La famille: ses devoirs, ses joies et ses douleurs, Band 1

Cover
Michel Lévy frères, 1865
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 89 - Elles veulent écrire et devenir auteurs. Nulle science n'est pour elles trop profonde, Et céans beaucoup plus qu'en aucun lieu du monde ; Les secrets les plus hauts s'y laissent concevoir, Et l'on sait tout chez moi, hors ce qu'il faut savoir. On y sait comme...
Seite 88 - Nos pères, sur ce point, étaient gens bien sensés, Qui disaient qu'une femme en sait toujours assez Quand la capacité de son esprit se hausse A connaître un pourpoint d'avec un haut-de-chausse.
Seite 190 - ... long baiser nocturne, Et qu'ainsi que des fleurs tombant à flots d'une urne Les astres fourmillants emplissaient le ciel noir, Ils songeaient, et, rêveurs, sans entendre, sans voir, Sourds aux rumeurs des mers d'où l'ouragan s'élance, Toute la nuit, dans l'ombre, ils pleuraient en silence, Ils pleuraient tous les deux, aïeux du genre humain, Le père sur Abel, la mère sur Caïn.
Seite 27 - Nos jeunes filles sont inconnues de l'époux qui les choisit ; je ne sais dans la société aucun marché qui se fasse si complétement sur parole ; les inconvénients en sautent aux yeux ; le seul remède serait dans la faculté donnée aux contractants de choisir un peu plus à leur gré.
Seite 102 - L'amour n'est qu'un épisode dans la vie de l'homme, c'est l'histoire tout entière de la vie de la femme 1 ; » elle aurait pu dire plus encore : c'est sa vie même.
Seite 169 - ... de ne pas élever nos enfants. L'instruction se délègue, l'éducation ne se délègue pas. Aucun principe, que je sache, n'exige qu'un père, qu'une mère donnent toujours des leçons à leurs fils; il est bien des cas où la chose est impraticable et bien des cas aussi, je le reconnais, où la chose est peu désirable. Mais l'éducation, mais le soin de l'âme, mais la direction morale, Dieu luimême les en a chargés.
Seite 305 - Mon fils, donne-moi ton cœur, et que tes yeux prennent garde a mes voies. 27 Car la femme débauchée est une fosse profonde , et l'étrangère est un puits de détresse. 28 Aussi se tient-elle en embûche, comme après la proie , et elle rendra plusieurs hommes infidèles.
Seite 87 - II faut que la femme fasse en femme tout ce qu'elle fait, en femme, c'est-à-dire humblement, sans éclat, évitant d'attirer les regards. Qu'une femme soit savante, je n'ai rien à objecter; mais la femme savante est un être désagréable, justement ridicule, et que nous livrons aux railleries de Molière. Qu'une femme ait des convictions politiques, qu'elle s'intéresse en patriote aux destinées de son pays, que les questions posées dans le monde entier l'émeuvent par leurs...
Seite 344 - Les premiers jours du printemps, a dit Vauvenargues, ont moins de grâce que la vertu naissante d'un jeune homme (1).

Bibliografische Informationen