Lettres inédites du chancelier d'Aguesseau, Band 1

Cover
Imprimerie royale, 1823 - 583 Seiten
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite cxlii - Pour moi , si je prenois la liberté de juger de l'état de la France par les morceaux du gouvernement que j'entrevois sur cette frontière, je conclurais qu'on ne vit plus que par miracles, que c'est une vieille machine délabrée qui va encore de l'ancien branle qu'on lui a donné , et qui achèvera de se briser au premier choc...
Seite xxviii - De minoribus rebus principes consultant ; de majoribus omnes : ita tamen, ut ea quoque, quorum penes plebem arbitrium est, apud principes pertractentur.
Seite cxlii - ... que c'est une vieille machine délabrée qui va encore de l'ancien branle qu'on lui a donné , et qui achèvera de se briser au premier choc. Je serais tenté de croire que notre plus grand mal est que personne ne voit le fond de notre état ; que c'est même une espèce de résolution prise de ne vouloir pas le voir ; qu'on...
Seite clix - Remontez à l'institution des parlemens , sut» vez-les dans leurs progrès; vous verrez qu'ils » ne tiennent que des Rois leur existence et » leur pouvoir , mais que la plénitude de ce » pouvoir réside toujours dans la main qui l'a
Seite clx - Le roi vous communique la portion la plus précieuse de sa puissance , le droit de faire respecter ses lois , de punir le crime, d'assurer le repos des familles, et de défendre la société contre les atteintes qui lui sont portées. Soutenez la dignité de ce ministère , que vos actions l'honorent , s'il est possible ; que les peuples, pénétrés de l'équité de vos jugemens , bénissent la main qui vous imprima le caractère de magistrats. Toujours soumis, toujours respectueux, conciliez le...
Seite clix - ... que vous avez pris avec le roi et les obligations que vous avez contractées envers les peuples. — Quand le législateur veut manifester ses volontés, vous êtes son organe, et sa bonté permet que vous soyez son conseil; il vous invile à l'éclairerde vos lumières et vous ordonne de lui montrer la vérité.
Seite 39 - fameuse dans l'histoire, monsieur : on n'oubliera « pas d'y marquer que votre entrée dans le conseil « en a fait déserter les grands du royaume.
Seite 89 - Malebranche ; quand je pourrais joindre l'enthousiasme des poetes à la gravité des politiques et au pathétique des capucins, je ne crois pas, mon cher fils, qu'à moins de parvenir à être un autre vous-même, je puisse jamais je ne dis pas égaler, mais même imiter la magnificence de votre style. Je me vois donc réduit à en désespérer. Si je me crois obligé de me taire à la vue de tant de merveilles : si la plume qui vous sert si bien me refuse absolument son service; si l'éloquence...
Seite 192 - ... on peut se passer d'avoir beaucoup voyagé. Quel est le ministre des affaires étrangères qui a pratiqué toutes les cours ? Ceux qui ont été le plus employés n'ont que de vieux mémoires sur celles où ils ont été employés anciennement. M. de Chauvelin est magistrat et garde des sceaux, et, comme il a rempli les fonctions de la magistrature avec distinction et application, il connoît bien les lois et les formes du royaume.
Seite 19 - II est vrai, Monsieur, que ce lit et ces meubles sont bien vieux et ne sont plus à la mode, car il ya cinquante ans qu'ils nous servent; mais ils nous serviront bien encore jusqu'à la fin de notre vie, qui n'est pas éloignée. Cependant il ya dans Paris beaucoup d'honnêtes familles réduites à coucher sur la paille, faute de lit, et qui passent souvent la journée entière sans manger, parce...

Bibliografische Informationen