Annales de Bretagne, Band 19

Cover
Plihon, 1903
Appended to each number: Chronique de la Faculté.
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite xii - ... mauvais gré de ma hardiesse. — A Dieu ne plaise, interrompitil avec précipitation, à Dieu ne plaise que je vous la reproche. Il faudrait que je fusse bien injuste. Je ne trouve point du tout mauvais que vous me disiez votre sentiment. C'est votre sentiment seul que je trouve mauvais. J'ai été furieusement la dupe de votre intelligence bornée.
Seite 469 - Jéhovah dit au fils de la femme : « Choisis, des fers ou de la mort! » Que ces tyrans divers dont la vertu se joue Selon l'heure et les lieux s'appellent peuple ou...
Seite xii - Désormais je choisirai mieux mes confidents ; j'en veux de plus capables que vous de décider. Allez, poursuivit-il en me poussant par les épaules hors de son cabinet, allez dire à mon trésorier qu'il vous compte cent ducats, et que le ciel vous conduise avec cette somme! Adieu, monsieur Gil Blas, je vous souhaite toutes sortes de prospérités, avec un peu plus de goût.
Seite 464 - Et roule sur les fleurs , les débris et la fange : Si les lois, si les arts, le bon droit, le bon goût, Si tout admet l'excès, si l'excès flétrit tout, Ami, la liberté n'en est pas plus complice Que toute autre vertu dont l'abus est un vice. A son front virginal ma main n'a pas ôté Le bonnet phrygien qu'il n'a jamais porté. Pourquoi donc, trop séduit d'une fausse apparence , Nommer la liberté quand tu peins la licence ? Eh ! que répondrais-tu, si quelque noir censeur, Trompé par tes...
Seite 462 - Quoi, Messieurs, la France ne sera qu'une puissance continentale, « en dépit de ces vastes mers qui viennent rouler leurs flots sur nos « rivages et solliciter en quelque sorte le génie de notre intelligence ! « Cette image est fort belle et M.
Seite 243 - La mort le fait fremir, pallir, Le nez courber, les vaines tendre Le col enfler, la chair mollir, Joinctes et nerfs croistre et estendre.
Seite xii - Je ne dis pas cela, monseigneur, interrompis-je tout déconcerté. Je la trouve excellente, quoique un peu au-dessous de vos autres ouvrages. — Je vous entends, répliqua-t-il. Je vous parais baisser, n'est-ce pas? Tranchez le mot. Vous croyez qu'il est temps que je songe à la retraite? — Je n'aurais pas été assez hardi, lui dis-je pour vous parler si librement, si Votre Grandeur ne me l'eût ordonné.
Seite 467 - Non, sous quelque drapeau que le barde se range, La muse sert sa gloire et non ses passions ! Non, je n'ai pas coupé les ailes de cet ange , Pour l'atteler hurlant au char des factions...
Seite xii - J'ai été furieusement la dupe de votre intelligence bornée.» Quoique démonté, je voulus chercher quelque modification pour rajuster les choses; mais le moyen d'apaiser un auteur irrité, et de plus un auteur accoutumé à s'entendre louer! »N'en parlons plus, dit-il, mon enfant.
Seite 115 - Essai sur l'administration générale d'un District PENDANT LA RÉVOLUTION LE DISTRICT DE REDON 1" Juillet 1790—18 ventôse an IV BIBLIOGRAPHIE I — Documents (Archives départementales d'Ille-et-Vilaine.) i° Création du District.

Bibliografische Informationen