Mémoires, Band 36

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 119 - ... Jean, son quatrième fils, sur lequel il avait reporté toute son affection. Cette cruelle révélation aggrava sa maladie. Richard, averti du danger de son père, vint recevoir le baiser de paix en garantie du traité. Henri le donna d'un air indifférent; mais comme son fils s'éloignait, on entendit le vieux roi souhaiter de vivre pour punir l'ingrat et se venger. Son vœu ne fut pas exaucé. Il se fit porter à Chinon, où le mal empira. Sentant les approches de la mort, il maudit le jour...
Seite 119 - On raconte que ses serviteurs pillèrent la maison où il venait d'expirer, laissant là le corps de leur maître après l'avoir dépouillé. Le lendemain cependant, dit Matthieu Paris , on le porta au lieu de sa sépulture, revêtu de ses habits royaux. Son fils Richard accourut, agité par les remords, et dès qu'il parut le sang coula des narines du cadavre. A cette vue le fils criminel eut horreur de lui-même, et, saisi d'une extrême douleur, suivit la pompe funèbre jusqu'à Fontevrault ,...
Seite 237 - ; pour l'angevin moderne, « faire un bâti, c'est battre des pieux dans la Loire, pour retenir un entourage de paille, qui doit retenir l'eau et le chanvre destiné à rouir ». Le sens de « battu, frayé », que l'on voit dans les exemples de « rese baptise, bâtisse », sous BATEIS i, a inspiré à quelque scribe l'idée d'écrire baledi^ h keinin dans le ms.
Seite 207 - Tu vis sans offenser personne , Ton bec innocent ne moissonne Le froment, comme ces oiseaux Qui font aux hommes mille maux, Soit que le bled rongent en herbe, Ou soit qu'ils...
Seite 121 - Tyr et Vincent de Beauvais ; et dédaignant un époux qui, disait-elle, était plutôt un moine qu'un roi, elle aima selon les uns un jeune esclave sarrasin, selon les autres son oncle Raymond de Poitiers, le plus bel homme de son temps. Le roi fut obligé d'enlever pour ainsi dire sa femme de nuit, pour l'emmener à Jérusalem. Dès lors les deux époux ne désiraient plus que leur séparation. Suger s'y opposa tant qu'il vécut; mais après la mort du sage ministre, ce divorce, dont les résultats...
Seite 76 - Limousin, chevalier des ordres du Roi, capitaine de cent hommes d'armes de ses ordonnances, conseiller en ses conseils d'État et privé, lieutenant général au gouvernement de Guyenne, et gouverneur de la ville de Bourdeaux, et de Claude de Baufremont.
Seite 114 - Poix, pair de France, chevalier des ordres du roi, premier gentilhomme de sa chambre, gouverneur de Paris, eut le commandement de la cavalerie dans les armées de Catalogne et d'Italie.
Seite 442 - ... monts et par vaux ; Laissez paître vos bestes , Et allons chanter Nau. J'ai ouï chanter le rossignol, Qui chantoit un chant si nouveau , Si haut, si beau, Si résonneau, II m'y rompoit la tête, Tant il chantoit et flageoloit : Adonc pris ma houlette Pour aller voir Naulet. Laissez paître, etc. Je m'enquis au berger Naulet, As-tu ouï le rossignolet, Tant joliet, Qui gringuelotait Là haut sur une épine? Oui, dit-il, je l'ai ouï, J'en ai pris ma buzine Et m'en suis réjoui. Laissez paître,...
Seite 524 - Dict. de Trévoux. Souer. — MÉNAGE. Génital.) En français, on en a fait souille pour dire la bauge du sanglier. Tous ces mots viennent de Sus, porc. Le fils du roi passa II m'a tant regardée, Dans la soue aux cochons II m'a tant bousculée Ahiga!
Seite 253 - Le dieu Bacchus, grand ami de nature, A tous pions vrais zélateurs de vins, Fait assavoir qu'aux costeaux angevins , II a trouvé la source de boisture.

Bibliografische Informationen