Annales

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 62 - Je jure de veiller avec soin sur les fidèles de la paroisse qui m'est confiée, d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi, et de maintenir de tout mon pouvoir la constitution décrétée par l'Assemblée Nationale et acceptée par le roi.
Seite 9 - La Mort a des rigueurs à nulle autre pareilles: On a beau la prier; La cruelle qu'elle est se bouche les oreilles, Et nous laisse crier. Le pauvre en sa cabane, où le chaume le couvre, Est sujet à ses lois; Et la garde qui veille aux barrières du Louvre N'en défend point nos rois.
Seite 18 - Mais, dites-moi, que signifie Que les ligueurs ont double Croix? C'est qu'en la Ligue on crucifie Jésus-Christ encore une fois.
Seite 14 - Plus me plaist le séjour qu'ont basty mes ayeux, Que des palais romains le front audacieux : Plus que le marbre dur, me plaist l'ardoise fine. Plus mon Loyre gaulois, que le Tybre latin, Plus mon petit Lyre, que le mont Palatin Et plus que l'air marin, la douceur angevine.
Seite 485 - Annales des Sciences Physiques et Naturelles d'Agriculture et d'Industrie, publiées par la Société Impériale d'Agriculture, etc., de Lyon. 3
Seite 9 - Beau nez, dont les rubis ont coûté mainte pipe De vin blanc et clairet, Et duquel la couleur richement participe Du rouge et violet; Gros nez ! qui te regarde à travers un grand verre Te juge encor plus beau : Tu ne ressembles point au nez de quelque hère Qui ne boit que de l'eau. Un coq d'Inde, sa gorge à...
Seite 487 - Extrait des travaux de la Société centrale d'agriculture du département de la Seine-Inférieure, année 1873.
Seite 15 - Et son teint au vôtre pareil. Las ! voyez comme en peu d'espace, Mignonne, elle a dessus la place, Las ! las ! ses beautés laissé choir ! O vraiment marâtre nature, Puisqu'une telle fleur ne dure Que du matin jusques au soir ! Donc, si vous me croyez, mignonne, Tandis que votre âge fleuronne En sa plus verte nouveauté, Cueillez, cueillez votre jeunesse : Comme à cette fleur, la vieillesse Fera ternir votre beauté.
Seite 12 - Des doux rets, Pour ravir Flore la belle. Avril, c'est ta douce main Qui du sein De la nature desserre Une moisson de senteurs, Et de fleurs, Embasmant l'Air et la Terre.
Seite 68 - Majesté que je lui serai, tant que je vivrai, fidèle sujet et serviteur; que je procurerai son service et le bien de son état de tout mon pouvoir ; que je ne me trouverai en aucun conseil, dessein ni entreprise au préjudice d'iceux; et s'il en vient quelque chose à ma connaissance, je le ferai savoir à Votre Majesté. Ainsi dieu me soit en aide et ses saints évangiles par moi touchés. Signé...

Bibliografische Informationen