Abbildungen der Seite
PDF

ENCYCLOPÉDIE

THÉOLOGIQUE,

OU NOUVELLE

SÉRIE DE DICTIONNAIRES SUR TOUTES LES PARTIES DE LA SCIENCE RELIGIEUSE,

OmANT, BU rBAMÇAIB ET Fab Okdkb Alphabétique,

LA PLUS CLAIRE, LA PLUS FACILE, LA PLUS COMMODE, LA PLUS VARIÉE
ET LA PLUS COMPLÈTE DES THÉOLOGIES.

CES DICTIONNAIRES SONT CEUX:

DES DÉCIIETS DES CONGRÉGATIONS ROMAINES,— DR PATROLOGIË,

— DE BIOGRAPHIE CHRÉTIENNE ET ANTI-CHRÉTIENNE , — DES CONFRÉRIES, — DES CROISADES, — DES HISSIONS,

— D'ANECDOTES CHRÉTIENNES, —
D'ASCÉTISME ET DES INVOCATIONS A LA VIERGE, — DES INDULGENCES, — DES PROPHÉTIES ET DES MIRACLES,

DE STATISTIQUE CHRÉTIENNE, D'ÉCONOMIE CHARITABLE , — D'ÉDUCATION,

DES PERSÉCUTIONS, — DES ERREURS SOCIALES,

DE PHILOSOPHIE CATHOLIQUE, — DES CONVERSIONS AU CATHOLICISME, — DES APOLOGISTES INVOLONTAIRES,—

D'éloquence Chrétienne, De Littérature ici., D'archéologie id., D'ornementation id.

D'architecture, De Peinture Et De Sculpture id., De Numismatique id., D'héraldique id.,

— DE MUSIQUE td.,— D'ANTHROPOLOGIE id., — DR PALÉONTOLOGIE id.,

D'épigraphie id.,De Botanique id., De Zoologie id., D'ethnographie, —■ Des Manuscrits,

DES INVENTIONS ET DÉCOUVERTES. —
'BE MÉDECINE-PRATIQUE, — D'ACRI-SILVl-YITI-ET-llORTICULTURE, ETC.

PUBLIEE

PAR M. L'ABBÉ MIGNB,

ÉDITEUR BB LA BIBLIOTHÈQUE nilIVERIBlLI OU GLIBfH,

OU
DES CODRB COUPLETS SUR CHAQUE BRANCHE DE LA SCIENCE ECCLÉSIASTIQUE.

rpjx : 6 r*. Le Vol. Pour Le Souscripteur A La Collection Entière, 7 Fr., 8 Fr., Et Même 10 Fr. Pour Le

SOUSCRIPTEUR A TEL OU TEL DICTIONNAIRE PARTICULIER.

TOME QUARANTE-CINQUIEME.

DICTIONNAIRE D'ASCÉTISME.
Tour pnrMirit.

2 VOL. PRIX : FRANCS.

S'IMPRIME ET SE VEND CHEZ J.-P. MICNE , ÉDITEUR,

AUX ATELIERS CATHOLIQUES, RUE D'AMBOISE, AU MiTIT-MONTROUGK,

BARRIÈRE D'ENFER DE PARIS.

1853

[graphic]
[ocr errors]

Imprimerie MIGNE, au Petit-Montroug©. (

D'ASCÉTISME,

COMPRENANT:

l'_UN DISCOURS PRÉLIMINAIRE

AÉfOlfAKT L'histoire Générale De L'ascétisme Depuis L'origine Du Monde Jusqu'à

Nos Jours;

«« L'EXPOSÉ ET LA SOLUTION

DE TOUTES LES QUESTIONS SPÉCULATIVES ET PRATIQUES DE LA THÉOLOGIE MYSTIQUE;

3 LES NOTICES BIOGRAPHIQUESIET BIBLIOGRAPHIQUES

«I PRINCIPAUX AUTEURS ASCÉTIQUES, ORTHODOXES, DEPUIS JÉSUS-CHRIST JUSQU'A NOS JOURS}

4* L'HISTOIRE SOMMAIRE

DES FAUX MYSTIQUES ET DE LEURS ERREURS;

»• LE CATALOGUE GÉNÉRAL, PAR ORDRE CHRONOLOGIQUE,

DES PRINCIPAUX AUTEURS ET OUVRAGES MYSTIQUES;
6° UNE TABLE MÉTHODIQUE DES MATIÈRES

PROPRE A FACILITER l/ÉTUDE RAISONNEE DE LA THÉOLOGIE MYSTIQUE.'

PAR LES ABBÉS J.-C. G. ET J.-C. P.

PUBLIÉ

PAR M. L'ABRÉ MIGNE,

ÉDITEUR DE LA BIBLIOTHÈQUE UNIVERSELLE DU CLERGÉ*

[merged small][merged small][merged small][merged small][graphic]

S'IMPRIME ET SE VEND CHEZ J.-P. MIGNE, EDITEUR,

AUX ATELIERS CATHOLIQUES, RUE D'AMBOISE, AU PETIT -MONTROUGE,

BARRIÈRE n'ENFER DE PARIS.

[merged small][merged small][ocr errors][ocr errors]

DISCOURS PRÉLIMINAIRE.

Nous nous proposons dans ce discours de présenter une esquisse historique de l'ascétisme, et quelques considérations générales qui n'ont pu trouver place dans cet ouvrage parmi les articles détachés.

Ce Dictionnaire de mysticisme est véritablement un traité complet de la théologie mystique et de tout ce qui s'y rattache, soit au point de vue doctrinal, soit au point de vue pratique, soit au point de vue historique

Doctrine, expérience, maximes des Pères et des plus illustres ascètes, bibliographie, place que le développement de l'ascétisme occupe dans le développement de l'histoire du genre humain : telle est la matière de ce travail. Si ces choses ne sont pas neuves par elles-mêmes, et ce serait un malheur qu'elles le fussent, du moins il n'existe encore pas une collection de matériau* aussi complète ni aussi facile à consulter que celle ci pour s'éclairer sur la question du mysticisme et de l'ascéti-me.

Nous nous empressons de déclarer tout en commençant, que notre tâche na consisté qu'à choisir les meilleures sources et à y puiser. Nous avons fait une comparaison générale de ce qui a été écrit sur celte importante matière, depuis saint Denys l'Aréopagite jusqu'à saint François de Sales.

C'est à Scrbam que nous avons fait les plus larges emprunts, à cause de la grande métnode et de la parfaite exactitude théologique de l'auteur. Mais ce Dictionnaire est complété par les travaux de Pierre de Blois, Ferrari, de Rodriguez, saint Jean d'Avila, sainte Thérèse, saint Jean de la Croix, saint Bonaventure, saint François de Sales, Surin, Courbon (1), Gosselin (2) et autres, pour les articles ascétiques; de Feller, de GoJescard, de Bjrgier, de Rohrbacber, de la Biographie universelle pour la partie biographique et bibliographique.

Quoiqu'il n'y ail en apparence aucun ordre raisonné dans un dictionnaire, cependant ici les articles sont reliés entre eux par groupe, au moyen de renvois, en sorte qu'on y trouve véritablement la marche d'un traité scientifique; et sur chaque point on y verra la doctrine appuyée sur l'Ecriture sainte, les saints Pères, la pratique des saints, et sur les meilleures autorités. Une table méthodique des matières relie par un facile enchaînement les articles épars dans le Dictionnaire.

La pensée principale de ce discours, celle qui domine et gouverne tout l'ouvrage, celle d'après laquelle toutes les autres se coordonnent est celle-ci : qu'il existe pour tous ceux qui s'occupent de ces délicates matières, une nécessité absolue de se conformer à la doctrine et à la pensée de l'Eglise exprimée par des autorités universellement respectées.

Dans tout re qui touche à la religion, dans toutes les parties do la science sacrée, la raison n'intervient que pour confirmer, par des considérations qui lui sont naturelles, les vérités fournies par les sources approuvées de l'Eglise; en sorte que son rôle n'est jamais d'inventer du nouveau, mais de chercher quelques motifs nouveaux quand, dans sa faiblesse native, elle peut Pu trouver, pour corroborer les vérités enseignées par l'Eglise et l'Ecriture sainte. Voilà son rôle, qui n'est pas fort considérable; aussi nous, devons remercier Dieu qui a voulu que le chemin de nos destinées éternelles fût éclairé*'par une autre lumière que celle de la raison vacillante de l'homme, et que dans des affaires de cette importance l'homme s'en rapportât surtout à Dieu lui-même. Or, si ce que noua disons est vrai quand il s'agit des vérités enseignées par la théologie dogmatique et morale, on peut dire que çe|a est incomparablement plus démontré quand il s'agit de la théolo

(1 ) Etals d'oraifon.

(ï) Hist. MUr.de Ftnelon, arl. Qviélitme.

Dictioxn. D'ascétisme. I. i

« ZurückWeiter »