Abbildungen der Seite
PDF

Saint Sacrifice de louanges , mes parens , bienfaiteurs, amis & ennemis.

Et comme nous sommes unis en une Sainte Société , avec la très-Sainte Mère de votre Fils , ses Apôtres ,. ses Martyrs , & tous les autres Saints que nous ne faisons qu'un même corps , dont , votre Fils est le chef , & que nous avons, pour eux un respect particulier : nous vous prions de nous accorder par leurs mérites , votre protection spéciale. Recevez donc favorablement cette offrande de toute votre famille ; donnez-nous votre paix dès cette vie mortelle , '& faites qu'étant préservés de la damnation éternelle , nous soyons comptés au nombre de vos Elus , pour vous posséder , louer & aimer à jamais. Par le môme Jesus-Christ votre Fils.

A la Consécration.

JE crois très-fermement , mon Dieu j que par la vertu de votre divine parole , ce Pain & ce Vin se changent réellement en votre Corps & en votre Sang , comme vous l'avez fait la veille de votre, Passion.

A V Elévation de la Ste, Hoftie.

JE vous adore , ô Jesus , & je reconnois que vous êtes réellement & substantiellement dans cette Sainte Hostie , vous que les Anges ont adoré dès le moment de votre Incarnation > vous qui fùtes adoré.par les Mages dans la Crèche , voùs eruíêtes l'objet continuel de notre adoration, dans ce divin Sacrement , vous êtes mon Sauveur ,. mon t Seigneur & mon Dieu, ;^ j'tfpère en vous seul , je vous aime de tout mon cœur , je vous offre tout ce que je suis.

A CElévation dw Calice.

JE vous adore,, ô mon Sauveur ! & je crois que c'est vous qui avez été attaché à la Croix pour expier mes péchés , qui êtes ressuscité d'entre les morts ,, qui êtes monté au Ciel, où vous regnerez avec le Père , & le Saint-Esprit, pendant l'éternité , je crois que c'est vous qui descendrez visiblement au dernier jour pour me juger.

O mon Dieu ! Père Eternel , faites-moi miséricorde pour l'àmour de ce cher Fils t> que je vous offre comme la feule Victime, qui puisse satisfaire pour mes péchés.

Demeurez quelques moments,d.ms dts sentiments d'Humiliation , de Contrition , de Reconnaissance , d'Amour , & dans un Saint tremblement , à cause de la présence de- notre Seigneur.

Au second Memento , qui ejì pour les Morts.

SOuvenez-vous,. Seigneur , de vos serviteurs & servantes , qui nous ont précédés , qui ont marqué leur foi par leur fidélité à vos commande mens , & qui «tant morts en votre grâce , mais n'ayant pas entièrement expié leurs fautes 3 at^ tendent encore votre dernière miséricorde: ayez en pitié , Seigneur , spécialement de N. & N. &c de ceux qui sont les plus abandonnés. Ces ames font vos enfans , vos épouses , vos élus , vous les aimez , & ce Sang est répandu pour elles ; donnez-leur la paix, U rafraîchissement , la lumiere & la liberté que l'Eglise vous demande en leur faveur , par les mérites de ce Saint Sacrifice.

Au Nobis quoque Peccatoribusv

QUelques pécheurs que nous soyons , nous ne laissons pas d'espérer auflî r dans la multitude de vos miséricordes , que vous nous recevrez dans la compagnie de tous vos Saints , në regardant pas nos mérites, maïs ceux de Jcíus-Christ notre Seigneur , qui vit & règne avec vous & la Saint-Esprit, dans une gloire infinie , par tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il. Au Pater.

ECoûtez , Seigneur , l'humble prière d'un Enfant prodigue , qui vient se jetter à vos pieds. J'ose vous appelier mon Père , animé par l'ordre exprès de votre Fils Jesus ; qu'il soit sanctifié- à jamais & par-tout ce nom adorable que j'ai déshonoré par mes crimes : Que votre Royaume s'établisse en moi & dans tous les cœurs: Que votre volonté à laquelle j'ai eu la témérité de m'opposer tant de soiswlW\'accQmpljsse fur la terre comme au Ciel : Donnez-moi chaque jour mes besoins, • & sur-tout le pain de larmes & de componction íi nécessaire à. un pécheur. Pardonnez-moi mes iniquités , comme je pardonne smcèrement & de bon cœur toutes les injures qu'on m'a pû faire : Préservez-moi de. la réchûte , en éloignant les tentations & les occasions dangereuses ; & délivrez-moi: • du mal que je dois craindre uniquement t je veux dire de Ta perte de votre grace &L de votre gloire, & de tous les efforts du. Démon , qui pourroient me causer une perte si funeste. Ainsi soit-iL

J4u Pax Domini , & Agnus Déi.

AGneau de Dieu, qui avez été immolé fur la Croix, & qui continuez ici votre Sacrifice , pour ôter les péchés du monde >. ayez pitié de nous-, pardonnez nos offenses , & donnez^nous la paix que le monde ne peut donner ; la paix avec vous par une véritable réconciliation , & parfaite soumission à vos volontés ; la paix avec nousmêmes , par le calme de nos passions ; la paix avec notre prochain, par l'union d'une charité sincère; la paix dans toute l'Eglise , par l'extinction des Hérésies , des. Schismes. & des Guerres.

Au Domine non sum Dignus.

JE l'avoue , Seigneur , je ne fuis pas digne que vous entriez dans moi , ni que vous me donniez par une Communion 'réelle , votre Corps sacré & vctr* Sang précieux , qui est le plus grand de tous les dons.

Je déteste de tout mon cœur les péchés qui me rendent indigne de cette grace; mais , mon Dieu , pardonnez-les moi., dites feulement une parole , & mon ame fera guérie , & ensuite permettez-moi de ramasser les miettes qui tombent de votre Table ; donnez-moi quelque part aux biens que vous communiquez par une sainte Communion : donnez-moi .une foi vive , une ferme espérance & une ardente charité , qui m'unisse à. vous , qui anéantisse en moi tout ce qui vous déplaît , & qui vous fasse regner seul dans moi , & me dispose à vous recevoir dignement à l'avenir &c à présent, au moins spirituellement , comme je le désire de tout mon çœur ; afin que votre Corps & votre Sang devenant la vie de mon ame , la conservent dans votre grace & fous votre protection , pour lui donner un jour la vie éternelle.

Cependant, ô grand Dieu , je crois & j'espère en vous! je vous adore & je vous aime de tout mon cœur, je vous supplie de me faire la grace de vous adorer & aimer éternellement.

Aux dernières Oraisons.

J'Adore , Seigneur, votre sagesse & votre puissance infinie, qui nous a préparé cet aliment spirituel ; votre bonté qui a bien voulu nous en gratifier votre Majesté qui

« ZurückWeiter »