Itinéraire de Paris à Jérusalem: et de Jérusalem à Paris, en allant par la Grèce, et revenant par l'Egypte, la Barbarie et l'Espagne, Band 2

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 333 - Le Seigneur a détruit la reine des cités, Ses prêtres sont captifs, ses rois sont rejetés ; Dieu ne veut plus qu'on vienne à ses solennités : Temple, renverse-toi ; cèdres, jetez des flammes. Jérusalem, objet de ma douleur, Quelle main en un jour t'a ravi tous tes charmes ? Qui changera mes yeux en deux sources de larmes, Pour pleurer ton malheur...
Seite 150 - Et en même temps l'étoile qu'ils avaient vue en Orient « allait devant eux , jusqu'à ce qu'étant arrivée sur le lieu où « était l'enfant , elle s'y arrêta. « Lorsqu'ils virent l'étoile, ils furent tout transportés de « joie; « Et entrant dans la maison ils trouvèrent l'enfant avec « Marie sa mère , et se prosternant en terre ils l'adorèrent ; « puis ouvrant leurs trésors , ils lui offrirent pour présents de « l'or, de l'encens et de la myrrhe '. » Rien n'est plus agréable...
Seite 368 - A la porte du temple est sans cesse une foule de peuples qui viennent faire leurs offrandes. On n'égorge jamais , dans l'enceinte du lieu sacré , aucune victime ; on n'y brûle point , comme ailleurs , la graisse des génisses et des taureaux ; on n'y répand jamais leur sang : on présente seulement devant l'autel les bêtes...
Seite 267 - Il s'agissait non seulement de la délivrance de ce tombeau sacré, mais encore de savoir qui devait l'emporter sur la terre, ou d'un culte ennemi de la civilisation, favorable par système à l'ignorance, au despotisme, à l'esclavage, ou d'un culte qui a fait revivre chez les modernes le génie de la docte antiquité, et aboli la servitude.
Seite 368 - Après qu'elles ont été présentées devant l'autel , on les renvoie dans un lieu écarté, où elles sont égorgées pour les festins des prêtres de la déesse. « On offre aussi toutes sortes de liqueurs parfumées et du vin plus doux que le nectar. Les prêtres sont revêtus de longues robes blanches avec des ceintures d'or et des franges de même au bas de leurs robes.
Seite 381 - ... le juste est condamné à mort : le plus grand de tous les crimes donne lieu à la plus parfaite obéissance qui fut jamais : Jésus, maître de sa vie et de toutes choses, s'abandonne volontairement à la fureur des méchants, et offre le sacrifice qui devait être l'expiation du genre humain.
Seite 197 - Canadien habite des vallées ombragées par des forêts éternelles, et arrosées par des fleuves immenses; l'Arabe, pour ainsi dire jeté sur le grand chemin du monde, entre l'Afrique et l'Asie, erre dans les brillantes régions de l'aurore, sur un sol sans arbres et sans eau. Il faut parmi les tribus des descendants d'Ismaël des maîtres, des serviteurs, des animaux domestiques, une liberté soumise à des lois.
Seite 271 - Jésus-Christ avoit porté une cou« ronne d'épines. » Naplouse ouvrit ses portes ; l'armée du soudan d'Egypte fut battue à Ascalon. Robert, moine, pour peindre la défaite de cette armée, se sert précisément de la comparaison employée par J.-B. Rousseau ; comparaison d'ailleurs empruntée de la Bible : La Palestine enfin , après tant de ravages , Vit fuir ses ennemis , comme on voit les nuages Dans le vague des airs fuir devant l'aquilon.
Seite 382 - le voient, ils lui parlent, ils le touchent, ils sont con— » vaincus » » Sur ce fondement douze pêcheurs entreprennent de » convertir le monde entier , qu'ils voient si opposé aux » lois qu'ils avoient à lui prescrire , et aux vérités qu'ils » avoient à lui annoncer. Ils ont ordre de commencer par » Jérusalem , et de là de se répandre par toute la terre, » pour instruire toutes les nations , et les baptiser au nom », du Père , du Fils , et du Saint-Esprit.
Seite 62 - Capitule de la servitude, c'est là qu'un gardien sacré conserve soigneusement les germes de la peste et les lois primitives de la tyrannie.

Bibliografische Informationen