Histoire des conspirations et des exécutions politiques en France, en Angleterre, en Russie et en Espagne, Band 3

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 168 - N'a eu de moi que la moitié. Une part te reste : elle est tienne ; Je la fie à ton amitié , Pour que de l'autre il te souvienne.
Seite 69 - La loi donne pour défenseurs aux patriotes calomniés des jurés patriotes : elle n'en accorde point aux conspirateurs.
Seite 389 - III, ses ministres tentèrent de l'apaiser ; on lui dit qu'en pareil cas la plainte est pour le fat, le bruit est pour le sot.
Seite 213 - de votre âme, en triomphant de vos ennemis parle parce don plutôt que par les châtiments. Que mon expérience « vous apprenne à ne pas affecter plus de pouvoir et de « prérogatives qu'il n'en faut réellement pour le bien des « sujets, non pour la satisfaction des favoris. Par là vous « ne manquerez jamais de moyens d'être un bon père à « l'égard de tous, et un prince libéral envers ceux que vous « voudrez favoriser. « Ces considérations peuvent vous rendre un aussi grand « roi,...
Seite 167 - ... la cour de France : ses charmes naissants, comme les belles qualités de son esprit, lui gagnaient l'affection du roi, de la reine, du prince son fiancé, de tous ceux qui l'approchaient : « Venant sur ses quinze ans, dit Brantôme, sa beauté commença à faire paraître sa lumière en plein midi, tant la beauté de son corps était belle, et pour celle de l'âme elle était toute pareille*.
Seite 114 - Il n'eut pas plus tôt fait son message, que je m'aperçus de votre dessein. Mais si, comme vous le dites, l'aveu d'une vérité peut me procurer ma délivrance, j'obéirai à vos ordres de tout mon cœur, et avec une entière soumission. Que Votre Grandeur ne s'imagine pas que votre pauvre femme puisse jamais être amenée à reconnaître une faute dont la seule pensée ne lui est pas venue dans l'esprit. Jamais Prince n'a eu une femme plus fidèle à...
Seite 116 - Grandeur n'ignorait pas jusqu'où allaient mes soupçons à cet égard. Enfin, si vous avez résolu de me perdre, et que ma mort, fondée sur une infâme calomnie, vous doive mettre en possession du bonheur que vous souhaitez, je prie Dieu qu'il veuille vous pardonner ce grand crime, aussi bien qu'à mes ennemis qui en sont les...
Seite 175 - A quoi le comte de Shrewsbury lui dit assez rudement : « Non, non , madame , il faut mourir; tenez-vous preste demain entre sept et huict heures du matin. On ne vous prolongera pas le délay d'un moment. » Cela me paraît plus expressif, je l'avoue; cela rend mieux la vérité que l'espèce de réponse officielle placée, par Robertson , dans la...
Seite 120 - Cette loi établissait la présence réelle dans l'eucharistie , la communion sous une seule espèce, l'obligation de garder le vœu de chasteté, le célibat des ecclésiastiques, l'utilité des messes privées et la nécessité de la confession auriculaire.
Seite 116 - Dieu, afin qu'il lui plaise de vous tenir en sa bonne garde et de vous conduire et diriger dans toutes vos actions. «De ma triste prison à la Tour, le 6 mai.

Bibliografische Informationen