Suche Bilder Maps Play YouTube News Gmail Drive Mehr »
Anmelden
Books Bücher
" J'ai passé les premiers à peine. Au banquet de la vie à peine commencé Un instant seulement mes lèvres ont pressé La coupe en mes mains encor pleine. Je ne suis qu'au printemps, je veux voir la moisson, Et, comme le soleil, de saison en saison,... "
Leçons française de littérature et de morale - Seite 166
von François Noel - 1835
Vollansicht - Über dieses Buch

Leçons françaises de littérature et de morale

François Noel, Guislain François Marie Joseph La Place (M.) - 1840 - 584 Seiten
...commencé Un instant seulement mes lèvres ont pressé La coupe en mes mains encor pleine. Jene suis qu'au printemps, je veux voir la moisson ; Et, comme le...veux achever mon année. Brillante sur ma tige, et l'honnçur du jardin, Je n'ai vu luire encor que les l'eux du matin; Je veux achever ma journée. 0...
Vollansicht - Über dieses Buch

Poésies de André Chénier

André Chénier - 1840 - 312 Seiten
...l'honneur du jardin , Je n'ai vu luire encor que les feux du matin , Je veux achever ma journée. O Mort ! tu peux attendre ; éloigne , éloigne-toi...honte, l'effroi , Le pâle désespoir dévore. Pour moi Palès encore a des asiles verts , Les Amours des baisers, les Muses des concerts ; Je ne veux pas...
Vollansicht - Über dieses Buch

Philosophie de la langue française, ou nouvelle doctrine littéraire

René Trédos - 1841 - 572 Seiten
...Un instant seulement mes lèvres ont pressé La coupe en mes mains encor pleine. 3. Je ne suis qu'au printemps ; je veux voir la moisson , Et , comme le...de saison en saison , Je veux achever mon année/ 4. Brillante sur ma tige et l'honneur du jardin , Je n'ai vu luire encor que les feux du matin ; Je...
Vollansicht - Über dieses Buch

Le Plutarque français, vies des hommes et femmes illustres de la ..., Band 8

Ed Mennechet - 1841
...par quelque tendre et secrète préoccupation, il chantait en lui-même, avec sa belle captive : O mort! tu peux attendre; éloigne, éloigne-toi; Va consoler les cœurs que la honte, l'effroi, Le pile désespoir dévore. Pour moi Paies encore a des asiles verts. Le» amours des baisers, les muses...
Vollansicht - Über dieses Buch

Lectures grammaticales et historiques ou exercises sur la Langue Française

A. F. GUILLEREZ - 1842
...Un instant seulement mes lèvres ont pressé La coupe en mes mains encor pleine. " Je ne suis qu'au printemps, je veux voir la moisson ; Et, comme le...les feux du matin ; Je veux achever ma journée." Ainsi, triste et captif, ma lyre toutefois S'éveillait, écoutant ces plaintes, cette voix, Ces vœux...
Vollansicht - Über dieses Buch

Beautés de la littérature française moderne

G. H. F. de Castres de Tersac - 1843 - 383 Seiten
...Un instant seulement, mes lèvres ont pressé La coupe en mes mains encore pleine. Je ne suis qu'au printemps, je veux voir la moisson; Et comme le soleil,...attendre; éloigne, éloigne-toi; Va consoler les coeurs que la honte, l'effroi, Le pâle désespoir dévore. Pour moi Palés encore a des asiles verts;...
Vollansicht - Über dieses Buch

Une lecture pour chaque jour de l'année: extraite des oeuvres des plus ...

1844 - 180 Seiten
...l'n instant seulement mes lèvres ont pressé La coupe en mes mains encor pleine. Je ne suis qu'au printemps, je veux voir la moisson , Et, comme le...que les feux du matin ; Je veux achever ma journée. 17. — 0 mort! tu peux attendre; éloigne-toi ; Va consoler les cœurs que la honte, l'effroi, Le...
Vollansicht - Über dieses Buch

Leçons et modèles de littérature française: ou, Choix de morceaux en prose ...

Chapsal (M., Charles Pierre) - 1845 - 360 Seiten
...commencé Un instant seulement mes lèvres ont pressé La coupe en mes mains encor pleine. Je ne suis qu'au printemps, je veux voir la moisson, Et, comme le soleil,...que les feux du matin ; Je veux achever ma journée. O Mort ! tu peux attendre ; éloigne, éloigne-toi ; Va consoler les cœurs que la honte, l'effroi,...
Vollansicht - Über dieses Buch

Fleurs Du Parnasse Français: Or, Elegant Extracts from the Most Approved ...

Charles Picot - 1845 - 244 Seiten
...commencé, Un instant seulement mes lèvres ont pressé La coupe en mes mains encor pleine, Je ne suis qu'au printemps ; je veux voir la moisson, Et comme le soleil,...sur ma tige et l'honneur du jardin, Je n'ai vu luire ericor que les feux du matin ; Je veux achever ma journée. O Mort ! tu peux attendre ; éloigne, éloigne-toi...
Vollansicht - Über dieses Buch

Chrestomathie de la littérature française, ou Morceaux choisis des meilleurs ...

Casimir Ladreyt - 1846 - 355 Seiten
...commencé Un instant seulement mes lèvres ont pressé La coupe en mes mains encor pleine. Je ne suis qu'au printemps, je veux voir la moisson ; Et, comme le...que les feux du matin ; Je veux achever ma journée. O Mort ! tu peux attendre ; éloigne, éloigne-toi ; Va consoler les cœurs que la honte, l'effroi,...
Vollansicht - Über dieses Buch




  1. Meine Mediathek
  2. Hilfe
  3. Erweiterte Buchsuche
  4. PDF herunterladen