Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

apartenoient : mais Lotaire étant mort dans ce voyage, le 7 Août 869, fa donation n'eut point d'effet ; puisque Rodolfe premier Roi de la Bourgogne Transjurane, donna la même Abbaïe de Baume à Bernon Abbé de Gigny en 904, & qu'elle avoit déja été comprise dans le partage que Louis de Germanie & Charles le Chauve firent des États de Lotaire en 870. .

Elle resta fous le gouvernement de Guy neveu de Bernon & de quelques Abbés qui lui succédérent, jufques à ce que le Pape Eugéne III. la mit avec fes dépendances sous le régime du Vénérable Pierre Abbé de Cluni, fous prétexte d'y rétablir la discipline. Guillaume alors Comte en Bourgogne, confirma cette disposition, & mit en possession l'Abbé de Cluni , suivant une Charte dattée du 17 de Juin de l'année en laquelle Louis le Jeune partit pour la Terre fainte: Ludovico juniore Rège Fran. Cette Charte corum , eunte fuper Saracenos , cum multa manu comitum elt imprimée à la

suite de la DifferEs procerum. C'est l'année 1147. *

tation du Pere Cette union dura peu; car dans un Diplome de Fré- Pierre - François

Chifflet sur Beaderic Barberousse Souverain du Comté de Bourgogne trix de Chalon, par son mariage avec Beatrix fille unique du Comte Rai- pag. 124

** Balinenfem .naud III. du nom, datté à Arbois du 18 Novembre 1157; Ecclefiam ergom cet Empereur dit, qu'il a vû avec douleur , que l'Ab- olim ant baïe de Baume, illustre dans sa fondation, & que fes Pré-nom

Pré nosiri , Reges

· Imperatores, 10décesseurs avoient depuis long-tems enrichie par leurs li- biliter fundaram, béralités, étoit devenuë un Prieuré de l'Abbaie de Cluni multis prædiis cm.

plisque poffeffioni. & avoit été privée des services accoutumés.** C'est pour-bus docaverunt, ca quoi à la priére des Religieux & de plusieurs Princès &

· tatem congruis hoBarons , il a résolu de lui rendre sa premiére splendeur ; noribus fublima& à cet effet , il la décharge de toute sujettion envers verunt ; prorfus

defolatam , omni Cluni , veut que fa qualité d'Abbare lui soit renduë, Religione ac diviqu'elle la conserve à l'avenir, & que fes Religieux puissent no servitio destiru

sam ; eo quod fine élire librement leurs Abbés ; la prenant sous sa fauve- dolore dicere non garde & protection, & fous celle de ses Successeurs. poffumus , de Im

periali Abbatiâ, in Son fils Henri VI. étant Roi des Romains, confirma Prioratum ve? cette disposition par un autre Diplome daté à Turin en Grangiam Chmia.

cen(em reda&tam, l'an 1186.

H h hij

invenimus.

LAbbaïe de Baume avoit été originairement soumise à l'Archevêché de Besançon , suivant une Bulle d'Urbain Second du 27 Juin 1096, adressée à l'Archevêque Hugue 'Troisiéme. Par un traité fait à Beaune le 16 Octobre 1269, entre Eude de Rougemont Archevêque & l'Abbé de Cluni , il fut convenu que les Religieux de Baume éliroient leur Abbé dans l'Ordre de Cluni , & que l'Abbé de Cluni Chef de cet Ordre, le présenteroit à l'Archevêque de Besançon pour confirmer l'élection, ou la déclarer nulle si elle avoit quelque défaut canonique ; auquel cas il en seroit fait une nouvelle : mais que si elle se trouvoit encore vicieuse, l'Archevêque nommeroit de son autorité l'Abbé de Baume; que cet Abbé assisteroit aux Sinodes du Diocèse, au moins une fois chaque année; que l'Archevêque viLiteroit tous les ans l’Abbase de Baume , & avertiroit l'Abbé de ce qu'il trouveroit à y corriger, & que s'il n'y avoit pas mis ordre pour l'année suivante, l'Archevêque y pourvoiroit; le tout sans préjudice de la Jurisdiction que l'Abbé de Cluni prétendoit exercer par concours sur ce Monastere.

Le faint Siege a pris l’Abbaïe de Baume & les Bénéfi-. ces qui en dépendent sous sa protection, par plusieurs Bulles qui sont des années 1078, 1088, 1107, 1123, 1143, 1184, 1190 & 1209. .

Les Prieurés nommés dans ces Bulles comme dépendants de l'Abbaïe de Baume, sont Saint Desiré de Lonsle-Saunier , Joüe , Saint Lauthein , Moutier en Bresse, Jussa - Moutier , Bonnevant, Mouterot-lès-Estrabonne, Saint Etienne de Pontarlier, Scey en Varaix, & Saint Renobert-lès-Quingey. Ceux de Saint Desiré & de Joüe, font Conventuels , tenus par des Religieux Bénédictins de la Réforme de Cluni. Le Roi nomme au Prieuré de S. Desiré, & celui de Joüe a été uni au Collége des Peres Jésuites de Dole. Il n'y a point de Religieux dans les autres; ils font du nombre de ceux que nous apellons Ruraux , & ausquels le Pape nomme, à l'exception de celui

de Jussa-Moutier situé à Besançon, dans lequel les Minimes ont été établis.

Les Cures du Patronage de l'Abbaïe de Baume, font Grand-Fontaine, Buvilli , Plasne , Saint Savin, Chatillonsur-Courtine, Savigna, Baume, la Chapelle - Volant, Chilli , Courlant, Courlaou , Domblans, Desnes, Fay en Bresse, Frangi, Larnaud , Montain, Nance, Rougemont, S. Maur , Sainte Agnès, Sens, Savigny , Trenal, Vincelle, Voiteur, Versleville, Villevieux, s. Lauthein, Saillenar, Joüe , la Vieilleloie , Seveux, S. Etienne de Pontarlier, Monnet, Toulouse , & la grande Paroisse de Saint Etienne de Coldres, qui a été unie à la manse des Religieux. La plupart de ces Cures, ont été données à l’Abbaïe de Baume par des Archevêques de Besançon, particuliérement par Guillaume I. en 1110,& par Anseric en 1133.

L'Abbaie de Baume tenoit de grands Fiefs dans la mouvance, & entre autres ceux de Montaigu & du Pin. Jeanne de Bourgogne Reine de France,en fie l'hommage qui suit en 1319. * Joanna Dei gratiá Franciæ Regina, Burgundiæ Comitissa Palatina , & Domina de Salinis : notum facimus tam præfentibus quam futuris, Castra de Monte Acuto & de Pinu, quæ dile&tus & fidelis paravus noster, Comes de Montbeliard tenet à nobis in feudum & homagium ; à Religiofo Abbate Balmensi de noftra existente gardiá , fpeciali nomine Balmenfis Monafterii nos tenere ; & eidem De mino Abbati homagium, modo & forma quibus prædecellores noftri fecerunt antiquitus , nos fecisse. In cujus rei testimonium, Sigillum noftrum , litteris præfentibus duximus apponendum. Datum apud Dolam in Burgundiá, mense Decembri 1319.

Cette Abbaïe est aujourd'hui composée d'un Abbé Commendataire & de leize Religieux : l'Abbé nomme aux places & aux Offices Claustraux qui sont au nombre de dix, & parmi lesquels il y en a quatre principaux; sçavoir , ceux de Grand Chambrier, Sacristain, Doyen, & Grand Chantre.

L'on y tient tous les ans la veille de Saint Pierre , un Chapitre Général, dans lequel on élit quatre Définiteurs, & d'autres Officiers préposés pour entretenir la régularité ; & où l'on convoquoit les Prieurs des Maisons dépendantes, quand ils étoient réguliers, & ceux des Maifons Conventuelles.

Ainsi l'Abbaïe de Baume se gouverne en Congrégation particuliére, & elle se soutient indépendante de Cluny, par prescription ou autrement, quoique les Abbés de Cluny aient tenté de la visiter depuis que le Comté de Bourgogne est sous la domination du Roi.Ce fut premiérement en 1677: l'affaire fut portée au Conseil, qui ordonna aux Parties de produire,& cependant que les choses demeureroient en leur état. L'on n'a point donné de suite à cette affaire; cependant Mr. le Cardinal de Boüillon Abbé de Cluni,entreprit de faire faire une visite à Baume en 1695. Les Religieux recoururent au Parlement de Besançon, & obtinrent un Arrêt favorable; enfin Dom Quessel Visiteur de Cluni, s'étant présenté en 1725 pour visiter Baume, l'on s'y oposa , & la visite ne fut pas faite.

La coutume de ne recevoir à Baume que des personnes nobles , & même d'exiger la preuve de seize quartiers, est immémoriale. Elle a été autorisée par un Arrêt du Parlement de Dole rendu le 23 Aout 1647 , & par une Déclaration du Roi sur la demande des Etats de Franche-Comté, en 1654. L'on peut juger qu'elle est fort ancienne, par la qualité des Abbés dont on va donner une suite. Suivant un mémoire ancien de près de deux siécles, on leur faisoit prêter ferment lorsqu'ils prenoient possession, de ne donner les places de l'Abbaïe , qu'à des Gentilshommes.

SUCCESSION CHRONOLOGIQUE

DES ABB ÉS DE BAUME,

QU'ON A PU CONNOITRE. . Aint Lauthein, du cinq au sixiéme siécle. - Saint Eutiche, dans le neuviéme siècle. S. Bernon, depuis l'an 904 jusqu'en 927. Gui ou Widon. Odon, par traité de l'an 1053 , au sujet des Villes &

Chateaux de Montaigu & du Pin, fait avec le Comte

de Bourgogne. . Bernard I. parune Bulle de Grégoire VII. de l'an 1078. Hugues I. par une autre Bulle de l'an 1089. Regnaud I. par une reconnoissance de Pierre d'Arlay, de

l'an 1100. Bernard II. en 1104, par l'Inscription du Tombeau du : Bienheureux Regnaud. Alberic, par une Bulle de l'an 1107, & par une Charte

de l'an 1123. Hugues II. par une Bulle de l'an 1143. Albert , par une Bulle de l'an 1145. Guigon, par le Diplome de l'Empereur Fréderic de l'an

1157. Hugues III. par une Bulle de l'an 1162. Il étoit encore

Abbé en 1186. Ponce I. par une Bulle de l'an 1190. Thiebaud , par des titres de l'an 1204, & par un traité fait entre l'Abbesse de Chateau - Chalon & Etienne

Comte de Bourgogne, pere de Jean Comte de Chalon. Bernard III. par une concession de Bénéfices à l’Abbase

de Baume, faite par l'Archevêque de Besançon en 1208.

« ZurückWeiter »