Documents relatifs à l'histoire du Cid

Cover
A. Varigault et Cie., 1860 - 212 Seiten
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 108 - Agréable colère! Digne ressentiment à ma douleur bien doux! Je reconnais mon sang à ce noble courroux; Ma jeunesse revit en cette ardeur si prompte. Viens, mon fils, viens, mon sang, viens réparer ma honte, Viens me venger.
Seite 116 - Pleurez , pleurez , mes yeux , et fondez-vous en eau ! La moitié de ma vie a mis. l'autre au tombeau , Et m'oblige à venger, âpres ce coup funeste , Celle que je n'ai plus sur celle qui me reste.
Seite 112 - RODRIGUE. Parlons bas; écoute. Sais-tu que ce vieillard fut la même vertu , La vaillance et l'honneur de son temps ? le sais-tu ? LE COMTE.
Seite 124 - Ingrat, rends-moi mon Cid jusques au dernier mot : Après tu connaîtras, Corneille déplumée, Que l'esprit le plus vain est souvent le plus sot, Et qu'enfin tu me dois toute ta renommée.
Seite 126 - ... rire autrefois les plus sages et les plus sérieux : il a fait voir une Mélite, la Galerie du Palais, et la Place Royale ; ce qui nous faisait espérer que Mondory annoncerait bientôt le Cimetière Saint-Jean, la Samaritaine et la Place aux Veaux.
Seite 114 - Que no quedara contenta Ni lograda mi esperanza, Si no vieras la venganza Adonde viste la afrenta. Ahora, si en la malicia Que á tu resp.eto obligó, La venganza me tocó, Y te toca la justicia: Hazla en mí, Rey soberano.
Seite 125 - ... n'appelleront jamais de simples traductions ; vous avez déclamé contre moi, pour avoir tu le nom de l'auteur espagnol, bien que vous ne l'ayez appris que de moi, et que vous sachiez fort bien que je ne l'ai celé à personne, et que même j'en ai porté l'original en sa langue à monseigneur le Cardinal, votre maître et le...
Seite 207 - La puissance de ce tyran alla toujours en croissant, de sorte qu'il fut un lourd fardeau pour les contrées basses et pour les contrées élevées , et qu'il remplit de crainte les nobles et les roturiers. Quelqu'un m'a raconté l'avoir entendu dire, dans un moment où ses désirs étaient très-vifs et où son avidité était extrême: — Sous un Rodrigue cette Péninsule a été conquise, mais un autre Rodrigue la délivrera...
Seite 124 - Mais il ne failloit pas en offencer l'Autheur, Et par une impudence en orgueil confirmée,* Asseurer d'un langage aussi vain qu'imposteur, Que tu dois à toy seul toute ta Renommée. Tu ne dois te vanter en ce fameux ouvrage 20 Que d'un Vers assez foible en ton propre langage, Qui par ton ignorance oste l'honneur au mien, (Tant sa force et sa grâce, en est mal exprimée) Cependant Orgueilleux et riche de mon bien, Tu dis que ton mérite a faict ta Renommée. 25 Bien, bien, j'iray paroistre* avec...
Seite 111 - CID. ¿Y que es sangre suya y mia La que yo tengo en los ojos Sabes? CONDE. Y el saberlo (acorta Razones) ¿qué ha de importar? CID. Si vamos á otro lugar Sabrás lo mucho que importa. CONDE. Quita, rapaz, ¿puede ser?

Bibliografische Informationen