Traité théorique et pratique de la végétation, contenant plusieurs expériences nouvelles sur l'économie végétale et sur la culture des arbres, Band 2

Cover
Le Boucher, 1781
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 396 - ... à environ un quart ou un tiers de lieue de hauteur perpendiculaire. Au-delà de cette hauteur , le ciel est ordinairement serein , au moins pendant l'été , et le vent diminue : on prétend même qu'il est...
Seite 396 - On remarque fouvent dans l'air des courans contraires, on voit des nuages qui fe meuvent dans une direction , & d'autres nuages plus élevés ou plus bas que les premiers, qui fe meuvent dans une direction contraire ; mais cette contrariété de mouvement ne dure pas long -temps, & n'eft ordinairement produite que par la réfiftance de quelque nuage à l'action du vent, & par la répulfion du vent direcT; qui règne feul dès que l'obftacle eft diffipé.
Seite 387 - On a obfervé que quand la grêle eft un peu confidérable , elle eft prefque toujours accompagnée de tonnerre : jamais le tonnerre ne gronde & n'éclate avec plus de force que dans ces grêles extraordinaires...
Seite 391 - RIEN ne paroît plus irrégulier et plus variable que la force et la direction des vents , dans nos climats ; mais il ya des pays où cette irrégularité n'est pas si grande, et d'autres où le vent souffle constamment dans la même direction , et presque avec la même force.
Seite 414 - Les canons étoient de fîx livres de balle ; on ne les chargeoit que d'un quarteron de poudre' , après quoi on y faifoit couler un boulet d'étoupes , quelquefois de fer ou de fonte. L'épreuve en fut faite en préfence de toute la Cour. Le boulet perça une planche ds deux pouces d'épaiffeur , à foixante pas de diftance.
Seite 397 - ... mais lorsque ces vents trouvent en opposition d'autres vents qui contre-balancent de loin leur action , alors ils tournent autour d'un grand espace dans lequel il règne un calme perpétuel; et c'est ce qui forme les calmes dont nous parlons , et. desquels il est souvent impossible de sortir. Ces endroits de la mer sont marqués sur les globes de...
Seite 399 - ... d'un tourbillon cylindrique, & font' que l'eau tombe tout à la fois fous cette forme cylindrique. La quantité d'eau eft fi grande , & la chûte en eft fi précipitée , que...
Seite 373 - Lorfque la pluie elt fur le point de tomber , on voit plufieurs nuées blanches qui flottent dans le ciel, où elles font éparfes. Ces nuées s'approchent les unes des autres, & elles forment par leur concours une nuée uniforme ; elles couvrent quelquefois toute l'étendue de notre horizon. On les voit fe condenfer , defcendre & perdre un peu de leur blancheur; elles dérobent par leur denfité une portion plus ou moins grande de la lumiere du foleil...
Seite 375 - Comme il fe forme beaucoup de nuées pleines de vapeurs au-deflus de la mer , on remarque que les vents 'qui viennent de la mer vers notre continent , font ordinairement accompagnés de pluie ; au lieu que les vents qui foufflent fur la terre ferme , n'emportant que peu de nuées avec eux, ne font point auffi pluvieux. Les forêts font encore 'une...
Seite 461 - Bofton , qu'en moins d'une heure de tems trois maifons & un brigantin qui fe trouvoit alors à l'un des grays , furent frappés de la foudre. Le brigantin & deux...

Bibliografische Informationen