Mémoires de la Société Éduenne, Band 40

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite xxiii - Yonne. — La Société des sciences historiques et naturelles de l'Yonne, à Auxerre. La Société archéologique de Sens. La Société d'études d'Avallon. Algérie. — La Société archéologique de la province de Constantine. L'Académie d'Hippone, à Bône.
Seite 43 - Si les maîtres particuliers ont soin de mettre entre les mains de leurs élèves , comme base de la première instruction, les droits de l'homme, la constitution , et les livres élémentaires «liit ont été adoptés par la convention ; — 2°...
Seite 45 - La première est le détestable choix de ce qu'on « a appelé des instituteurs ; ce sont presque partout des hommes « sans mœurs, sans instruction, et qui ne doivent leur nomination « qu'à un prétendu civisme, qui n'est que l'oubli de toute moralité
Seite 38 - Les enfants qui avaient huit à neuf ans quand la Révolution a commencé et qui atteignent leur seizième année. tous ceux qui, dans le même intervalle, auraient dû accomplir ou commencer leur éducation, nous demandent de les arracher à l'ignorance qui menace le reste de leur vie, et de quelque diligence que nous usions à leur égard, nous verrons dans les écoles, ainsi qu'au temps de la Renaissance des lettres, des étudiants de dix-huit à vingt-cinq ans.
Seite 30 - Tout cela n'est plus. La persécution a tout détruit. L'ignorance menace d'envahir les campagnes, les villes même, avec tous les fléaux qui en sont la suite. On a beaucoup raisonné et même déraisonné sur l'établissement des écoles primaires, et les écoles primaires sont encore à naître.
Seite 45 - Deux choses y ont contribué; la première est le détestable choix de ce qu'on a appelé des instituteurs; ce sont presque partout des hommes sans mœurs, sans instruction, et qui ne doivent leur nomination qu'à un prétendu civisme qui n'est que l'oubli de toute moralité et de toute bienséance.
Seite 39 - ... vivre, ou leur jardin ou leurs portions communales; ils remplissent leurs fonctions de la manière la plus indépendante ; et les officiers municipaux des campagnes n'ont pu se persuader encore que la surveillance de l'éducation leur étoit attribuée.
Seite 45 - Outre la mauvaise conduite, l'immoralité et l'ivrognerie de beaucoup de ces derniers, il paraît certain que le défaut d'instruction sur la religion est le motif principal qui empêche les parents d'envoyer leurs enfants à ces écoles ; on préfère les envoyer chez des maîtres particuliers que l'on aime mieux payer, parce qu'on espère y trouver une meilleure instruction, des mœurs plus pures et des principes de religion auxquels on tient beaucoup dans le département de la Manche.
Seite xx - Charente. — La Société archéologique et historique de la Charente, à Angoulême. Charente-Inférieure. — Archives historiques de la Saintonge et de l'Aunis, à Saintes. Cher. — La Société des antiquaires du Centre, à Bourges. La Société historique du Cher, à Bourges. Côte-d'Or. — La Bibliothèque des archives de la Côte-d'Or. La Commission des antiquités de la Côte-d'Or, à Dijon. L'Académie de Dijon. La Société des sciences historiques et naturelles de Semur.
Seite 336 - Quelque autre te dira d'une plus forte voix Les faits de tes Aïeux et les vertus des Rois. Je vais t'entretenir de moindres Aventures, Te tracer en ces vers de légères peintures. Et, si de t'agréer je n'emporte le prix, J'aurai du moins l'honneur de l'avoir entrepris.

Bibliografische Informationen