Abbildungen der Seite
PDF

consolateur régnez dans lous Regnans per omne sœles siècles. culum.

Ainsi soit-il. Amen.

jr. Que ma prière s'élève jr. Dirigatur,Domine, vers vous, Seigneur, oratio mea;

S). Comme l'odeur de l'en- S). Sicut incensum in cens qui brûle en votre pré- conspectu tuo. sence.

HYMNE DE L'AVENT.

Jéscs, Créateurdesastres, Lumière éternelle des Fidèles, rédempteur de tous les hommes, exaucez nos humbles prières.

C'est vous qui, louché de la perte entière du monde, l'avez délivré de la mort, en donnant à des coupables le remède qui doit les guérir.

C'est pour leur faire cette grâce que, dans la plénitude des temps, vousêtes sorti du chaste sein d'une Vierge, comme un époux de son lit nuptial.

Toutes les créatures qui sont dans le Ciel et sur la Terre, révèrent votre souveraine puissance, fléchissent le genou devant vous, et se soumettent à votre empire.

O Saint des Saints I qui devez venir juger le monde, nous vous prions de nous mettre à couvert, pendant

Conditor aime side

rum, iEterna lux creden

tium, Christe, Redemptor omnium, Exaudi preces suppli

cum. Qui condolens inte

ritu Mortis perire sœculum, Salvasti mundurn lan

guidum, Donans reis remedium. Vergente mundi ves

pere, Uti sponsusde thalamo, Egressus honestissima Virginis matris clau

sula. Cujus forti potentiae Genu curvanturomnia, Cœlestia, terrestria, Nulu fatentur subdita.

Te deprecamur agie, Venture Judex sœculi, Conserva nos in tempore,

Hostis a telo perfidi.

Laus, honor, virtus, gloria Deo Patri, et Filio, Sancto simul Paraclilo, In saeculorum sœcula.

Amen.

f. Rorate, Cœli, desuper, et nubes pluant jusium;

R). Aperiatur terra, et germinet Salvatorem.

cette vie, des traits de l'ennemi de notre salut.

Puissance, honneur, louange et gloire à Dieu le Père, à son Fils unique, et au Saint-Esprit consolateur, pendant loute l'éternité.

Ainsi soit-il.

f. Cieux, envoyez votre rosée, et que les nuées fassent pleuvoir le Juste.

i$. Que la terre s'ouvre, qu'elle donne le Sauveur.

HYMNE DU CAREME.

Aodi, benigne Condi

tor, Nostras preces cum fie»

tibus, In hoc sacro jejunio Fusas quadragenario. Scrutator aime cor

dium, Infirma tu scis virium: Ad te reversis exhibe Remissionis gratiam.

Multum quidem pec

cavimus, Sed parce confitentibus; Ad laudem tui Nominis, Confer medelam lan

guidis.

Sic corpus extra con

teri Dona per abstinentiam, Jejunet ut mens sobria A labe prorsus crimi

num.

Dieu de bonté, qui nous avez créés, écoutez les prières et les larmes que nous vous offrons dans ce saint jeûne de quarante jours.

Vous qui sondez les cœurs, et qui connaissez notre faiblesse, accordez-nous la grâce de retourner à vous, et d'obtenir le pardon de nos iniquités.

Coupables d'un grand nombre de péchés, nous venons les confesser devant vous; pardonnez-les-nous pour la gloire de votre Nom, et guérissez les maladies de nos ames.

Faitesqu'en mortifiant notre corps par le jeûne et par l'asbtinencedes viandes, notre ame s'abstienne aussi de toutes les taches du péché.

Trinité bienheureuse, Dieu Prœsta, beata Triniunique en votre essence, tas,

rendez-nous utile ce saint ConcedesimplexUnitas, temps de jeûne, que nous Ut fructuosa sint tuis, regardonscommeunprésent Jejuniorum munera. salutaire de votre miséricorde. Ainsi soit-il.

v. Dieu a commandé à ses Anges,

4. De vous garder dans toutes vos voies.

Amen.

f. Angelis suis Deus mandavit de te,

fi). Ut custodiant te in omnibus viis tuis.

HYMNE POUR LE TEMPS DE LA PASSION.

Je vois paraître l'étendard du Roi de l'Univers: le Mystère de la Croix frappe les yeux de toutes parts: le Créateur du monde, revêtu dela même chair qu'il avait formée, est immolé pour nous sur un bois infâme.

Son cœur ouvert par le fer meurtrier d'une lance, répand le Sang adorable qui apaise la J ustice de son Père, et l'eau qui doit laver nos iniquités.

C'est par ce Mystère ineffable, que s'accomplit la parole du Roi Prophète qui avait annoncé que le Sauveur régnerait par le bois.

Que voire sort est honorable, Arbre salutaire et précieux! vous êtes couvert du Sang du Roi des Rois, et votre noble destination vous élève jusqu'à toucher les membres de Celui qui est la sainteté même..

Vexilla Regis pro

deunt, Fulget Crucis Myste

rium, Quo carne carnis Con

ditor Suspensus est patibulo.

Quo vulneratus insir per Mucrone diro lance*; Ut nos lavaret crimine, Manavit unda et sanguine. Impleta sunt qua: concinit David fideli carminé, Dicens: In nationibus Regnavit a liguo Deus. Arbor decora et fulgida, Ornata Regis purpura, Electa digno stipite Tam sancta membra tangere.

. Beata, cujus brachiis VousêtesheureuxdeporSœcli pependitpretium, ter sur vos branches sacrées Statera facta corporis, le prix de la rédemption du Praedamque tulit tar- monde; vous êtes comme tari, la balance dans laquelle sa

rançon est pesée; et vous devenez, dans la main du Tout-Puissant, un instrument formidable pour dépouiller les enfers. O Crux, ave , spes Nous vous adorons, ô unica, divine Croix, devenue notre

Hoc passionis tempore; unique espérance I et nous (*) supplions l'Auteur de la vie, Auge piis justitiam, qui expire entre vos bras. Rcisque dona veniam. d'augmenter par ses mérites la justice de ses fidèles serviteurs, et de pardonner aux coupables, des péchés qu'il a déjà lavés dans son Sang. Te, summa Deus Tri- Que tout esprit vous loue nitas; et vous adore, Trinité sou

Collaudet omnis spiri- veraine: protégez, dans le tus: cours de toutes les siècles,

Quos per Crucis myste- ceux que vous daignez saurium ver par le mystère de la

Salvas rege per saccula. Croix.

Amen. Ainsi soit-il.

f. Eripe me,Domine, f. Délivrez-moi, Seigueur, ab homine ma lo; de l'homme méchant;

$1 A viroiniquoeripe ^. Délivrez- moi de l'homme, me injuste.

HYMNE DU TEMPS PASCAL.

AoCuonam Agnipro- Admis au banquet de

vidi, l'Agneau, et revêtus de la

Et stolis albis candidi: robe nuptiale, nous sommes

(*) Au temps pascal, au lieu de ces mots: Hoc Passionis tempore, ondit : In hoc l'aschali gaudio; et dans les autres temps de l'année : In hac triumphi gloria.

heureusement sortis de la mer rouge. Chantons la victoire de notre Roi.

C'est lui qui, pour nous donner son Corps, l'a immolé sur la Croix, et qui, en nous abreuvant de son Sang adorable, nous fait vivre pour Dieu.

Voici la Pâque qui nous met véritablement à couvert de l'Ange exterminateur, et qui nous délivrede la cruelle servitude de Pharaon.

Jésus Christ est donc luimême l'Agneau pascal immolé pour nous : et sa Chair innocente est le pain sans levain de la sincérité, qu'il a offert à son Père.

O victime adorable, par laquelle les portes de l'enfer et les chaînes de la mort sont brisées, dont le Sang rend la vie auv pécheurs I

Jésus Christ sort vivant du tombeau ; il revient victorieux de l'enfer; il enchaîne le tyran et nous ouvre le Ciel.

O Dieu ! Créateur de toutes choses! dans cette joie sainte de la fête de Pâques, défendez votre peuplecontre toutes les attaques de la mort.

Gloire à vous, Seigneur,

Post tmnsitum maris rubri,

Christo canamus principe Cujus Corpus sanctissimum,

In ara Crucis torridum,

Cruore ejus roseo,

Gustando, vivimus Deo.

Protecti Paschœ ves

pere A devastante Angelo, Erepti dedurissïmo Pharaonis imperio. Jam Pascha nostrum

Christusest, Qui immolatus Agnus

est, Sinceritatis azyma; Caro ejus oblata est.

O vere digna Hostia I Per quam fracta sunt

tartara, Redempta plebs capti

vata, Reddita vitœ prœmia. Consurgit Christus

tumulo, Victor redit de barathro, Tyrannumtrudens vin

culo, Et paradisum reserans. Quacsumus, auctor

omnium, lu hoc Paschali gaudio, Ab omni mortis impetu Tuum defendepopulum.

Gloria tibi, Domine,

« ZurückWeiter »