Traité théorique et pratique de la végétation, contenant plusieurs expériences nouvelles sur l'économie végétale et sur la culture des arbres, Band 1

Cover
Le Boucher, 1781
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite x - APPROBATION. J'AI lu, par ordre de Monfeigneur le Garde des Sceaux , un Manufcrit...
Seite 54 - ... totale de l'aubier étoit plus grande du côté où ces couches étoient en moindre nombre. 3°. Pour nous procurer encore d'autres preuves , nous avons fait fcier des corps d'arbres en plufieurs tronçons, & nous avons reconnu que l'épaifleur des couches d'aubier, auffi bien que leur nombre, n'étoient point conftamment les mêmes dans toute la longueur d'un même arbre. Quelquefois les couches étoient en moindre nombre & plus...
Seite 144 - ... n'a aucune communication , ni avec la moelle , ni avec le bois, & qu'il ya même une couche corticale interpofée entre la bafe de l'épine...
Seite 54 - Buffon & moi , que les arbres vigoureux ont leur aubier plus épais que ceux qui languiflent , quoique ceux-ci ayent un plus grand nombre de couches d'aubier que les autres. Cette remarque , qui a été faite fur quantité d'arbres , prouve que l'aubier fe convertit plus promptement en bois dans les arbres vigoureux, que dans ceux qui font languiflants. Les obfervations fuivantes prouveront encore mieux cette vérité. Nous avons fait fcier horizontalement plufieurs arbres, & nous avons remarqué...
Seite 151 - ... entortiller. Ayant mis deux perches à côté » de cette plante dont j'éloignai davantage celle » qui étoit du côté où elle s'inclinoit , elle fe » redrefla pour s'attacher à l'autre , qui étoit » plus près d'elle. « Le livre fecond traite dé l'anatomie des fleurs & des fruits.
Seite 278 - Vous favez qu'il définit les fleurs : les organes. de la génération des Plantes, qui fervent à la fécondation desfemences. Je ne vous parle point des CAMERARIUS , des GREW , des RAY , des GEOFFROY , des VAILLANT , &c. : vous n'ignorez pas que tous ces Savans Hommes ont admis les fexes des Plantes, & la néceflîté de l'intervention des pouffieres des étamines pour la fécondation des fruits & des graines.
Seite 96 - Dans les feuilles ovales & entières, il arrive fouvent qu'il part de la queue trois nervures principales , qui s'étendent prefque jufqu'à la pointe de la feuille , comme on le voit à celles du Fig. 81. Jujubier , ( Fig. 82.) Ces nervures font quelquefois en plus pjg.
Seite 192 - Dans plufieurs fleurs , le ftigmate fe partage en autant de parties que l'embryon contient de loges; par exemple , le ftigmate de la Tulipe & de prefque toutes les Lîliacées fe divife en trois parties , & l'embryon contient autant de cellules.
Seite 271 - ... nombre de ces arbres qui portent •des fleurs mâles & des fleurs femelles fur des individus différents. Or, dès le temps d'Alexandre, les habitants de la campagne qui cultivoient des Palmiers , s'étoient appercu qu'il étoit important à la fru£Hfication , que ces deux individus fe trouvaflent rapprochés les uns des autres.
Seite 159 - F/g, iq; font groupés fur une queue commune , d'environ une demiligne de longueur , & ils y font attachés par de petites -queues...

Bibliografische Informationen