Rennes ancien, par Ogée, annoté par A. Marteville. Rennes moderne, par A. Marteville, Band 2

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 65 - ... de maintenir de tout leur pouvoir la Constitution du royaume, d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi...
Seite 129 - ... juges sera marchand ou l'aura été pendant six ans. 2° Que les mêmes maires et échevins jugeraient des différends qui se produiraient entre les marchands et les ouvriers des manufactures « touchant les longueur, largeur, qualité, visite, marque, fabrique ou valeur des ouvrages d'or, d'argent, soie, laine et fil; des qualités des laines, teinture et blanchissage; même des salaires des ouvriers desdites manufactures jusqu'à 150 l. » Un arrêt du 15 mars 1671 compléta ce règlement en...
Seite 142 - Normans, assem« bla exercite des Bretons, et entreprit les débouter du païs. Si « les assaillit à Kan par bataille et premier Flestan leur duc, qui « avecques grand puissance desdits Normans vint fièrement « contre les Bretons espérant les vaincre comme es temps de « devant ; mais ledit Flestan fut navré dès le commancement de « l'estrif, et cheut mort entre les siens. Lesquels adonc par celle « adventure destituez d'espérance de victoire, cognoissants l'ini...
Seite 129 - ... en première instance et privativement à tous autres juges, de tous les différends mus et à mouvoir entre les ouvriers employés auxdites manufactures , et entre les marchands et lesdits ouvriers, pour raison des longueurs, largeurs, qualités, visites, marques , fabriques ou valeur...
Seite 325 - Peu à peu ces dons augmentèrent : .en 1585, l'évêque de Dol, ayant fondé une chapelle dans le couvent de Saint-François , avait voulu...
Seite 287 - Ceux-ci ayant ceint ces tabliers , le maire leur offrit trois truelles et trois marteaux en argent, et ils procédèrent à la pose de la première pierre, au bruit du canon cl aux accents d'une musique guerrière.
Seite 287 - W. le premier président , M. le duc d'Aiguillon , la noblesse qui l'avait accompagné, et tous ceux qui avaient voix délibérative aux assemblées générales de la communauté y prirent part.
Seite 334 - Ce fut par les soins de l'administration nouvelle que s'éleva , en 1728 , le bâtiment destiné à servir de grenier pour les blés et de cave pour les c'dres des hôpitaux de Rennes.

Bibliografische Informationen