Esquisses historiques des principaux événemens de la révolution française: depuis la convocation des États-généraux jusqu'au rétablissement de la maison de Bourbon, Band 4

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 204 - Regarder! ez-vous au-dessous de vous, citoyens ° directeurs, de traiter avec moi comme de puissance à puissance /* Vous avez vu à présent de quelle vaste confiance je suis le centre ! vous avez vu que mon parti peut bien balancer le vôtre ! vous avez vu quelles immenses ramifications y tiennent! j'en suis plus que convaincu, cet apperçu vous a fait trembler.
Seite 20 - ... lorsqu'ils auraient expédié les autres. Vers six heures, le commandant du fort nous fut amené par deux de ces messieurs, qui ne lui avaient laissé que le fourreau de son sabre, et qui l'enfermèrent avec son adjoint et nous. Il s'était présenté au pont-levis qu'il avait trouvé levé, et ne pouvant parvenir à le faire baisser, il avait pris le parti d'escalader le fossé ; mais en arrivant dans le fort, on l'avait désarmé et conduit chez nous.
Seite 45 - Puisaye m'ayant donné l'ordre de prendre une position et de l'y attendre, a eu l'extrême prudence de joindre bien vite un bateau , abandonnant au hasard le sort des nombreuses victimes qu'il a sacrifiées. Les gardes du...
Seite 450 - SM l'empereur et roi possède en toute souveraineté et propriété les pays cidessous désignés , savoir : l'istrie , la Dalmatie , les îles ci-devant vénitiennes de l'Adriatique, les bouches du Cattaro, la ville de Venise...
Seite 27 - ... défunt Louis Capet, et que deux d'entre nous ont reconnu pour être l'enfant auquel ils donnaient des soins depuis quelques jours. Les susdits commissaires nous ont déclaré que cet enfant était décédé la veille, vers trois heures de relevée; sur quoi nous avons cherché à vérifier les signes de la...
Seite 207 - La loi agraire ou le partage des campagnes fut le vœu instantané de quelques soldats sans principes, de quelques peuplades mues par leur instinct plutôt que par la raison. Nous tendons à quelque chose de plus sublime et de plus équitable, le bien commun ou la communauté des biens ! Plus de propriété individuelle des terres, la. terre n'est à personne. Nous réclamons, nous voulons la jouissance communale des fruits de la terre : les fruits sont à tout le monde.
Seite 234 - Soldats, vous êtes nus, mal nourris; le gouvernement vous doit beaucoup, il ne peut rien vous donner. Votre patience, le courage que vous montrez au milieu de ces rochers, sont admirables; mais ils ne vous procurent aucune gloire; aucun éclat ne rejaillit sur vous. Je veux vous conduire dans les plus fertiles plaines du monde. De riches provinces, de grandes villes seront en votre pouvoir: vous y trouverez honneur, gloire et richesses. Soldats d'Italie, manqueriez-vous de courage ou de constance?
Seite 28 - La tumeur du genou contenait environ deux onces d'une matière grisâtre, puriforme et lymphatique, située entre le périoste et les muscles, celle du poignet renfermait une matière de même nature, mais plus épaisse. A l'ouverture du ventre, il s'est écoulé plus d'une pinte de sérosité purulente, jaunâtre et...
Seite 418 - Directoire s'empresse de vous faire part des mesures qu'il a été forcé de prendre pour le salut de la patrie et le maintien de la constitution. Il vous...
Seite 147 - La Convention abolit, à compter de ce jour, tout décret d'accusation ou d'arrestation , tout mandat d'arrêt mis ou non à exécution, toutes procédures, poursuites et jugemens portant sur des faits purement relatifs à la révolution.

Bibliografische Informationen