Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

Ponce II. par une donation qu'il fit aux Religieux de

l’Abbaïe de Baume en 1227, de certaines redevances

fur les Prieurés de Moutier en Bresse,& de S. Renobert. Etienne , par concession faite en 1234 , entre les Abbés

& les Religieux d'une part , & un particulier d'autre. Aimon, en 1273, par la donation d'une vigne à l'Aumo

nier de l'Abbaïe de Baume. Regnaud II. par une reprise de Fief de certains biens te

nus à Poligny de l'Abbaïe de Baume. Simon, en 1305, par l'union du Prieuré de la Chapelle

à celui de Bonnevant. Il étoit encore Abbé en 1319,

suivant d'autres titres. Jean d'Esternoz , en 1323 , par une reprise de Fief de

Girard d'Arbonnay des biens qu'il tenoit à Toulouse mouvans de l'Abbaïe de Baume. Il mourut en 1341,

suivant l’Inscription de son Tombeau. Jean de Montsaugeon, en 1344, par plusieurs titres parti

culiers. Richard de Montjoie, par un bail de l'an 1352. Jean de Molprel , par un titre de l'an 1380. Il mourut en

1388. Aimé de Chalon, par titres des années 1390 & 1419. Il

a fait beaucoup de réparations dans l'Abbaïe. Henri de Salins , par titres des années 1426 & 1442. Il a

fait bâtir une belle Chapelle à côté de l'Eglise, & qui

porte encore son nom. Guillaume de Chalfault , par titre de l'an 1449. Etienne de Chassault , par titre de l'an 1450. Il se démit

de l'Abbaïe en 1453. Louis de Chalfault lui succéda , & il étoit encore Abbé

en 1480. Philibert Hugonet Evêque de Mâcon & Cardinal , par

un titre de l'an 1482. Il mourue en 1484. Claude Morel, par titre de l'an 1487, concernant les obla

tions de la Cure de Frangi. Etienne Voiturier , par un traité de l'an 1489 avec le

Prieur de Joüe , au sujet de la dépoüille des Religieux de ce Prieuré.

Le Cardinal de Saint Ange, par une Bulle de l'an 1494,

& par des titres des années 1497 & 1520. Guillaume de Poupet, par titres des années 1526 & 1570.

L’Abbaïe fut brûlée de son tems, & il la rebâtit presque toute à neuf. Antoine de la Baume, par titres des années 1585 & 1601. Pierre de Binan, par titre de l'an 1602. Il mourut en

1614. Claude d'Achey, depuis 1619 jusqu'en 1656. Il est mort

Archevêque de Besançon. Charles-Emanuël de Gorrevod, élû Archevêque de Be

sançon, mort en 1659. Jean de Watteville , mort le 7 Janvier 1702. Jean-Baptiste de Chamillart Evêque de Senlis , mort en

1714. Charles-Maurice de Broglio , à present Abbé de Baume.

Les Abbés qui ont fait des réparations considerables dans cette Abbaie, ont des Mausolées dans l'Eglise. Le plus beau de tous est celui d'Aimé de Chalon.

Guillaume de Poupet étoit Protonotaire du saint Siege Apoftolique , Abbé de Baume , Balerne & Goüaille, Seigneur de la Chaux, Bi , Poupet, Roche , Buffart : Aurigney, Chateau-Villain, Crevecæur, & Malleray, Conseiller d'Etat & Maître aux Requêtes du Parlement de Dole. Il a un Mausolée dans l'Eglise Abbatiale.

On y voit aussi celui de Jean de Watteville, avec cette Epitaphe.

ITALUS ET BURGUNDUS

IN ARMIS,
GALLUS IN ALBIS,
IN CURIA RECTUS,
PRÆSBITER, ABBAS,

ADEST. Il faut sçavoir son histoire pour entendre cette Epitaphe. Elle signifie, qu'il avoit servi en Italie & en Bourgogne , qu'il s'étoit fait Chartreux en France, qu'étant forti de cet Ordre , il avoit été Maître des Requêtes au

Parlement de Dole , & enfin Prêtre & Abbé. C'étoit un homme extraordinaire , dont Mr. Pelisson a fait un portraiç dans le gout de ceux de Saluste , dans la relation qu'il a donnée du siège de Dole par Louis XIV. en 1668. Il étoit frere du Baron de Vatteville Gouverneur de Biscaye , & qui en qualité d'Ambassadeur pour le Roi d'Espagne en Angleterre , prit le pas sur l'Ambalfadeur de France en 1661.

GIG N T. J'ai dit que S. Bernon fils d’Audon Comte en Bourgogne, a été le Fondateur & le premier Abbé de Gigny. il dédia ce Monastere & fir dédier son Eglise au Prince des Apôtres. Etant à Rome en 895, il obtint du Pape Formosa , que Gigny seroit à perpécuité sous l'autorité & la protection du saint Siege , exemt de dixme & en droit d'élire ses Abbés suivant la Régle de S. Benoît. Sub Beari Petri & Apostolicæ Sedis jurisdictione & potestate, conceffá liberá eligendi facultate , fecundùm Deum

& Regulam Beati Benedi&ti , necnon immunitate decima· * Am. Bened. rum , in propriis cænobii polellionibus. * lib. 40. n. 7. Cluni n'avoit reçû du Comte d'Auvergne son premier

* Quindecim Co. Fondateur, que quinze meix. * Bernon augmenta cette lonias.il a fondation, & détacha de Gigny, un Village & la qua* Villarn Ala

a triéme partie des sels de Lons-le-Saunier , * qu'il donna fra&tam , quar. triei sam partem de, à Cluni ; à charge qu'en reconnoissance, cette Abbaïe Caldariis Ladonis, payeroit à perpétuité à celle de Gigny, un cens annuel

de cire, en valeur de douze deniers. Gui son successeur

dans l’Abbaïe de Gigny, ratifia cette donation en 928,

Bened. du consentement de fes Religieux. * lib. 43. 8. 2. La discipline réguliére si bien observée à Gigny sous

S. Bernon, souffrit de grandes atteintes sous ses fucceffeurs ; & les biens du Monastere furent négligés , pris ou dislipés en partie. Gregoire VII. en fut informé, & pour rendre à Gigny sa première réputation, il chargea en 1076,S. Hugues Abbé de Cluni d'en prendre soin, & ordonna qu'on n'y éliroit à l'avenir aucun Abbé, qu'en présence de celui de Cluni , sous fon aprobation ou du Député qu'il envoieroit à sa place. * C'est sur ce fonde- * Bull. Cluniae. ment, que les Abbés de Cluni ont prétendu que l'Ab- pas

pan pag. 20. base de Gigny leur étoit soumise , & qu'ils l'ont convertie en un Prieuré Conventuel. Elle est nommée parmi les Prieurés dépendants de Cluni , dans une Bulle de Paschal II. donnée à Anagnie en l'an 1100. *. * Guichenon. L'on conserve à Gigny, les Religues de Saint Tau- Hift. de Bresle,

Preuves pag. 216. rin & de Saint Aquilain, tous deux Evêques d'Evreux. L'on croit que Saint Taurin en a été l'Apôtre & le premier Evêque. Sa fête est au onziéme Aout : on fait celle de Saint Aquilain le dix-neuf Octobre, & il vivoit au septiéme siécle.

Le tombeau de Saint Taurin se voit encore à Evreux, mais on n'y a pas ses Reliques. Elles sont toutes à Gigny , à l'exception de son crâne , qu'on dit sur les lieux , avoir été donné aux Bénédictins de Chartres , & d'un doigt qui est à S. Claude , où l'on fait sa mémoire.

Il y a sous son nom , une Abbaïe fort ancienne à Evreux ; & il y en avoit une autre sous le même titre, à Chevines entre Cluni & Mâcon. C'est probablement où ses Reliques furent premiérement aportées , lorsqu'on voulut les soustraire à la fureur des Normans , qui étoient Païens & qui bruloient & profanoient les Reliques des Saints, après avoir pris les Chasses & les Reliquaires. Rodolphe Roi de la Bourgogne Transjurane , donna Chevines à l'Abbaie de Cluni , & Mainbæuf Evêque de Mâcon, en consacra l'Eglise en 950. L'on voit par l'acte de cette consécration, que les Reliques de Saint Taurin y étoient encore: Ne, y est-il dit , tam gloriofus ConfefTor, © Sincellitæ * inibi commorantes , diu fine benedic- " Sincellite, Mo

nachi in eâdem cel. tione Episcopali perfifterent. »

commorantes. Elles ont été aportées dèflors à Gigny, où étoient déja Ducange, Glol celles de S. Aquilain ; & c'est probablement le 5 Sep- v. Sincellite."

" Ann. Bened. tembre, jour auquel on fait à Gigny & au Comté de lib. 45. n. 35. Bourgogne la fête de S. Taurin. Il y a ce jour à Gigny,

un grand concours de monde, & il y vient réguliérement toutes les années, un Envoyé des Dames & de la Ville de Remiremont en Loraine , qui entend la Messe, fait une offrande & prend un certificat de son voyage. C'est l'exécution d'un veu fait à S. Taurin, pour être délivré de la peste par son intercession.

L'Eglise du Prieuré de Gigny est ancienne & belle,& il y a bien long-tems que la vie commune n'y est plus en usage ; car j'ai vû un traité fait en 1554, entre Philibert de Rie qui en étoit Prieur & ses Religieux, par lequel il est dit, que depuis un tems immémorial , les Religieux y vivoient séparément : ils étoient suivant ce traité au nombre de 25 , ausquels le Prieur devoit des prebendes ; cependant il n'y en a que 13 aujourd'hui.

Tous les Religieux qui sont nommés dans le traité de 1554, étoient Gentilshommes ; & on lit sur des tombes anciennes qui sont dans l'Eglise , les noms de la Baume , de Gorrevod , de Genève , de Laubepin , de la Palu, & autres noms de familles illustres. L'on ne sçait pas au reste, dans quel tems l'usage s'y est introduit, de prouver les seize quartiers. Je dirai de quelle maniére se fait cette preuve , lorsque j'en parlerai à l'occasion des Abbaïes des Dames de la Province.

Les Officiers du Prieuré de Gigny , sont le GrandPrieur , le Chambrier , l'Aumonier”, le Sacristain , le Doyen, le Chantre , l'Infirmier, le Réfecturier & l'Ouvrier, qui ont tous des revenus attachés à leurs Offices.

Il y avoit plusieurs Prieurés même dans le Dauphiné & le Genevois, dépendans de Gigny. Voici ceux qui en dépendent encore, Oncieux en Bugey, Marbos en Bresse, Donseure en Bressé, Chatonay en Franche-Comté, SaintLaurent, Chambornay, Poëte, Chateau sur Salins, Chatel, la Madelaine, & Menal, aussi en Franche-Comté.

Los Prieurés de Chatel & de la Madelaine , font unis à l'Office d’Aumonier. La réforme de Cluni a été introduite au Prieuré de Chateau sur Salins. Il n'y a point de conventualité dans les autres , & le Pape nom

« ZurückWeiter »