Histoire de Louis-Philippe-Joseph, duc d'Orléans et du parti d'Orléans dans ses rapports avec la révolution française, Band 1

Cover
Charpentier, 1842
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 339 - Je ne connais que trois manières d'exister dans la société : il faut y être mendiant, voleur, ou salarié. Le propriétaire n'est lui-même que le premier des salariés.
Seite 213 - Allez dire à votre maître que nous sommes ici par la volonté du peuple et que nous n'en sortirons que par la force des baïonnettes.
Seite 379 - Miomandre-Sainte-Marie descend quatre marches. « Mes » amis, » leur dit-il, « vous aimez votre Roi, et » vous venez l'inquiéter jusque dans son palais. » Pour toute réponse on se jette sur lui , on essaie de le saisir par son habit, par sa bandoulière, par ses cheveux, par son mousqueton.
Seite 352 - O Richard ! ô mon roi ! L'univers t'abandonne ; Sur la terre il n'est que moi Qui s'intéresse à ta personne. Moi seul, dans l'univers, Voudrais briser tes fers, Et tout le reste t'abandonne.
Seite 368 - Nous ne pouvons tourner nos baïonnettes contre des femmes qui nous demandent du pain. Le comité des subsistances malverse ou est incapable d'administrer son département : dans les deux cas il faut le changer. Le peuple est malheureux, la source du mal est à Versailles : il faut aller chercher le roi et l'amener à Paris ; il faut exterminer le régiment de Flandre et les gardes du corps, qui ont osé fouler aux pieds la cocarde nationale.
Seite 222 - . Aussitôt je fus plutôt porté sur la table que je n'y montai. A peine y étais-je que je me vis entouré d'une foule immense. Voici ma courte harangue que je n'oublierai jamais : « Citoyens, il n'ya pas un moment à perdre. J'arrive de Versailles, M. Necker est renvoyé ; ce renvoi est le tocsin d'une Saint-Barthélemi de patriotes ; ce soir tous les bataillons suisses et allemands sortiront du Champ de Mars pour nous égorger.
Seite 256 - Dites-lui que ce Henri dont l'univers bénit la mémoire, celui de ses aïeux qu'il voulait prendre pour modèle, faisait passer des vivres dans Paris révolté, qu'il assiégeait en personne ; et que ses conseillers féroces font rebrousser " les farines que le commerce apporte dans Paris fidèle et affamé.
Seite 339 - Ce que nous appelons vulgairement sa propriété, n'est autre chose que le prix que lui paie la société pour les distributions qu'il est chargé de faire aux autres individus par ses consommations et ses dépenses : les propriétaires sont les agens , les économes du corps social. Quoi qu'il en soit , les officiers de morale et d'instruction...
Seite 338 - Il ya plus , la dîme n'est pas même une possession , comme on l'a dit ; elle est une contribution destinée à cette partie du service public qui concerne les ministres des autels ; c'est le subside avec lequel la nation salarie les officiers de morale et d'instruction.
Seite 235 - L'assemblée, interprète de la nation, déclare que M. Necker, ainsi que les autres ministres qui viennent d'être éloignés, emportent avec eux son estime et ses regrets. Déclare qu'effrayée des suites funestes que peut entraîner la réponse du roi, elle ne cessera d'insister sur l'éloignement des troupes extraordinairement rassemblées près de Paris et de Versailles, et sur l'établissement des gardes bourgeoises. Déclare, de nouveau, qu'il ne peut exister d'intermédiaire entre le roi...

Bibliografische Informationen