Histoire des prisons de Paris et des départemens: contenant des mémoires rares et précieux, Band 2

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 249 - Mais, renoncez-vous à votre pension, leur at-on dit? — Non, parce qu'elle représente les biens qu'on nous a pris. — Mais la loi défend de payer ceux ou celles qui refusent de lui obéir , et comment vivrez-vous ? — La Providence aura soin de nous. — Mais la Providence ne vous donne pas de pain. — Nous ne demandons rien à personne. — Comme la république ne souffre pas d'ennemis dans son sein, on vous déportera : où voulez-vous aller? — En France , qui est notre patrie.
Seite 297 - L'alarme est générale. Je viens de faire le sacrifice de mes poésies , toutes trèsfugitives; je ne ferai celui de mon journal qu'à la dernière extrémité , et je le sauverai , si je le puis. Au milieu des alarmes auxquelles nous sommes en proie, nous avons appris la mort du nouveau Sénèque Luillier, agent national du département de Paris, qui s'est ouvert les quatre veines au Luxembourg. Périssent ainsi tous les brigands ! Du 18. Nous sommes toujours consignés. J'ai caché ce journal...
Seite 68 - ... cependant, comme on m'a dit que vous laissiez cinquante livres et que je n'en ai que vingt-cinq, s'il vous plaisait de parfaire la somme? — Oh! non, citoyen. — J'entends, vous ne venez que pour prendre. Il est malheureux qu'il y ait ici des citoyens plus actifs que vous. Au surplus, en suivant la marche que vous prenez, vous n'y perdrez rien et tout rentrera dans vos mains. Vous êtes un océan auquel vont se joindre toutes les petites rivières. — Vous êtes bien honnête, repartit l'administrateur...
Seite 43 - Marino en parlant à ces dames, que le Luxembourg est le « premier b.... de Paris, que vous êtes ici un tas de p « qui..., et que c'est nous qui vous servons de m...
Seite 114 - Je te conjure, ma tendre et vertueuse amie, de soutenirle coup qui nous frappe avec autant de calme et de sécurité que j'en éprouve dans ma nouvelle demeure ; je crois y être aussi bien que peut l'être un prisonnier. La cause qui m'a procuré cet acte de vengeance doit élever et agrandir nos âmes.
Seite 26 - Dans vos gaîtés , dans vos ébats , Buvant, criant, faisant tempête, Mes amis, ne m'avez-vous pas Fait quelquefois perdre la tête? Quand au milieu de tout Paris, Par un ordre de la patrie , On me roule à travers les ris D'une multitude étourdie , Qui croit que de sa liberté Ma mort assure la conquête ; Qu'est-ce autre chose, en vérité, Qu'une foule qui perd la tête ? Note (E) , page 60.
Seite 127 - II faut que vous soyez bien mal élevé, monsieur Cortey, pour vous familiariser avec une personne de ce rang-là; il n'est pas étonnant qu'on veuille vous guillotiner avec nous, puisque vous nous traitez en égal.
Seite 257 - Nous n'avons pas le temps d'écrire, leur dit-il ; encore une fois, que ceux qui ont des plaintes à former les fassent publiquement, et qu'ils ne parlent que d'après leur âme et conscience.
Seite 321 - J'étais à me promener ce matin sous les arbres du petit cloître, lorsqu'un camarade d'infortune, s'avançant tristement vers moi, me demanda si j'étais capable de fermeté. Je lui répondis affirmativement. « Eh bien, préparetoi, on vient te chercher pour le tribunal avec Gamache. Le gendarme est au greffe. » Je montai alors dans ma chambre; je confiai à mon ami ma montre, ma boîte et le portrait de mon Hélène ; je le priai de remettre ces divers objets à mon amie. Il me le promit; il...
Seite 313 - ... l'ennui nous assiége, l'incertitude nous tue. J'avais demandé quelques livres philosophiques , on n'en a pas permis l'entrée. On ne tolère que les romans. Les livres dits de dévotion sont absolument prohibés, comme pouvant exalter les têtes. Les livres de morale sont également proscrits, parce qu'on ne veut pas que l'on pense. Misérables tyrans ! pauvre espèce humaine ! quelle révolution ! Nous avons ici un ancien laquais de la ci-devant comtesse de Méhu, qui fait les fonctions de...

Bibliografische Informationen