Abbildungen der Seite
PDF

lice par les mains du Prêtre, pour l'honneur et la gloire de son saint Nom, pour la sanctification de tous ceux qui y assistent, et pour l'utilité de toute son Eglise sainte.

A la Préface.

Votre Ministre nous avertit, grand Dieu! d'élever nos cœurs vers le Ciel : attirez-y le mien, et qu'il s'élève vers vous, pour vous rendre, par Jésus-Christ, les actions de grâces immortelles qui Vous sont dues. Les Anges louent pas lui votre Majesté Sainte; toutes les célestes intelligences vous bénissent et vous adorent dans les sentiments de la plus ardente charité. Puissé-je, associée à leurs transports, m'écrier avec amour : Saint, Saint, Saint, est le Seigneur le Dieu des Années; le Ciel et la Terre sont remplis de sa gloire. Béni soit celui qui vient à nous au Nom du Seigneur; qu'il soit glorifié au plus haut des Cieux.

Au Canon.

Considérez ici Jesus-Christ comme le Médiateur puissant entre Dieu et les hommes et présentez par lui tous les vueux que vous désirez faire agréer au Père des miséricordes.

Je vous offre, mon Dieu, la Victime adorable qui s'est sacrifiée sur le Calvaire, et qui va s'immoler sur cet Autel, je vous la présente, o Père Tout-Puissant! pour vous rendre hommage au nom de toutes vos créatures, et reconnaître que vous êtes notre premier principe, notre dernière fin, notre bien suprême et éternel.

Recevez aussi ce Sacrifice, en reconnaissance des bienfaits généraux et particuliers, spirituels et corporels, dont vous m'avez comblée; en actions de grâces des faveurs dont vous avez prévenu vos Saints, particulièrement celui que nous honorons en ce jour, et de celles que vous accordez si libéralement à toutes vos Créatures et aux personnes qui me sont chères.

Agréez cette victime de propitiation , pour les péchés de tous les hommes, pour les miens en particulier, et pour ceux que j'ai fait commettre, ainsi que pour la rémission des peines dont les vivants et les morts sont redevables à votre Justice.

Accordez-nous enfin par les mérites de J.-C., ainsi qu'à N. et à tous ceux qui nous intéressent, les lumières, les secours et les grâces que vous savez nous être nécessaires pour accomplir vos divines volontés. Je vous recommande, ô mon Dieu! d'une manière spéciale, les besoins de votre Eglise sainte Puisse son Chef visible, ses Pasteurs et les membres qui la composent, puissent notre Roi, son auguste Famille et son Peuple, obtenir le salut et la paix, parla médiation toute-puissante du Dieu de paix qui va descendre sur l'Autel.

Préparez votre ame aux prodiges de la Charité la plus tendre ; le Dieu qui les opère, va paraître; allez au-devant de lui par l'ardeur de vos sentiments.

A l'Elévation de la sainte Hostie.

O Jésus! ô mon Dieu! je vous adore, je vous aime, je vous bénis avec tous les Anges qui vous environnent. Ah! tandis que l'amour le plus généreux vous immole ici, comme au Calvaire, je vous conjure parce grand Sacrifice, de m'aider à vous faire celui de moimême , sans délai , sans réserve et sans partage.

Demeurez ici dans un profond silence; désirez et demandez; il n'est aucune faveur que la Victime sainte ne puisse vous obtenir.

A l'Elévation du Calice.

O Sano adorable! vous êtes le prix de la rédemption du monde; vous êtes toute mon

espérance Père des miséricordes! je vous

l'offre ce Sang précieux! pourriez-vous être insensible à la voix d'un Dieu victime qui sollicite ma grâce et vos bienfaits.

A la suite du Canon.

Jetez les yeux, Seigneur, sur votre Fils, notre Médiateur suprême, qui s'est livré à la mort pour nos péchés, qui est ressuscité pour notre justification, qui est monté aux Cieux pour y devenir auprès de vous notre intercesseur perpétuel. Regardez ce Fils bien-aimé, qui s'offre ici pour tous vos enfants, qui prend sur lui toutes leurs dettes, el abaissez sur eux des regards de bonté et d'indulgence. Père saint, sanctifiez-les dans la vérité; sanctifiez votre Eglise, réunissez-en tous les membres, el conservez-y la foi el la charité. Répandez vos lumières et vos grâces sur notre saint Père le Pape, sur notre Kvêque, sur notre Monarque et sur nos Magistrats; répandez-les sur nos Parents, nos Amis et nos Bienfaiteurs, sur tous ceux dont vous nous confiez la conduite, sur les ennemis de l'Eglise, et sur les miens en particulier : accordez-leur avant foui les grâces du salul, et les dispositions intérieures pour y correspondre.

Mais oublierais-je, o Père tendre et miséricordieux , d implorer votre clémence en faveur des ames qui me furent chères et auxquelles la Religion et la nature, et tant de motifs particuliers me font un devoir de m'intéresser... Eloignées de vous, elles soupirent du lieu de leurs tourments, vers le séjour où vous les rassasierez de votre présence et de votre gloire. Ne différez pas leur bonheur, ô mon Dieu! votre divin Fils le sollicite par son Sang; j unis de toute mon aine mes prières à ses vœux, et au pouvoir qu'ils ont sur votre cœur paternel.

Oui, Seigneur, c'est par Jésus, c'est avecJésus, et par le mérite de ses souffrances et de son Sacrifice, que je vous demande et que j espère toutes les grâces nécessaires à ma sanctification et à ma persévérance, mais principalement celles de votre amour et d'une bonne mort.

L,Oraison dominicale, récitée lentement et avec toute la réflexion et toute l'affection qu'elle inspire, suffira pour remplir le cœur des sentiments les plus utiles jusqu'à la Communion spirituelle.

A la Commumon.

Quel honneur, o bon Jésus! et quel avantage serait ce pour moi, de munir à vous, et

de me nourrir réellement de votre Corps et de voire Sang précieux! L'amour que vous me portez, vous fait désirer sans cesse de manger cette Pâque avec moi, d'habiter dans mon cœur et de me communiquer d'une manière intime les mérites de votre Sacrifice. Que n'ai-je le même désir! Que ne puis-je, 6 Pain de vie! vous recevoir en ce moment avec une conscience pure, une humilité profonde, une foi vive, une ferme espérance, un ardent amour, et participer à la joie sainte de vos Enfants fidèles dont vous faites si souvent les délices! Venez, au moins, Seigneur Jésus, venez spirituellement dans une ame qui soupire après vous, et qui sent le poids de sa misère : secourez-la, fortifiez-la, et attirez-la à vous par ces charmes puissants qui triomphent des cœurs les plus insensibles. Que je devienne voire conquête, que je sois toute à vous, et que rien ne.me sépare ici-bas du Dieu qui ne m'a créée que pour lui, et qui veut faire éternellement mon bonheur. Ainsi soit-ii.

Aux dernières Oraisons.

O Dieu, quelles actions de grâces peuvent égaler le bienfait de l'auguste Sacrifice qui vous a été offert pour moi. Vous seul, ô Jésus! pouvez suppléer à mon impuissance, et rendre ma gratitude parfaite. Pénétrée de la grandeur des Mystères auxquels je viens de participer, et aidée de vos divins secours, j'en recueillerai les fruits salutaires, et dans un esprit de sacrifice perpétuel, j'immolerai

« ZurückWeiter »