Abbildungen der Seite
PDF

désormais à votre gloire, tout ce qui s'oppose

dans mou cœur à vos saintes volontés

Prenez ici la résolution généreuse de combattre le penchant ou l'habitude qui domine le plus en vous.

A la Bénédiction du Prêtre.

Bénissez mes désirs et mes résolutions, Seigneur; bénissez tous les efforts que vous daignerez m'inspirer, et rendez-les efficaces par I invocation de votre Nom adorable, ô Trinité sainte! Père, Fils et Saint-Esprit! Ainsi soit-il.

Le commencement du saint Evangile selon
saint Jean.

Au commencement était le Verbe, et le Verbe était en Dieu, et le Verbe était Dieu. Il était dès le commencement en Dieu. Toutes choses ont été faites par lui, et rien de ce qui a été fait, n'a été fait sans lui. Dans lui était la Vie, et la Vie était la lumière des hommes; et la lumière luit dans ies ténèbres, et les ténèbres ne l'ont point comprise. 11 y eut un homme envoyé de Dieu, qui s appelait Jean: il vint pour rendre témoignage à la Lumière, afin que tous crussent par lui. Il n'était pas la Lumière, mais il vint pour rendre témoignage à Celui qui est la Lumière. C était la vraie Lumière qui éclaire tout homme venant en ce monde. Il était dans le monde, et le monde a été fait par lui, et le inonde ne l'a point connu. Il est venu chez soi, et les siens ne l'ont point reçu. .Mais il a donné à tous ceux qui J ont reçu, le pouvoir d être faits enfants de Dieu, à ceux qui croient en son Nom, qui ne sont point nés du sang, ni des désirs de la chair, ni de la volonté de l'homme, mais de Dieu même. Et Le Verbe S'est Fait Chair, et il a habité parmi nous, plein de grâce et de vérité, et nous avons vu sa gloire, qui est la gloire du Fils unique du Père.

i$. Rendons grâces à Dieu.

On pourra réciter, pour action de grâces, le Te Deum, que l'on trouvera ci-après dans l'Office de la sainte Vierge.

Avant le Repas, l'on dit: y. Benedicite. Sj. Dominus.

Et, faisant le signe de la croix, y. Bejsedic, Domine, nos, f et haec tua dona, quœ de tua largitate sumus sumpturi. Per Christum Dominum nostrum. fi;. Amen.

Après le repas, on dit:

y. Benedicamus Domino.

S). Deo gratias.

Agimus tibi gratias, Rex omnipotens Deus, pro universis beneficiis tuis ; Quiviviset régnas in sœcula sœculorum. Amen.

y. Kyrie, eleison.

fi;. Christe, eleison.

j. Kyrie, eleison. Pater noster, etc.

y. Et ne nos inducas in tentationem.

fi. Sed libéra nos a malo.

y. Sit Nomen Domini benediclum.

fi. Ex hoc nunc, et usque in sœculum.

y. Retribuere dignaie, Domine, omnibus

o

nobis bona facientibus, propler Nomen tuum, vitam œternam. S,. Amen.

f. El lidcliuiu aaimae, per misericordiam Dei, requiescant in pace. R). Amen.

TABLEAU DES INDULGENCES attachées à différents exercices de piété.

Jésus-christ a laissé à son Eglise tous les trésors de ses grâces. 11 a dit à saint Pierre: Je vous donnerai les clefs du royaume des deux; et à ses Apôtres: Tout ce que vous délierez sur la Terre, sera délié dans le Ciel. Mais, en nous réconciliant avec son Père, il n'en exige pas moins de notre part de dignes fruits de pénitence. Il faut, ou que nous portions en ce monde la peine du péché, ou que nous nous attendions à la souffrir dans le Purgatoire. L'Eglise a donc la puissance de nous remettre non-seulement les peines éternelles, mais encore une partie des peines temporelles dues à nos péchés, en nous appliquant par les Indulgences, les satisfactions surabondantes de Jésus-Christ, et de la sainte Vierge et des Saints ; mais surtout celle de Jésus-Christ, dont toutes les autres tirent leur valeur, et qui forment déjà seules un trésor infini et inépuisable.

Pour gagner une indulgence quelconque, il faut, 1° avoir de véritables sentiments de Pénitence, c'està-dire, une contrition sincère de tous les péchés moi tels dont on se sent coupable, et un désir non moins sincère de s'en confesser et de réparer l'injure que ces péchés ont faite à Dieu. 1° Réciter avec ai lention et avec piété les prières, et faire exactement toutes les œuvres auxquelles est attachée l'Indulgence. 3° Être en état de grâce, au moins quand on a accompli la dernière de ces œuvres, car on ne peut supposer que Dieu veuille remettre une peine temporelle à celui qui est devenu son ennemi par un péché grief, et qui, à ce litre, est redevable envers lui d'une peine éternelle

Les conditions pour gagner une Indulgence plénière, sont, 1°de se confesser avec les dispositions requises, et de communier saintement, (quand la Confession et la Communion sont au nombre des bonnes œuvres qui sont spécialement exigées pour le gain de cette Indulgence), à moins qu'on ne soit dans l'usage de communier tous les huit jours; auquel cas, si dans l'intervalle il se présente une Indulgence, on peut la gagner sans une nouvelle Confession. 2° De prier pour les fins que l'Eglise se propose en accordant l'Indulgence. Les fins ordinaires sont: Y Exaltation de notre Mère ta sainte Eglise; l'extirpation des schismes et des hérésies; la paix et la concorde entre les Princes chrétiens.

Il est bon d'observer que, pour gagner une Indulgence plénière dans toute son étendue, il faut être sincèrement contrit de tous ses pécbés, même véniels, et fermement résolu de travailler à s'en corriger : car la peine due au péché n'est jamais remise sans que le péché lui-même le soit ; et aucun péché, si léger qu'il puisse être, n'est effacé sans contrition. C'est en partie pour cette raison, que bien peu de personnes gagnent pleinement l'Indulgence plénière.

Quand on veut appliquer aux ames du purgatoire une Indulgence que l'Eglise déclare leur être applicable, il faut, 1° faire toutes les œuvres prescrites, dans l'intention de gagner l'Indulgence pour l'ame à laquelle on veut l'appliquer. 2° Etre en état de grâce quand on accomplit la dernière œuvre, et alors appliquer l'indulgence à l'ame que l'on a eue en vue.

I. Ceux qui réciteront du fond du cœur les Actes de Foi, d'Espérance et de Charité, gagneront une Indulgence de sept ans et de sept quarantaines chaque fois. Ceux qui les réciteront tous les jours pendant un mois, gagneront une indulgence plénière, le jour qu'ils choisiront. Ceux enfin qui auront été fidèles à cette sainte pratique, gagneront une indulgence plénière à l'article de la morl. Ces indulgences seront applicables aux ames du Purgatoire. BenoîtXIV.

II. Ceux qui, eu l'honneur de la Très-Sainte Trinité, réciteront avec piété et contrition de cœur, une fois chaque jour, le verset suivant: Saint, Saint, Saint, le Seigneur Dieu des Armées : le Ciel et la Terre sont remplis de votre gloire. Gloire au Père, gloire an Fils, gloire au Saint-Esprit, gagneront une indulgence plénière chaque mois. Ils en gagneront une de cent jours, chacun des jours où ils réciteront le même verset ; et une de trois cents jours chaque Dimanche, le jour de la Fête de la Très-Sainte Trinité, et pendant son Octave, en disant ces jours-là trois fois ledit verset. Clément XIV.

III. Ceux qui, contrits de cœur, réciteront dévotement, une fois chaque jour, le verset suivant: Loué ct remercié soit a jamais le Très-Saint et Très-Divin Sacrement, gagneront une indulgence plénière chaque mois. Ils en gagneront une de cent jours, chaque jour où ils diront ledit verset ; et une de troiscents jours, tous les Jeudis de l'année, le jour de la Fête du SaintSacrement, ou pendant l'Octave, en disant ce jour-là trois fois le même verset. Vie VI.

IV. Ceux qui réciteront au moins une fois chaque jour, en quelque langue que ce soit, l'hymne, Veni, Creator, ou la prose Veni, Sancte Spiritus, et emille, etc., gagueront une indulgence plénière une fois chaque mois. Ils gagneront encore une indulgence de cent jours, chaque fois qu'ils réciteront l'hymne ou la prose susdites. Le jour de la Pentecôte et pendant son Octave, cette indulgence sera de trois cents jours. Ces indulgences sont applicables aux ames du purgatoire. I>ie VI.

V. Ceux qui enseigneront la manière de faire l'Oraison mentale, ou la Méditation,; ou qui assisteront à ces instructions, gagneront une indulgence de sept ans et de sept quarantaines, chaque fois, pourvu que, sincèrement contrits de leurs fautes, ils reçoivent la sainte Communion. De plusJls gagneront une indulgence plénière une fois le m'ois, s'ils sont assidus à

« ZurückWeiter »