Histoire des protestants de Picardie, particulièrement de ceux du Département de la Somme, d'après des documents pour la plupart inédits

Cover
Grassart Libraire, 1861 - 328 Seiten
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Inhalt

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 235 - ... et y continuer leur commerce et jouir de leurs biens, sans pouvoir être troublés ni empêchés, sous prétexte de ladite RPR, à condition, comme dit est, de ne point faire d'exercice, ni de s'assembler sous prétexte de prières ou de culte de ladite religion, de quelque nature qu'il soit sous les peines ci-dessus, de corps et de biens.
Seite 73 - Les chaires retentissaient d'invectives contre les sectaires, de réflexions séditieuses sur la paix, d'exhortations à la rompre; on avançait hardiment ces maximes abominables : qu'il ne faut pas garder la foi aux hérétiques, et que c'est une action juste, pieuse, utile pour le salut de les massacrer.
Seite 8 - ... la papauté ne manquent pas d'attribuer au Réformateur les méfaits de son homonyme. Ce qui préoccupait le chanoine de Noyon, c'était la gloire de ce Jean Cauvin, mort bon catholique, et il tremblait qu'on ne lui attribuât \ hérésie de Calvin.
Seite 236 - Comme ces gens-là sont les seuls dans tout le royaume qui se sont distingués à ne se vouloir pas soumettre à ce que le roi désire d'eux, vous ne devez garder à leur égard aucune des mesures qui vous ont été prescrites, et vous ne sauriez rendre trop rude et trop onéreuse la subsistance des troupes chez eux ; c'est-àdire que vous devez augmenter le logement...
Seite 307 - Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, mêmes religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la loi.
Seite 183 - On m'a porté sur votre compte des plaintes qui ne vous font pas honneur. Vous maltraitez les huguenots; vous en cherchez les moyens, vous en faites naître les occasions; cela n'est pas d'un homme de qualité. Ayez pitié de gens plus malheureux que coupables. Ils sont dans des erreurs où nous avons été nous-mêmes, et dont la violence ne nous aurait jamais tirés.
Seite 270 - Petit, qui est marqué comme un des plus coupables, et que vous me fassiez savoir les noms des six ou sept autres qui le seront le plus, afin que suivant l'avis que vous me donnerez, on les fasse arrêter et mettre où vous jugerez à propos. A l'égard des autres, il faut que vous employiez les voies de la douceur pour tâcher de les ramener et leur faire connaître leur égarement et le danger auquel ils se sont exposés de pouvoir être punis comme relaps, et si ce moyen ne vous réussit pas,...
Seite 183 - C'est à vous à contenir tout le monde dans l'obéissance ; c'est aux évêques et aux curés à faire des conversions par la doctrine et par l'exemple. Ni Dieu, ni le roi ne vous ont donné charge d'âmes. Sanctifiez la vôtre, et soyez sévère pour vous seul.
Seite 6 - faut que chaque prêtre ressemble à cet ange que Jean « vit dans l'Apocalypse, volant par le milieu du ciel, tenant « en main l'Évangile éternel, et le portant à tout peuple, « langue, tribu, nation. Venez, pontifes, venez, rois, venez, « cœurs généreux ! ..... Nations, réveillez-vous à la lumière « de l'Évangile, et respirez la vie éternelle2.
Seite 134 - ... plein fief de haubert (comme en Normandie) soit en propriété ou usufruit, en tout ou par moitié, ou pour la troisième partie, avoir en telle de leurs maisons desdites...

Bibliografische Informationen