Abbildungen der Seite
PDF

Bemeurez quelque temps dans un respectueux silence. Si votre Sauveur voas parle au cœur , écoutez-le humblement; s'il vous vient qudques bons sentimens, entretenez-les doucement sans en chercher d'autres; mais si vous vous sentez froide 8c sans parole, lisez lentement les Actes suivans , & tâchez de les sormer dans votre cœur en même temps que vous les serez de bouche.

ENTRETIEN AVEC JESUS-CHRIST

APRÈS. LA SAINTE COMMUNION,.
Divisé Pu Acte*

[ocr errors]

ACTE D'ADORATIOK.

On Seigneur & mon Dieu , eui „ vous êtes mon Seigneur & morr Dieu: que dis-je ? Vous ôtes, le Seigneur & le Dieu de tout Punivers. Que vous, êtes grand, que vous êtes puissant, que vous êtes sage , que vous- êtes, bon , que vous êtes aimable !' toute lá terre est remplie de vos, merveilles ; mais elle est aussi remplie de vos miséricordes & de vos bienfaits. Je vous adore comme mon Dieu, je vous révère comme mon Roi,. je vous consacre tout ce que je suis , je vous dévoue toutes les puissances, de moa ame , & tous les membres Je mon corps > tomme, à mon créateur & à mon Sau

E■ v j

veur. Est-il possible que vous ayez est assez de condescendance pour venir dans mon cœur ? Toutes les nations de la terre ne font devant vous qu'un pur néant : & que suis-je , Seigneur , en comparaison de tous les hommes ? A peine íuis-je un petit grain de poussière , & cependant , Dieu de grandeur &c de Majesté , vous descendez du Trône de votre gloire , pour loger dans un cœur si petit, fi pauvre & si misérable , quelle miséricorde?

U Irouver des paroles pour louer

V^/ dignement vos adorables perfections , & sur-tout l'excès de votre bonté & de votre amour? Que n'ai-je un million de bouches & de langues pour chanter, pour annoncer, pour publier par tout vos grandeurs! Que le Ciel ôc la Terre vous louent , & suppléent à ma foiblesse 81ç à mon impuissance! Venez , Anges du Ciel , Esprits bienheureux descendez dans mon cœur, vous y trouverez le même Dieu que vous adorez, que vous admirez dans l'empire : Venez , aidez - moi à louer mon aimable Sauveur. Vierge Sainte, que je regarde comme ma bonne Mère , faites - en , je vous conjure , les fonctions dans cette occasion j enseignez - moi , mettez - moi

ACTE DE LOUANGE.

[graphic]

a là bouche les paroles dont je me dois, servir* Et vous , mon Saint Ànge Gardien , qui prenez tant de part à mes intérêts , inspirez-- moi ces sentimens de respect dont vous êtes rempli apprenez-moi à dire avec une adoration profonde , dites avec moi , souffrez que je dise tour à tour avec vous ; Saint, Saint, Saint ejl U Dieu a"Israël: ô mon Sauveur! mon: aimable Maître , le Dieu de mon cœur,. que vous êtes Saintque vous êtes adorable! vous êtes le Roi de gloire , vous, êtes le véritable &c l'unique Fils du Père Eternel , vous êtes le triomphateur de k mort, vous êtes le conquérant du: Paradis. C'est vous qui en avez ouvert la porte , fermée si long - temps par le péché: pour opérer toutes ces merveilles, & pour communiquer aux hommes tous ces avantages, vous n'avez pas dédaigné de vous revêtir dans le sein d'une Vierge , de la nature humaine. Pour m'en faire part , vous avez bien voulu descendre dans mon cœur , mille fois plus indigne de vous recevoir , que le chaste sein de Votre très-Sainte Mère , toirjours Immaculée.

ACTE D'AMOUR.

IL me semble que je ressens déja l'effet de ma prière, & que votre trèsrsaint 8c très-pur amour s'allume dans mon cœur. Oui, mon Dieu , mon Sauveur , mon refuge. % mon espérance ,. ma vie &: mon tout , je vous aime, je vous adore, je ne desire rien plus ardemment que de brûler tous les jours de plus en plus de ce feu divin. Hélas! je ferois bien dure , si je m'attendrissois à la vue de votre bonté , de votre beauté, de vos excessives miséricordes : Je ferois plus froide que le marbre &i la glace , si mon cœur uni au vôtre , ne reflèntoit l'ardeur de la charité dont vous êtes embrasé; Que souhaitez-vous donc que je fasse , pour vous témoigner mon amour ? Je ne penserai plus qu'à vous ,' je n'estimerai que vous, je n'aurai de complaisance que pour vous , je détruirai dans moi tout ce qui vous déplaît , je- vous ferai eonnoître , aimer , respecter , adorer autant qu'il dépendra de moi , & je déclare dès ce moment une guerre irréconciliable à tous vos ennemis, à la chair , au monde & à l'enfer. Je vous promets aussi une ♦fidélité constante & inviolable à aimer , "à honorer tout ce que vous aimez & que vous honorez , & je veux cemmencer dès-à-présent; mais afin que je m'acquite de tous ces devoirs que votre amour m'inspire , aidez-moi , ou plutôt agissez avec moi: l'union de votre cœur avec lè mien , donnera une toute autre dignité aux respects que je veux rendre à votre Père céleste, que je veux vous rendre à vous-même en qualité de Verbe Eternel, & que je veux rendre au Saint-Esprit.

ACTE DE REMERCIMENT.

OSeigneur ! soyez éternellement béni des Anges dans le Ciel , & des hommes sur la terre, pour m'avoir fait cette grace. Je vous adore dans moi comme mon Dieu dans le Temple que vous avez bien voulu choisir. Je veux , mon Dieu , que v<y miséricordes y soient éternellement chantées & adorées: je veux que mon cœur y íbit un autel & une victime , pour fair« un sacrifice éternel à votre gloire &à votre amour en action de graces.

Mais , mon Dieu , c'est un remerciment bien foible que celui qui vient de moi ;, Anges , Archanges Chérubins & Séraphins , louez & glorifiez Dieu éternellement à mon défaut ; quatid toutes les créatures feroient changées en coeurs & en langues pour vous remercier & vous louer , elles ne l* feroient jamais d'une manière digne de votre grace. Que feraije donc , mon Dieu, & que vous rendraije en reconnoissance ? Je vous offre à vous-même v & je vous offrirai par les mans de vos Prêtres tous les jours de ma vie, autant que je le pourrai , comme ibul véritable & réel sacrifice de louanges & d'actions de graces, digne de votre bien-, tait 8í de votre grandeur infinie,

« ZurückWeiter »