Histoire de France: pendant le dix-huitième siècle, Band 4

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 350 - Point d'augmentation d'impôts; Point d'emprunts. Point de banqueroute, ni avouée, ni masquée par des réductions forcées. Point d'augmentation d'impôts : la raison en est dans la situation de vos peuples, et encore plus dans le cœur de Votre Majesté. Point d'emprunts, parce que tout emprunt diminue toujours le revenu libre; il nécessite, au bout de quelque temps, ou la banqueroute ou l'augmentation des impositions.
Seite 349 - Votre Majesté a bien voulu m'autoriser à remettre sous ses yeux l'engagement qu'Elle a pris avec elle-même de me soutenir dans l'exécution des plans d'économie, qui sont en tout temps, et aujourd'hui plus que jamais, d'une nécessité indispensable.
Seite 122 - Nature, dans le livre des affaires étrangères, la politique avait dû l'habituer à la prudence. Il fut averti plusieurs fois, et même de la part des amis de l'auteur, de se tenir en garde , parce que sa complaisance pourrait leur être funeste à tous deux. Enfin il était protégé par la feue reine, qui gémissait, continuellement sur les mauvais livres dont le public était inondé , et attaché à la personne du dauphin.
Seite 351 - J'aurai à lutter même contre la bonté naturelle, contre la générosité de Votre Majesté et des personnes qui lui sont le plus chères. Je serai craint, haï même, de la plus grande partie de la cour, de tout ce qui sollicite des grâces. On m'imputera tous...
Seite 223 - J'ai déjà dit qu'il montrait à plusieurs dames une amitié aussi tendre que délicate. Il obsédait celles-ci de plaintes et de prières pour obtenir d'elles le gage le plus difficile de dévouement , celui de s'offrir pour compagnes à la comtesse Du Barry. Triste condition pour un roi , que son amitié puisse causer une tache à l'honneur! Cinq ou six d'entre elles se laissèrent fléchir, et le public prêta de vils motifs à leur complaisance. Cependant le roi paraissait encore effrayé des...
Seite 297 - D'abord elle s'était inquiétée des lueurs de conversion qu'il laissait quelquefois paraître; mais ensuite elle osa concevoir l'espérance de les faire servir au succès d'un projet impudent : c'était celui de devenir l'épouse du roi , comme madame de Maintenon l'avait été de Louis XIV. Si l'on en croit quelques Mémoires de ce temps , plusieurs des conseillers intimes du roi ne jugeaient pas un tel mariage impossible. J'abrège le tableau des turpitudes dont cette époque se compose, et crois...
Seite 218 - ... corruption du langage et des mœurs' avait maintenu dans quelques sociétés, pendant que le bon sens et l'honneur le proscrivaient dans d'autres. Sa dernière ressource était de tenir une maison de jeu. Pour en augmenter la célébrité, il y produisait mademoiselle Lange , dont la beauté avait le plus grand éclat, malgré une prostitution précoce. Le valet de chambre à qui le roi avait...
Seite 351 - Majesté dès que je ne pourrai plus espérer de lui être utile; mais son estime, la réputation d'intégrité, la bienveillance publique qui ont déterminé son choix en ma faveur me sont plus chères que la vie, et je cours le risque de les perdre, même en ne méritant à mes yeux aucun reproche.
Seite 53 - Mais celui-ci fut bientôt instruit par la marquise de Pompadour des moyens qu'avaient employés contre lui ses ennemis. Il osa se plaindre avec emportement du dauphin et de ses conseillers. Il vint trouver ce prince pour lui démontrer la fausseté des dénonciations dont il s'était rendu l'organe , et lui porta le défi de la haine en lui adressant ces paroles : Je puis être condamné au malheur d'être votre sujet, mais je ne serai jamais votre serviteur.
Seite 350 - Elle n'oubliera pas qu'en recevant la place de contrôleur général, j'ai senti tout le prix de la confiance dont elle m'honore; j'ai senti qu'elle me confiait le bonheur de ses peuples; et, s'il m'est permis de le dire, le soin de faire aimer sa personne et son autorité. Mais en même temps j'ai senti tout le danger auquel je m'exposais. J'ai prévu que je serais seul à combattre contre les abus de...

Bibliografische Informationen