Séances et travaux de l'Académie des sciences morales et politiques, compte rendu, Band 16;Band 116

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Inhalt

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 58 - Je ne puis pardonner à Descartes ; il aurait bien voulu, dans toute sa philosophie, pouvoir se passer de Dieu, mais il n'a pu s'empêcher de lui faire donner une chiquenaude, pour mettre le monde en mouvement : après cela, il n'a plus que faire de Dieu.
Seite 59 - Principes/ il faut dire en gros : cela se fait par figure et mouvement, car cela est vrai. Mais de dire quels, et composer la machine, cela est ridicule; car cela est inutile, et incertain et pénible.
Seite 525 - Si la géométrie s'opposait autant à nos passions et à nos" intérêts présents que la morale, nous ne la contesterions et ne la violerions guère moins , malgré toutes les démonstrations d'Euclide et d'Archimède , qu'on traiterait de rêveries, et croirait pleines de paralogismes...
Seite 59 - Cela se fait par figure et mouvement, car cela est vrai. Mais de dire quels, et composer la machine, cela est ridicule; car cela est inutile, et incertain, et pénible. Et quand cela serait vrai, nous n'estimons pas que toute la philosophie vaille une heure de peine.] XCII.
Seite 80 - ... résister à celle que je vous donne maintenant ; de sorte que je ne fais plus de difficulté de prendre ce troisième : que la Nature n'a aucune répugnance pour le Vide, qu'elle ne fait aucun effort pour l'éviter; que tous les effets qu'on a attribués à cette horreur procèdent de la pesanteur et pression de l'air; qu'elle en est la seule et véritable cause, et que, manque de la connaître, on avait inventé exprès cette horreur imaginaire du Vide, pour en rendre raison.
Seite 666 - Oui, messieurs, elle sera heureuse et libre, cette France qui nous est si chère ; elle montrera à l'Europe qu'uniquement occupée de sa prospérité intérieure, elle chérit la paix aussi bien que les libertés et ne veut que le bonheur et le repos de ses voisins.
Seite 64 - M. Desargues, Lyonnais, un des grands esprits de ce temps et des plus versés aux Mathématiques, et entre autres aux coniques, dont les écrits sur cette matière, quoique en petit nombre, en ont donné un ample témoignage à ceux qui auront voulu en recevoir l'intelligence.
Seite 69 - Je craindrais de me rendre importun si je vous demandais toutes ces choses ensemble; mais j'espère que vous n'aurez pas désagréable que je vous prie de m'apprendre le succès d'une expérience, qu'on m'a dit que M. Pascal avait faite ou fait faire sur les montagnes d'Auvergne, pour savoir si le vif-argent monte plus haut dans le tuyau étant au pied de la montagne, et de combien il monte plus haut qu'au-dessus.
Seite 71 - ... qu'il étoit malade, en venant céans le lendemain à neuf heures du matin. Quand M. de Montigny me proposa cela, je fus assez empêchée de répondre, à cause que je...

Bibliografische Informationen