Discours philosophique sur la creation et l'arrangement du monde: où l'on fait voir les rapports qu'il y a entre les creatures, & leur dependance sous les loixs de la Providence

Cover
Chez P. Marret, 1700 - 326 Seiten
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 313 - Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta pensée. » C'est le premier et le plus grand commandement. Et voici le second, qui lui est semblable : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même.
Seite 191 - Nous n'avons rien qui nous prouve qu'il n'y en a point, et nous avons au contraire une inclination forte à croire qu'il y en a. Nous avons donc plus de raison de croire qu'il y en a, que de croire qu'il n'y en a point. Ainsi il semble que nous devions croire qu'il y en a. Car nous...
Seite 71 - C'eft de cette maniere que jeconçois que la force végetative dans la racine fe fait en bas : mais il faut un mouvement oppofé pour élever la tige fur la terre.
Seite 93 - ... principes des humeurs, & encore moins fervir de nourriture aux parties, & il fe trouve d'autant de diffèrences de' Ces plantes purgatives que les Medecins conçoivent de cette forte de levains ir- réguliers.
Seite 72 - DISCOURS cine, elle peut s'évader par les pores des envelopes ou des peaux qui la couvrent: mais les fucs qui font entrez en grande quantité & qui ont dêja dilaté la fubftancé interieure du parenchime, doivent ou s'arrêter ou paflèr ailleurs.
Seite 170 - On rapporte auffi qu'un poillbn a ce fac dans la gueule, dans laquelle fes petits rentrent quand ils ont peur.
Seite 71 - Et comme ces molecules ou ces fucs qui penetrent la femence, ont un mouvement de la furface de la terre vers le centre...
Seite 70 - Dés qu'elle eft jetrée dans la terre, les fucs qui font proportionnez à fa tiffure, commencent à la penetrer & à la dilater. La racine eft la partie de la plante dont l'accroifièment fe manifefte le plutôt, lequel tend en bas.
Seite 75 - ... fait prendre le même mouvement, & oblige la peau de le fuivre.

Bibliografische Informationen