Histoire générale du Moyen Age: rédigée d'après le programme universitaire, Band 2

Cover
Dezobry, e. Magdeleine, 1843
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Inhalt

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 331 - IX , dit-il , paraissait un prince destiné à réformer l'Europe, si elle avait pu l'être; à rendre la France triomphante et policée , et à être en tout le modèle des hommes. Sa piété , qui était celle d'un anachorète , ne lui ôta aucune -vertu du roi.
Seite 545 - Gentil sire et gentil roi , véez nous cy six qui avons été d'ancienneté bourgeois de Calais et grands marchands : si vous apportons les clefs de la ville et du châtel...
Seite 546 - Monseigneur, très grands mercis ! » Lors se leva la reine et fit lever les six bourgeois et leur ôter les chevestres (cordes) d'entour leur cou, et les emmena avec li (elle) en sa chambre, et les fit revêtir et donner à dîner tout aise, et puis donna à chacun six nobles et les fit conduire hors de l'ost (armée) à sauveté; et s'en allèrent habiter et demeurer en plusieurs villes de Picardie.
Seite 15 - ... à qui que ce soit de le servir comme roi , car celui qui veut donner atteinte à l'autorité de votre Église mérite de perdre la dignité dont il est revêtu; et parce...
Seite 14 - confiance que pour l'honneur et la défense de l'Église, de la part de •> Dieu tout-puissant, Père , Fils et Saint-Esprit , et par votre autorité , » je défends à Henri , fils de l'empereur Henri, qui par un orgueil inouï » s'est élevé contre votre Église, de gouverner le royaume teutonique et » l'Italie. J'absous tous les chrétiens du serment qu'ils lui ont fait ou » feront ; et désormais il ne sera plus permis à qui que ce soit de le ser
Seite 34 - ... vous donniez votre consentement et votre protection à la plus saine partie, suivant le jugement du métropolitain et des comprovinciaux.
Seite 14 - C'est en cette confiance que , pour l'honneur et la défense • de l'Église, de la part de Dieu tout-puissant, Père, Fils et " Saint-Esprit , et par votre autorité , je défends à Henri , fils « de l'empereur Henri , qui , par un orgueil inouï, s'est élevé « contre votre Église, de gouverner le royaume teutonique et • l'Italie ; j'absous tous les chrétiens du serment qu'ils lui ont •, fait ou feront, et je défends à qui que ce soit de le servir
Seite 575 - Bourgogne, ne traiterons aucunement de paix ni de concorde avecque ledit Charles, ni traiterons ou ferons traiter, sinon du consentement et du conseil de tous et chacun de nous trois , et des trois États des deux royaumes dessusdits 1.
Seite 664 - Les clercs où sapience l'on ne peut trop honorer , et tant que sapience sera honorée en ce royaume, il continuera à prospérité : mais quand déboulée y sera , il décherra.
Seite 546 - Ha, gentil sire, depuis que je repassai la mer en grand péril, si comme vous savez, je ne vous ai rien requis ni demandé : or vous...

Bibliografische Informationen