L'art d'orner l'esprit en l'amusant,: ou Nouveau choix de traits, vifs, faillans & legers, foit en vers, foit en prose, & de morceaux d'Histoires singulieres. Dedié à Monseigneur Le Blanc, Ministre de la Guerre, Band 1

Cover
Chez Braisson, rue saint Jacques, à la Science., 1738
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 200 - Pleurez, pleurez, mes yeux, et fondez-vous en eau! La moitié de ma vie a mis l'autre au tombeau Et m'oblige à venger, après ce coup funeste, Celle que je n'ai plus sur celle qui me reste.
Seite 271 - Et qu'il avait chargé le feu Père Ferrier De choisir un moment propice Qui pût me donner lieu de l'en remercier. Le Père est mort, mais j'ose croire Que si toujours Sa Majesté Avait pour moi même bonté, Le Père de la Chaise aurait plus de mémoire Et le ferait mieux souvenir Qu'un grand roi ne promet que ce qu'il veut tenir.
Seite 104 - Soit par hasard, ou par dépit, La nature injuste me fit Court, entassé, la panse grosse. Au milieu de mon dos se hausse Certain amas d'os et de chair, Fait en pointe comme un clocher. Mes bras, d'une longueur extrême, Et mes jambes presque de même, Me font prendre, le plus souvent, Pour un petit moulin à vent.
Seite 418 - N'eft toujours que la mort, qu'avec bien moins de peine L'on trouve en fon foyer. Que fert à ces héros ce pompeux appareil...
Seite 200 - Qu'ajouterai-je davantage? Il dit et il fait mieux qu'il ne sait; ce sont en lui comme deux âmes qui ne se connaissent point, qui ne dépendent point l'une de l'autre, qui ont chacune leur tour, ou leurs fonctions toutes séparées.
Seite 211 - Jamais la biche en rut n'a, pour fait d'impuissance, Traîné du fond des bois un cerf à l'audience ; Et jamais juge, entre eux ordonnant le congrès, De ce burlesque mot n'a sali ses arrêts 3. On ne connaît chez eux ni placets ni requêtes, Ni haut ni bas conseil, ni chambre des enquêtes.
Seite 203 - Cette fière raison dont on fait tant de bruit, Contre les passions n'est pas un sûr remède : Un peu de vin la trouble, un enfant la séduit; Et déchirer un cœur qui...
Seite 98 - Le changement vous est si doux Que quand on est bien avec vous On n'ose s'en donner la gloire. Celui qui...
Seite 103 - Dans mes yeux deux noires prunelles Brillent de maintes étincelles. J'ai le nez pointu, je l'ai long, Je l'ai mal fait, mais je l'ai bon...
Seite 233 - Plusieurs perfonnes accoururent, à qui il conta ce qu'il venoit de voir : tout le monde attribua cette vifion à l'ardeur de fa fièvre, qui pouvoit altérer fon imagination , & le pria de fe recoucher , lui remontrant qu'il falloit qu'il eût rêvé ce qu'il difoit.

Bibliografische Informationen