Révolutions de Paris: dédiées à la nation et au district des Petits-Augustins, Ausgaben 1-13

Cover
De l'imprimerie de P. de Lormel, 1790
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 22 - La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme ; tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi.
Seite 48 - Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la loi.
Seite 51 - Sire , je supplie votre Majesté de permettre que je dépose à ses pieds et dans le sein de la cour la déclaration que je regarde cet enregistrement comme illégal , et qu'il serait nécessaire, pour la décharge des personnes qui sont censées y avoir délibéré, d'y ajouter que c'est par l'exprès commandement du roi. » Le roi répondit que l'enregistrement était légal , puisqu'il avait entendu les avis de tous.
Seite 4 - ... se sont portés partout en plusieurs divisions, pour livrer au pillage les maisons dont les maîtres sont regardés comme les ennemis du bien public. On sent bien que ce prétendu patriotisme n'était que le manteau du crime et du vol. Des citoyens , mêlés exprès avec eux, les ont contenus. On s'est fait délivrer les canons des gardes et les drapeaux de la ville. On a forcé les boutiques des armuriers. Les prisons ont été ouvertes , la maison de St.
Seite 68 - Français esclave, auquel il ne restait plus de consolation que dans sa frivolité. L'imagination elle-même est étonnée de l'espace que nous avons franchi en peu de mois. Il ya sans doute des vices dans quelques opérations de l'Assemblée nationale, parce que les hommes ne produisent rien de parfait ; mais le temps et l'expérience, ces grands instituteurs de l'homme, répareront les défauts ou les vices qui auront échappé. Le peuple a sévi sur quelques têtes soupçonnées ou coupables.
Seite 37 - Le principe de toute souveraineté réside essentiellement dans la Nation. Nul corps, nul individu ne peut exercer d'autorité qui n'en émane expressément.
Seite 5 - Réprimons donc celte insurrection par un exemple terrible. La loi permet de tuer celui qui met notre vie en danger; or , celui qui prend la cocarde noire met en danger la vie politique de la nation et la vie naturelle de chaque citoyen.
Seite 16 - Cette forteresse étonnante, bâtie sous Charles V en 1369 et finie en l'an 1383, ce colosse effrayant que Louis XIV et Turenne jugèrent imprenable, a donc enfin été emportée d'assaut en quatre heures, par une milice indisciplinée et sans chef...
Seite 26 - SIRE , que le tems cTeffuyer les larmes que votre lettre me fait répandre , & je vole à vos ordres. Je ne vous porterai point mon cœur ; c'eft une propriété qui vous eft acquife à mille titres , & à laquelle je n'ai plus de droits.
Seite 23 - Launay, je vous fais cette lettre pour vous dire de recevoir dans mon château de la Bastille le Sieur , et de l'y retenir jusqu'à nouvel ordre de ma part. Sur ce, je prie Dieu qu'il vous ait, M. le Marquis de Launay, en sa sainte garde.

Bibliografische Informationen