Abbildungen der Seite
PDF

Et en un seul Seigneur Jésus-C^risi, Fils unique de Dieu.

Oui est •».* uu ^re avant tous les siècles.

Dieu de Dieu, lumière de lumière, vrai Dieu de vrai Dieu.

Qui n'a point été fait, mais engendré; qui est consubstantiel au Père, et par qui toutes choses ont été faites;

Qui est descendu des Cieux. pour nous autres hommes et pour notre salut;

Qui s'est incarné, en prenant un corps dans le sein de la Vierge Marie, par la vertu du Saint-Esprit qui S'est Fait Homme;

Qui a été crucifié aussi pour nous, sous Ponce-Pilate; qui a souffert la mort, et a été mis dans le tombeau;

Qui est ressuscité le troisième jour, comme l'avaient prédit les Ecritures;

Qui est monté au Ciel, est assis à la droite du Père;

Qui viendra de nouveau, plein de gloire, juger les vivauts et les morts et dont le règne n'aura point de fin.

Je crois au Saint-Esprit, qui est aussi Seigneur, et qui donne la vie;

Qui procède du Père et du Fils;

Qui est adoré et glorifié conjointement avec le Père et le Fils;

Qui a parlé par les prophètes.

Je crois à l'Eglise, qui est une, sainte, catholique et apostolique.

Je reconnais qu'il y a un Baptême institué pour la rémission des péchés.

Et j'attends la Résurrection des morts;
Et la vie du siècle à venir. Ainsi soit-d.

À l'Offertoire.

Recevez, Ô Père saint, Dieu tout-puissant et éternel , cette Hostie sans tache que vous offre le Prélre, au nom de toute l'Eglise, en mémoire du grand sacrifice que Jésus-Christ votre Fils a offert sur le calvaire, et qu'il va renouveler sous les espèces du pain et du vin, dont la substance sera changée en celle de son Corps et de son Sang adorable, par sa parole toute-puissante.

Recevez cette victime d'un mérite infini: je vous l'offre ô mon Dieu, pour reconnaître votre souverain domaine sur moi et sur toutes les créatures, pour vous remercier de tous vos bienfaits, pour vous demander avec un cœur contrit la rémission de mes péchés, et obtenir enfin tous les secours qui me sont nécessaires pour le salut de mon ame et le soutien de mon corps.

Agréez, ô mon Dieu! que munissant à cette divine Hostie, je m'offre tout entier à votre gloire, et que vous faisant hommage de mon corps, de mon ame, de ma vie, et de tout ce que je tiens de votre libéralité, je vous présente en esprit d'humilité et de contrition, le regret de vous avoir tant offensé, et la volonté sincère de vous servir désormais avec fidélité et amour.

A /'Orate, Fratres.

Que le Seigneur reçoive favorablement ce Sacrifice, pour l'honneur et la gloire de son Nom adorable, pour notre utilité particulière, et pour le bien de toute son Eglise sainte.

A la Préface.

DÉTACBEz-jious de tout objet terrestre et élevez nos cœurs jusqu'à vous, ô mon Dieu! pour ne peuser qu'au mystère ineffable qui va s'opérer sur l'autel, vous y adorer réellement présent, pour y rendre grâces, louer et glorifier votre Majesté suprême. Père saint, Dieu éternel, Seigneur tout-puissant, recevez par Jésus-Christ l'hommage de nos voix unies à celles des Esprits bienheureux; embraseznous de leur amour et de leur zèle, et faites que, célébrant avec eux vos grandeurs et vos perfections, nous répétions à votre gloire ce Cantique sublime et éternel : Saint, Saint, Saint est le Seigneur, le Dieu des armées, le Ciel et la terre sont pleins de votre gloire. Béni soit celui qui vient à nous au nom du Seigneur: qu'il soit glorifié au plus haut des Cieux.

Pendant le Canon et au Mémento
pour les Vivants.

Père éternel, dont la clémence est sans bornes, nous vous supplions très-humblement par Jésus-Christ votre Fils, d'agréer le sacrifice très-pur de son Corps sacré et de son précieux Sang. Exaucez les prières que nous vous faisons, en vous l'offrant pour votre Eglise sainteetcatholique; donnez-lui la paix, réunissez tous ses enfants dans la charité, et faites qu'ils n'aient tous entre eux qu'un cœur et qu'une ame. Gouvernez vous-même cette Eglise par les lumières de votre sagesse; faites que toutes les nations reconnaissent ses lois, et que les portes de l'enfer ne prévalent jamais contre elle, selon la promesse de son divin Fondateur.

Bénissez notre saint Père le Pape, notre Evêque, notre Pasteur, et tous les Fidèles qui sont sous leur conduite; nous vous recommandons particulièrement N. etN., tous ceux qui vous offrent ce Sacrifice de louange, nos parents, nos supérieurs temporels, nos bienfaiteurs, nos amis et nos ennemis mêmes.

Unis par les liens d'une société sainte à la glorieuse Mère de votre Fils adorable, aux saints Apôtres et LMartyrs, et à tous les autres Saints que nous honorons, et avec lesquels nous ne faisons qu'un même corps en JésusChrist; nous vous conjurons, Seigneur, de nous accorder, par leurs mérites, votre protection spéciale. Recevez favorablement l'offrande et les vœux de toute votre Eglise; donnez-nous votre paix dès cette vie périssable, et faites que, préservés de la damnation éternelle, nous soyons comptésau nombre de vos Elus, pour vous posséder, vous louer et vous aimer à jamais. Par le même Jésus-Christ votre Fils. Ainsi soit-il.

A la Consécration.

Je crois très-fermement, ô Jésus! que par les vertus des divines paroles que le Prêtre prononce en votre nom, ce pain et ce vin sont véritablement changés en votre Corps et en votre Sang, comme vous-même l'avez fait la veille de votre Passion.

A l'élévation de la sainte Hostie.

Je vous adore, ô Verbe éternel et anéanti pour mon amour! je reconnais que vous êtes réellement et substantiellement sous ces apparences. Vous que les Anges adorèrent dès le moment de votre incarnation, vous qui reçûtes les adorations des Mages dans la «rèche, et qui êtes l'objet continuel des nôtres, dans ce divin Sacrement, vous êtes mon Seigneur, mon Sauveur et mon Dieu ; je mets en vous toute ma confiance; je vous aime de toute l'étenduede mon cœur, et me consacre au Père éternel , dans l'union d'un même Sacrifice avec vous.

Demandez en ce moment précieux les grâces particulières qui vous sont le plus nécessaires; demandez-les avec une foi vive, avec une ferme confiance, et par les mérites infinis de la Victime immolée.

A l'élévation du Calice, et pendant la suite du Canon.

Je vous adore, ô vous qui m'avez racheté et qui avez lavé dans votre Sang précieux les péchés du monde. Vous vous êtes livré à la mort pour expier mes iniquités ; vous êtes ressuscité pour ma justification; vous êtes monté au Ciel pour m'assurer le prix de vos souffrances; vous y régnez avec le Père et le SaintEsprit, et vous en descendrez visiblement au dernier jour, pour juger les vivants et les morts.

« ZurückWeiter »