Bibliothèque française du moyen âge, Bände 1-2

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 218 - ... réglée, c'est Gerson qui nous l'apprend, et leurs récréations étaient rares. Nous ne reviendrons point sur l'emploi spécial de leur temps, ni sur les détails de l'aménagement de leurs classes. D'intéressants ouvrages spéciaux que nous avons déjà cités peuvent renseigner le lecteur à ce sujet. Mais il est un point qui peut et doit nous arrêter. Ne serait-il pas bon de savoir de quels livres on se servait dans les abbayes pour apprendre et pour enseigner la musique. Les bibliothèques...
Seite 111 - M'ochist ! IV fines amouretes ai ; Dieus ! si ne sai Quant les verrai. Or manderai m'amiete, Qui est cointe et joliete Et s'est si saverousete, C'astenir ne m'en porrai. fines amouretes ai; Dieus ! si ne sai lo Quant le: verrai.
Seite 358 - ... prendra aussi grande part au développement de la musique mesurée. Dans les chansons qui nous sont restées, dans les citations des auteurs, nous la voyons établie en reine ; tout un genre de poésie et de musique est destiné à la danse, sous le nom de vaduries, mot qui lui-même est un refrain. Le manuscrit de Montpellier abonde en refrains de toutes sortes que nous avons cités dans le chapitre précédent, et les auteurs y parlent non seulement de couplets spécialement réservés aux...
Seite 58 - L'autrier en mai Par la douçor d'esté, Main me levai Et alai { Entre un bois et un pré. La ai trové Robin en grant esmai, Et je li ai Son estre demandé : 10 « Sire, » fait il, « ja ne vos iert celé ; Marot amai Et proiai, Mais e!
Seite 72 - Qu'enprise a si grant pieça; 6 En souspirant s'escria : « Dieus ! cum vif a grant dolour, Quant on me bat nuit et jour Pour celi qui mon euer a ! Mes quant plus me bâtera Ma mère, plus me fera 1 2 Penser folor.
Seite 232 - Ou deux, je la retendray bien. LUDIN. Ainsi donc tu n'en sçairoye rien Que tant seulement à plaisance. ANATHOT. C'est assez. LUDIN. Cha donc, or t'avance D'escouter ANATHOT. A luy, bien je t'o. Commence. LUDIN. lo, so garenso. ANATHOT chante lo, so garenso. Est ce tout ? LUDIN. Encore ung garenso au bout, Et puis assemble tout ensemble. Diras tu bien ? ANATHOT.
Seite 55 - Eobin; a sa vois qu'ele ot doucete li dist en chantant 5 'alez moi contratendant, je sui vostre amiete.' A la vile une vieille a qui prent mari, cui amie as noces va grant route od li. oiant toz ceus qui sunt la 10 commença a haut cri 'je vois as noces mon ami; plus dolente de moi n'i va.
Seite 396 - Êtymologies, il est aussi honteux de ne pas savoir chanter que de ne pas savoir lire, puisque les saints avec les Anges et les Archanges, avec les Trônes et les Dominations et avec toute la milice de la cour céleste, ne cessent de faire entendre tous les jours sanctus, sanctus, sanctus.
Seite 336 - SIÈCLES', publiés d'après les manuscrits avec introduction, notes, variantes et glossaire, par GASTON RAYNAUD, suivis d'une étude sur la musique au siècle de .saint Louis, par HENRI LAVOIX fils.
Seite 336 - Besançon; 2° la version en vers de dix syllabes, d'après les mss. de Paris et de Venise; 3° les Enfances d'Alexandre d'aprés le ms. 789 de la Bibliothèque nationale ; 4° extraits de l'Alexandre de Thomas de Kent.

Bibliografische Informationen