Dictionnaire des inventions et découvertes anciennes et modernes; publ. par l'abbé Migne, Band 45

Cover

Im Buch

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Inhalt


Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 407 - Vous aimerez le Seigneur votre Dieu de tout votre cœur, de toute votre âme, de toutes vos forces et de tout votre esprit , et votre prochain comme vous-même.
Seite 257 - Rien n'est si impétueux que ses désirs, rien de si caché que ses desseins, rien de si habile que ses conduites ; ses souplesses ne se peuvent représenter, ses transformations passent celles des métamorphoses, et ses raffinements ceux de la chimie.
Seite 141 - Non , non , tais-toi , ô siècle ! où ceux mêmes qui croient toutes les vérités de la religion se piquent de rejeter sans examen, comme fables, toutes les merveilles que Dieu opère dans ses saints. » Je sais qu'il faut éprouver les esprits pour voir s'ils sont de Dieu. A Dieu ne plaise que j'autorise une vaine crédulité pour de creuses visions! mais à Dieu ne plaise que j'hésite dans la foi, quand Dieu se veut faire sentir! Celui...
Seite 813 - ... la parole de Dieu, par des exercices spirituels et des œuvres de charité, notamment en faisant le catéchisme aux enfants et à ceux qui ne sont pas instruits du christianisme, et en entendant les confessions des fidèles pour leur consolation spirituelle. Il doit aussi faire en sorte d'avoir toujours devant les yeux : premièrement Dieu, et ensuite la forme de cet Institut qu'il a embrassé. C'est une voie qui mène à lui , et il doit employer tous ses efforts pour atteindre à ce but que...
Seite 303 - In piété, car les exercices corporels sont utiles à peu de chose ; mais la piété est utile à tout, elle a les promesses de la vie présente et de la vie future.
Seite 27 - Les autres ont souffert les moqueries et les fouets , les chaînes et les prisons. Ils ont été lapidés; ils ont été sciés; ils...
Seite 47 - Les solitaires l'écoutèrent avec joie et avec admiration, et se sentirent animés d'un nouveau courage. Il y en avait un grand nombre dans les montagnes qui passaient leur vie à chanter, à étudier, à jeûner, à prier, à se réjouir dans l'espérance des biens éternels ; à travailler pour pouvoir donner l'aumône, conservant entre eux la charité et l'union. C'était véritablement une région habitée par la piété et la justice.
Seite 261 - Avec un esprit trèsdroit et très-solide , vous vous rendez inférieure aux gens qui en ont beaucoup moins que vous. Vous êtes d'un excellent conseil pour les autres , mais pour vous-même les moindres bagatelles vous surmontent. Tout vous ronge le cœur ; vous n'êtes occupée que de la- crainte de faire des fautes, ou du dépit d'en avoir fait. Vous vous les grossissez par. un excès de vivacité d'imagination , et c'est toujours quelque rien qui vous réduit au désespoir. Pendant que vous vous...
Seite 301 - ... des hommes. Ce travers d'esprit lui a paru né de deux causes ; la première fut l'ambition d'imiter les philosophes platoniciens et pythagoriciens , dont Porphyre a rendu les folles idées dans son Traité de l'abstinence...
Seite 851 - Je vous conjure donc, mes frères, par la miséricorde de Dieu, de lui offrir vos corps comme une hostie vivante, sainte et agréable à ses yeux, pour lui rendre un culte raisonnable et spirituel.

Bibliografische Informationen