Vie politique de Charles-Maurice, prince de Talleyrand

Cover
Adolphe Martin Schlesinger, 1834 - 395 Seiten
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 217 - J'accepte le titre que vous croyez utile à la gloire de la nation. « Je soumets à la sanction du peuple la loi de l'hérédité. » J'espère que la France ne se repentira jamais des honneurs dont elle environnera ma famille. Dans tous les cas, mon esprit ne sera plus avec ma postérité, le jour où elle cesserait de mériter l'amour et la confiance de la grande nation.
Seite 3 - Qu'on parle mal ou bien du fameux Cardinal, Ma prose ni mes vers n'en diront jamais rien : II m'a fait trop de bien pour en dire du mal, II m'a fait trop de mal pour en dire du bien.
Seite 49 - L'Assemblée nationale décrète : 1) Que tous les biens ecclésiastiques sont à la disposition de la nation, à la charge de pourvoir, d'une manière convenable, aux frais du culte, à l'entretien de ses ministres, et au soulagement des pauvres, sous la surveillance et d'après les instructions des provinces...
Seite 122 - ... voudrait appeler son ambition, je sens qu'il nous faudra peut-être le solliciter un jour pour l'arracher aux douceurs de sa studieuse retraite. La France entière sera libre ; peut-être lui ne le sera jamais ; telle est sa destinée.
Seite 337 - Les puissances qui ont signé le Traité de Paris, réunies en congrès à Vienne, informées de l'évasion de Napoléon Bonaparte et de son entrée à main armée en France, doivent à leur propre dignité et à l'intérêt de l'ordre social une déclaration solennelle des sentiments que cet événement leur a fait éprouver.
Seite 157 - l'avez violée au 18 fructidor; vous l'avez violée au « 22 floréal; vous l'avez violée au 30 prairial. La « constitution, elle est invoquée par toutes les factions, « et elle a été violée par toutes ; elle ne peut être « pour nous un moyen de salut, parce qu'elle n'obtient « plus le respect de personne ; la constitution violée, « il faut un autre pacte, de nouvelles garanties.
Seite 354 - Elle consentira pareillement au paiement d'une indemnité , mais qui laisse les moyens de suffire aux besoins de l'administration intérieure du royaume , sans quoi il serait impossible de parvenir au rétablissement de l'ordre et de la tranquillité , qui a été le but de la guerre. Elle consentira encore à une occupation provisoire : sa durée , le nombre des forteresses et l'étendue du pays à occuper seront l'objet des négociations.
Seite 120 - ... c'est un moyen , ou plutôt » une arme qu'il ne faut pas négliger. Nous » comptons répandre des écrits où il paraîtra » clairement que les cours de Vienne et de » Londres étaient d'accord tout-à-fait avec la » faction qui vient d'être abattue chez nous; » on verra à quel point les négociations de ces » deux cours et les mouvemens de l'intérieur
Seite 78 - Ce sont là, sire , les hommes dont vous êtes entouré. On voit avec peine que vous favorisez les réfractaires; que vous n'êtes servi presque que par des ennemis de la constitution , et l'on craint que ces préférences, trop manifestes, n'indiquent les véritables dispositions de votre cœur. » Sire, les circonstances sont fortes ; une fausse politique doit répugner à votre caractère, et ne serait bonne à rien. » Sire , par une démarche franche , éloignez de...
Seite 207 - Offembourg et à Ettenheim , pour y saisir les instigateurs d'un crime qui, par sa nature, met hors du droit des gens tous ceux qui manifestement y ont pris part.

Bibliografische Informationen