Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

de cette section. M. Renier s'en est chargé volontiers, tout en regrettant que M. Courajod n'en eût pas prié quelque autre de ses confrères, M. de Wailly, par exemple, ou M. Delisle, beaucoup plus compétents que lui pour apprécier et faire apprécier un travail de cette nature.

5° Le même membre a l'honneur d'offrir à l'Académie, au nom de Sa Majesté l'Empereur, deux photographies représentant une des salles décorées de peintures, récemment découvertes par M. Rosa. dans les fouilles du Palatin. Les peintures de cette salle ne sont pas encore assez bien nettoyées pour qu'il ait été possible de les photographier directement; les photographies dont il s'agit ont été prises sur des aquarelles exécutées, sur une plus grande échelle, par un habile artiste, M. Emmanuel Brune, architecte pensionnaire de l'Académie de France à "Rome, aquarelles que M. Renier a eu l'honneur de remettre a Sa Majesté. Elles ne peuvent donc donner une véritable idée des détails; elles suffisent cependant pour faire connaître l'ensemble de la décoration.

6° M. Renan, vice-président, fait hommage à l'Académie du livre III de son ouvrage Sur les Origines du Christianisme, dont le récit s'étend depuis le départ de saint Paul pour sa première mission jusqu'à son arrivée à Rome (45-61). Ce volume intitulé Saint Paul est accompagné d'une carie des voyages de l'Apôtre, dressée par M.Kiepert, de l'Académie de Berlin, et dont M. Renan destine l'original à l'Académie. 11 annonce que le volume suivant présentera la fin de la vie de saint Paul, la venue de saint Pierre à Rome, la mort des apôtres, l'Apocalypse, et le 5e et dernier tout ce qui prépare et concerne les progrès de la discipline, la constitution d'une orthodoxie dogmatique et de l'épiscopat. c Le christianisme, dit-il, est complet, et l'histoire de ses origines finit à ce moment, quand l'Eglise chrétienne a rompu les derniers liens qui l'attachaient à sa mère, la synagogue juive, et qu'elle a conquis son indépendance. »

M. Huillard-Bréholles commence la première lecture d'un mémoire ayant pour titre: Etude sur l'état politique de l'Italie depuis la paix de Constance jusqu'à la chute de la maison de Souabe.

M. Albert Dumont, ancien membre de l'École française d'Athènes, lauréat de l'Académie, à qui M. Miller a bien voulu céder son tour de parole, fait une communication écrite, qui sera continuée, sur les résultats de son exploration récente de la Thrace, au double point de vue de la topographie et de l'archéologie.

[graphic]

Séance du vendredi 18.

PRÉSIDENCE DE M. REGNIER.

Le procès-verbal de la séance précédente est lu et la rédaction en est adoptée.

Le Secrétaire Perpétuel fait connaître qu'il a reçu quatre lettres de candidature pour la place d'auxiliaire des travaux de l'Académie devenue vacante par le décès de M. Sainte-Marie Mévil qui a rendu de longs et bons services au Recueil des historiens occidentaux des croisades. — Renvoi de ces lettres à la Commission des travaux littéraires, qui, après information, fera une proposition à l'Académie pour remplir la place vacante.

L'ordre du jour appelle la nomination de deux membres, qui seront chargés de vérifier les comptes de l'Académie pour l'exercice de 1868. — Sont nommés au scrutin et à la majorité absolue, MM. Jourdain et Guessard.

M. Renier demande la parole pour une nouvelle communication sur la suite des fouilles faites sur le Palatin et qui offren t un intérêt croissant. — Cette seconde communication sera suivie d'une troisième.

M. Huillard-bréholles poursuit la lecture de son Mémoire sur l'ètat politique de l'Italie depuis lapaix de Constance jusqu'à la chute de la maison de Souabe.

M. Guessard termine la lecture, en communication, de la préface qui doit précéder la prochaine publication du poème d'Aliscans.

Sont présentés à l'Académie les ouvrages suivants:

1°Aunomde M. le Président Clerc, dela cour impériale de Besançon, un mémoire intitulé : Gérard de Roussillon, récit du IXe siècle, d'aprés les textes originaux et les découvertes faites en Franche-Comté, avec les plans des champs de bataille de Château-Châlon et de Pontarlier. — Ce mémoire est un fragment du travail plus étendu qui a été admis au concours des Antiquités de la France pour 1869.

2° Un nouvel exemplaire du mémoire de M. Castan, conservateur de la bibliothèque de Besançon, Sur le capitole de Vesontio et sur les capitôles provinciaux du monde romain, mémoire admis également au concours de cette année.

Revue archéologique : n° de juin 1869, avec un curieux bronze d'Asie Mineure, tiré du cabinet de M. de Saulcy et expliqué par M. G. Perrot.

4° M. Egger fait hommage, au nom de l'éditeur, d'un nouveau volume de la collection grecque et latine publiée par la maison L. Hachette renfermant les livres I-VI de l'Enéide, texte d'après les travaux les plus récents de la philologie avec un commentaire critique et explicatif, une Introduction et une notice par M. E. Benoist, ancien élève de l'Ecole normale, professeur à la Faculté des lettres de Nancy.

M. Delisle présente également, au nom de M. De Coussemaker, correspondant, les fascicules 4e et 5° du tome III de ses Scriptores de Musica medii œvi.

L'Académie se forme en comité secret.

Séance du vendredi 25.

PRÉSIDENCE DE M. REGNIER.

Le procès-verbal de la séance précédente est lu et la rédaction en est adoptée.

Une 5e lettre de candidature pour la place vacante d'auxiliaire est communiquée par le Secrétaire perpétuel et renvoyée comme les précédentes à la Commission des travaux littéraires.

L'ordre du jour appelle la désignation d'un lecteur pour la prochaine séance trimestrielle. — Le scrutin étant ouvert, M. Miller est désigné à la majorité des voix pour lire dans la séance susdite la Description d'une chasse à la perdrix et au lièvre, par Constantin Pantechnès, métropolitain de Philippopolis.

M. De Vogbé donne lecture de la Note suivante, après avoir mis sous les yeux de l'Académie le dessin des caractères récemment découverts qui en sont l'objet.

« Il existe depuis plusieurs années en Angleterre une association pour l'exploration archéologique de la Palestine, connue sous le nom de Palestine Exploration Fund. Cette société a fait exécuter à Jérusalem des fouilles qui ont déjà produit d'importants résultats. Je signalerai entre autres la récente découverte de signes tracés sur les fondations mêmes de l'enceinte du Temple. Par des galeries souterraines habilement creusées, sous la direction d'un officier du corps royal du génie, à des profondeurs qui atteignent, aux deux angles S. E et S.O., plus de vingt mètres, les explorateurs sont parvenus jusqu'aux premières assises de ces gigantesques substructions. Sur les pierres qui les composent ils trouvèrent des signes tracés avec un pinceau trempé dans de la couleur rouge et quelques autres gravés assez profondément: ce sont des marques d'appareil, des repères laissés par les ouvriers qui ont construit l'enceinte du Temple. Parmi ces signes, les uns ont des formes arbitraires qui ne les rattachent à aucun alphabet connu; les autres se rapprochent des lettres dites nabatéennes, ou lettres des inscriptions du Haouran et du Sinaï: telles sont des marques assez semblables à un aleph, un 'aïn, un waw : d'autres même paraissent être un thêta et un hêta grecs grossièrement tracés. Quoi qu'il en soit, aucun de ces caractères n'a la forme archaïque des alphabets phénicien ou hébraïque contemporains de Salomon. Je vois donc dans cette circonstance une nouvelle preuve en faveur de l'opinion qui attribue à Hérode le Grand la construction de cette enceinte. »

M. Hcillard-bréholles termine la première lecture de la 1"

partie de son Mémoire sur l'état politique de l'Italie depuis la paix de Constance jusqu'à la chute de la maison de Souabe.

Sont présentés à l'Académie par le Secrétaire Perpétuel les ouvrages suivants: • 1° Au nom de M. Germain, doyen de la Faculté des lettres de Montpellier, correspondant de l'Académie, Notice sur le ms. original de l'histoire de laville de Montpellier du chanoine Charles de Grefeuille (Extr. des Mémoires de l'Académie des sciences et lettres de Montpellier, 1 869, in-4°). -;

ie Commissioni di Binaldo degli AlMzzi per ilcomune di Firenze dal MCCCXCIXal MCCCCXXXIII; T. II (U24-1426), 1869, in-4e, faisant partie des documents de l'histoire d'Italie publiés par la Diputation royale pour les études de l'histoire nationale et spécialement pour les provinces de Toscane, d'Ombrièet des Marches.

Giornale degli scavi di Pompei: Nuova serie, n° 7 (mars-avril, 1869), in-4°. 4° Annales de philosophie chrétienne : avril 1869. 5e M. De Rougé présente le n° 1 (janvier-mars) de la Revue ethnographique, qui paraît aujourd'hui sous une forme nouvelle.

6° M. Renier fait hommage, au nom de M. Henzen, correspondant, de sa Description des fouilles exécutées dans le bois sacré des Frères Arvales (Extr. du Bulletin de l'Institut de correspondance archéologique pour 1869;. Rome, 1 869, in-8°.

7° M.. Brdnet De Presle offre, de la part de l'auteur, M. Cesare C. Rosna, un opuscule intitulé Essai de comparaison entre l'architecture ancienne et l'architecture moderne, avec une explication des courbes duParthénon (Athènes, 1 868, in-8°).

M. Miller fait une communication Sur des sceaux amphoriques et des inscriptions inédites de Thasos.

L'Académie se forme en comité secret.

Année 1869.

« ZurückWeiter »