV, 19. (0) Jerem. XX8, 23, ALIX, 8.

DICTIONNAIRE DE LA BIBLE. II.

« ZurückWeiter »