Histoire des conspirations et des exécutions politiques en France, en Angleterre, en Russie, et en Espagne depuis les temps les plus reculés jusqu'á nos jours ...

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 166 - N'a cy de moi que la moitié ; Une part te reste, elle est tienne ; Je la fie à ton amitié, Pour que de l'autre il te souvienne.
Seite 67 - La loi donne pour défenseurs aux patriotes calomniés des jurés patriotes : elle n'en accorde point aux conspirateurs.
Seite 89 - Warwick, qui avait passé la plus grande partie de sa vie dans la captivité , était faible , étiolé au moral comme au physique.
Seite 165 - ... la cour de France : ses charmes naissants, comme les belles qualités de son esprit, lui gagnaient l'affection du roi, de la reine, du prince son fiancé, de tous ceux qui l'approchaient : « Venant sur ses quinze ans, dit Brantôme, sa beauté commença à faire paraître sa lumière en plein midi, tant la beauté de son corps était belle, et pour celle de l'âme elle était toute pareille*.
Seite 164 - ... plain midy, et en effacer le soleil lorsqu'il luisoit le plus fort, tant la beauté de son corps estoit belle. Et pour celle de l'âme, elle...
Seite 244 - II y aura dans le ciel plus de joie pour un pécheur converti que pour dix justes qui n'auront jamais failli!...
Seite 114 - Grandeur n'ignorait pas jusqu'où allaient mes soupçons à cet égard. Enfin, si vous avez résolu de me perdre, et que ma mort, fondée sur une infâme calomnie, vous doive mettre en possession du bonheur que vous souhaitez, je prie Dieu qu'il veuille vous pardonner ce grand crime, aussi bien qu'à mes ennemis qui en sont les...
Seite 113 - Ordonnez donc,ô mon Roi, que l'on instruise mon procès, mais que l'on y observe les lois de la justice, et ne permettez pas que mes ennemis jurés soient mes accusateurs et mes juges. Ordonnez même que mon procès me soit fait en public : ma fidélité ne craint point d'être flétrie par la honte.
Seite 173 - A quoi le comte de Shrewsbury lui dit assez rudement : « Non, non , madame , il faut mourir; tenez-vous preste demain entre sept et huict heures du matin. On ne vous prolongera pas le délay d'un moment. » Cela me paraît plus expressif, je l'avoue; cela rend mieux la vérité que l'espèce de réponse officielle placée, par Robertson , dans la...
Seite 118 - Cette loi établissait la présence réelle dans l'eucharistie , la communion sous une seule espèce, l'obligation de garder le vœu de chasteté, le célibat des ecclésiastiques, l'utilité des messes privées et la nécessité de la confession auriculaire.