Manuel d'archéologie préhistorique celtique et gallo-romaine, Band 2,Teil 3

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 987 - ... bien ajustés. On continue toujours de même jusqu'à ce que le mur ait atteint la hauteur voulue. Ce genre d'ouvrage avec ses pierres et ses poutres alternées régulièrement, fait un ensemble qui n'est point désagréable à l'œil; il est, de plus, parfaitement adapté à la défense des places...
Seite 986 - Des poutres, d'une seule pièce en longueur, sont posées sur le sol d'équerre avec la direction du mur et à la distance de deux pieds les unes des autres; puis on les relie, dans œuvre, par des traverses et on les revêt entièrement de terre, à l'exception du parement qui est formé de grosses pierres logées dans les intervalles dont nous venons de parler.
Seite 950 - ... encore populeuse quarante ans plus tard. Elle a vu s'accomplir, à ses dépens, la transformation profonde que le génie latin imprima à la race gauloise. L'archéologue classique et le préhistorien ont intérêt l'un et l'autre à bien la connaître. Sans doute, il ya de larges lacunes dans cette reconstitution d'une cité, à l'aide de vestiges matériels, trop clair-semés au gré de notre curiosité. Au jour de leur exode définitif, ses habitants ont eu le soin d'emporter dans leurs nouveaux...
Seite 1117 - L'ouvrier, après avoir forgé cette partie avec du fer très - nerveux , étiré dans le sens de la longeur; soudait, de chaque côté, de petites cornières en fer doux, pour former les tranchants; ce fer était ensuite écroui au marteau. Le soldat pouvait de la sorte, après le combat, réparer par le martelage les brèches de sa lame, de la même manière que les faucheurs rebatteut leur faux lorsqu'elle est ébréchée.
Seite 986 - ... pièce en longueur, sont posées sur le sol, d'équerre avec la direction du mur, et à la distance de deux pieds les unes des autres ; puis on les relie, dans œuvre, par des traverses, et on les revêt entièrement de terre, à l'exception du parement, qui est formé de grosses pierres logées dans les intervalles dont nous venons de parler. Ce premier rang solidement établi, on élève par-dessus un deuxième rang semblable, disposé de manière que...
Seite 1035 - Les funérailles, relativement à la civilisation des Gaulois, sont magnifiques et somptueuses. Tout ce que le défunt a chéri pendant sa vie, on le brûle après sa mort, même les animaux : il ya peu de temps encore, pour lui rendre des honneurs complets, on brûlait ensemble les esclaves et les clients qu'il avait aimés.
Seite 1182 - D'abord ils les font voler rapidement autour de l'ennemi, en lançant des traits; la seule crainte qu 'inspirent les chevaux et le bruit des roues jettent souvent le désordre dans les rangs. Quand ils ont pénétré au milieu des escadrons, ils sautent à bas de leurs chars et combattent à pied. Alors les conducteurs des chars se retirent peu à peu de la mêlée, et se placent à portée des combattants, qui se replient aisément sur eux, s'ils sont pressés par le nombre.
Seite 1182 - ... qui se replient aisément sur eux, s'ils sont pressés par le nombre. C'est ainsi que les Bretons réunissent dans les combats l'agilité du cavalier et la fermeté du fantassin. Tel est aussi l'effet de leurs exercices journaliers, qu'ils savent arrêter leurs chevaux lancés sur une pente rapide, les modérer ou les détourner à volonté, courir sur le timon, se tenir ferme sur le joug, et de là s'élancer dans leurs chars.
Seite 1130 - Jesépées qui ne pouvaient frapper de taille qu'un seul coup; au second elles étaient émoussées et repliées à tel point en long et en large que si on ne laissait pas au soldat le temps de redresser son arme avec son pied contre la terre, elle devenait impropre à asséner un second coup. Aussi les tribuns donnèrent aux soldats des premiers manipules les piques des triaires placés derrière eux et, après avoir recommandé à ceuxci de se servir de leurs glaives, les rangèrent en face des...
Seite 1278 - ... aux dieux, beaucoup d'or, et parmi les gens du pays, il n'est personne que le sentiment religieux n'empêche d'y toucher; et cependant les Celtes aiment l'argent à l'excès. XXVIII. Les Galates sont grands de taille ; leur chair est molle et blanche; non seulement leurs cheveux sont de leur nature blonds; mais ils s'appliquent à rehausser, au moyen d'un apprêt, la nuance propre et naturelle de cette couleur, en les lessivant continuellement avec de l'eau de chaux1 ; ils les retirent du front...

Bibliografische Informationen